mardi, 26 mai 2020 •

498 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Entretien avec le Représentant résident de l’OMS au Bénin p.i..

‹‹ Aucune personne, aucune communauté ne doit être laissée de côté ››




Les maladies tropicales négligées dont le Trypanosomiase humaine africaine ou encore maladie du sommeil continuent de sévir dans certaines régions en Afrique. Dans cet entretien accordé à 24heuresaubenin, M. Mamoudou Djingarey Harouna, Représentant résident de l’OMS au Bénin par intérim évoque les mesures prises par l’organisation pour l’élimination de ces maladies.

Quelle est la vision de l’OMS sur les maladies tropicales négligées ?

Les maladies tropicales négligées sont les maladies pour lesquelles il n’y a pas beaucoup de financement. La plupart du temps, ce sont des maladies qui sévissent dans des zones pauvres, dans des zones inaccessibles où les gens s’adonnent à la pêche, à l’agriculture, à des activités tropicales et personne ne s’occupe de ces gens-là.
C’est pourquoi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en place un grand programme, pour pouvoir s’occuper de ces maladies, pour pouvoir travailler avec les gouvernements, et avec les partenaires car il y a toujours de partenaires qui sont intéressés à travailler sur ces genres de maladies pour que dans tous les pays, aucune couche sociale, aucun groupe social ne soit laissé pour compte.

Pourquoi l’OMS soutient-elle l’organisation d’une réunion interpays sur la Trypanosomiase humaine africaine ?

La Trypanosomiase humaine africaine (Tha) ou encore maladie du sommeil qui a fait l’objet d’une réunion annuelle entre le Bénin et le Togo, du 19 au 21 février 2020 à Grand-Popo, était, dans les années 60, quand on a mobilisé les grandes endémies qui parcouraient toutes les régions des deux pays d’Afrique de l’Ouest (Bénin et Togo) du Nord au Sud, presque éliminée. Malheureusement, du fait de la baisse de la vigilance, la maladie a repris encore d’amplitude et il a fallu que l’OMS avec les ministères de la Santé des différents pays se mobilisent encore avec les partenaires pour pouvoir ramener cette maladie à moins de 1000 cas par an en 2017 et 2018. Nous continuons donc de travailler avec les experts des pays pour que cette maladie qui est une maladie tropicale négligée soit ramenée à presque élimination.
Mieux les sites sentinelles des deux pays (05 au Bénin et 02 au Togo) continuent la surveillance, continuent la détection des cas, continuent de travailler avec les laboratoires pour confirmer les cas pour que dès qu’il y a une suspicion de cas confirmé, on puisse donner les médicaments qu’il faut pour traiter les malades.

Pourquoi le choix de la trypanosomiase et qu’en est-il des autres maladies ?

Toutes les maladies sont sous surveillance. Que ça soit l’onchocercose, la filariose, la Tha, toutes les maladies tropicales négligées sont bien sûres sous surveillance et les médicaments sont disponibles. Nous voulons aussi que la communauté internationale, que la communauté nationale, les différentes associations de femmes, d’hommes, la société civile… nous appuient pour que les communautés soient sensibilisées, mobilisées et que ces maladies tropicales négligées ne soient plus négligées et soient portées à l’avant parce que les médicaments existent et que les communautés le savent pour pouvoir se traiter.

Quelle est la particularité de la réunion de cette année ?

La réunion de cette année, intervient dans un contexte où l ‘épidémie de coronavirus sévit Ceci nous appelle encore à nous dire que le monde est un village global.
La trypanosomiase, avant sévissait dans des zones particulières. Mais du fait que nous allons dans toutes les forêts aujourd’hui, dans toutes les zones du pays et du monde, les gens vont du Nord au Sud de l’Est à l’Ouest.
Et comme le coranavirus, vous l’avez vu aussi de la Chine, ça va dans tous les pays du monde, les maladies tropicales négligées vont aussi partout. Il faudrait donc qu’on leur donne l’importance qu’on a donné au coronavirus pour que nous puissions les identifier, les diagnostiquer et les traiter pour le bien de notre communauté. Aucune personne, aucune communauté ne doit être laissée de côté. Aujourd’hui, nos cinq (05) sites sentinelles au Bénin et nos trois (03) sites sentinelles au Togo sont bien préparés, bien équipés pour diagnostiquer et pour pouvoir donner les médicaments qu’il faut pour traiter la trypanosomiase.

Juliette MITONHOUN

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

21 février 2020 par Dg24h


l’UP, le satisfecit


25 mai 2020 par Hubert Marcel Houéto
Sortir des urnes avec un résultat sans tricherie de leur part. C’est le (...)
Lire la suite

Le Conseil municipal installé ce jeudi


25 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
L’installation des nouveaux conseils communaux et municipaux après les (...)
Lire la suite

Usurpation d’identité


24 mai 2020 par Ignace B. Fanou
Le nom et la photo de l’honorable Claudine A. PRUDENCIO sont utilisés (...)
Lire la suite

Abdoulaye Bio Tchané remercie les militants et sympathisants


22 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Le Bloc Républicain a tiré son épingle du jeu dans le cadre de ces (...)
Lire la suite

Le PRD réconforte ses militants et candidats


21 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) n’a pu obtenir les 10 % des (...)
Lire la suite

Paul Hounkpè probable maire de Bopa


21 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Le Secrétaire exécutif national du parti Force cauris pour un Bénin (...)
Lire la suite

La répartition des sièges à Parakou


21 mai 2020 par Dg24h
Parakou 33 sièges à pouvoir BR 12 sièges FCBE 17 sièges UP 4 (...)
Lire la suite

La répartition des sièges à Abomey Calavi


21 mai 2020 par Dg24h
Commune d’Abomey Calavi BR 18 sièges fcbe 2 sièges Up 29 (...)
Lire la suite

La répartition des sièges dans la Commune de Gogounou


21 mai 2020 par Dg24h
Commune de Gogounou BR : 10 sièges, UP : 7 sièges , FCBE : 8 sièges (...)
Lire la suite

Voici le mode d’attribution des sièges


16 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Le directeur adjoint de la cellule en charge des affaires juridiques, (...)
Lire la suite

Blanche Honvou, une pièce maîtresse de l’UDBN à Porto-Novo


16 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Candidate aux élections communales 2020, Blanche Honvou de l’Union (...)
Lire la suite

« Voter UDBN, Notre victoire est assurée ! »


15 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Les Béninois iront aux urnes le dimanche 17 mai prochain pour élire (...)
Lire la suite

Des femmes et jeunes déterminés pour le rayonnement de l’UDBN


11 mai 2020 par La Rédaction
Ils sont inconnus jusque-là pour certains. Très connus, d’autres le sont (...)
Lire la suite

L’UDBN au contact des populations


11 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Rencontre de proximité et d’écoute ; telle est la stratégie adoptée par (...)
Lire la suite

L’UDBN propose un programme qui cadre avec celui du gouvernement


8 mai 2020 par La Rédaction
Avec un programme qui s’harmonise avec celui du gouvernement, la (...)
Lire la suite

L’Ong FED félicite la présidente de l’UDBN


4 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
L’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) est le seul parti ayant (...)
Lire la suite

Le programme de l’UDBN pour la mairie d’Abomey-Calavi


4 mai 2020 par La Rédaction
l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) a élaboré après des (...)
Lire la suite

Awadjo expose les raisons de voter pour l’UDBN à Godomey


3 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Candidat sur la liste du parti Union démocratique pour un Bénin nouveau (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires