jeudi, 6 août 2020 •

601 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Patrice Talon, l’oiseau rare




Imperturbable. Le chef de l’Etat reste le seul chef d’Etat que le Bénin n’a jamais connu. Depuis 1060, le Bénin cherchait la marque d’homme exemplaire et rigoureux. Au lendemain de la conférence nationale, le Bénin, de part ses choix successifs, laisse toujours des insatisfactions. A la recherche d’un chef d’Etat rigoureux, ambitieux et convaincu de ses projets pour le Bénin, 2016 en a révélé un de particulier. Patrice Talon, l’espoir d’une nation presque éplorée. De part ses réflexions, son engagement et sa fermeté, l’homme passe aux yeux des béninois comme un responsable unique en son genre. Qui l’aurait cru. Même si l’on doute encore de sa franchise par moment, certains faits parlent d’eux-mêmes. Calme, rigoureux et actif, Patrice Talon marque les cœurs. Même si certains le reçoivent négativement, d’autres se réjouissent au regard des actes indispensables pour le développement du Bénin qu’il pose. Bien qu’impopulaire, l’homme ne se mêle pas aux critiques, il passe toujours inaperçu. Les mauvaises langues ne l’incitent pas à se laisser distraire. Pour lui, ce sont les réformes ou rien. Les réformes avant tout. Il s’y met petit à petit. Malgré les bruits de moteurs, les projets sortent comme une tortue de l’eau. Ses différentes sorties bien calculées portent sur des chantiers qui lui tiennent à cœur. A chacune de ses sorties, des actes positifs. Dans son style particulier, il imprime la marque du changement aux populations qui doivent du coup, intégrer les bonnes manières. Pour une fois dans l’histoire du Bénin, un président fait drainer tous les politiques à ses côtés. Patrice Talon n’est nullement contredit par sa famille politique comme l’on a eu à voir dans le passé. L’homme reste unique en son genre. Ses qualités font de lui, un vrai animal politique. Aujourd’hui, tous les secteurs producteurs de richesses sont stimulés, les ministres comme les directeurs sectoriels suivent la dynamique du changement impulsée par le chef de l’Etat. Même ceux qu’on a vu hier à la tâche sans résultats jouent aujourd’hui la carte de la bonne gestion. Comme pour dire que c’est la tête qui conduit le corps. Les manières de fonctionner changent radicalement, laissant place à l’obligation de résultat. Le seul chef d’Etat dont seul le nom fait trembler les superpuissants d’hier.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

18 novembre 2018 par La Rédaction




Pour un Bénin au destin national


25 juillet 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Pour se révéler nation, des peuples dispersés, (...)
Lire la suite

Soixante ans d’indépendance sous le signe du respect


18 juillet 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Il est au Bénin des survivants dahoméens (...)
Lire la suite

George Floyd et nous


20 juin 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Même quand fait rage la guerre et que, de part (...)
Lire la suite

Il nous a été demandé de revoir, revenir sur le...


28 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
Il nous a été demandé de revoir, revenir sur le système d’administration (...)
Lire la suite

Le développement multi qualifié entre discours, applications et quêtes : (...)


25 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
Les théories et discours sur le développement s’enchainent, (...)
Lire la suite

Covid-19 et agroalimentaire au Bénin


25 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​En confinement strict à son domicile, un (...)
Lire la suite

Les migrations, un phénomène de plus en plus dégradant, de moins en moins (...)


21 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
La migration, une donne mondiale considérable et persistante, à (...)
Lire la suite

L’informel dans le Baol ou l’outil de propulsion le plus partagé (...)


19 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
C’est souvent par un parcours de titan déterminé par la conjoncture d’une (...)
Lire la suite

Survol de l’ouvrage interpelant, « l’aventure Ambigüe » de Cheikh Hamidou (...)


18 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
A l’aube africaine, avec comme soubassements des valeurs fondées, (...)
Lire la suite

Mimétisme béninois et régression sociale


12 octobre 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’imitation est réfléchie et voulue. Elle peut (...)
Lire la suite

Le récépissé de malheur


24 septembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
Ils ont voulu. Ils l’ont obtenu. Mais comment ? Le plus important est (...)
Lire la suite

Mugabe, Hong-Kong, et l’exception béninoise


14 septembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​On ne mettra jamais en cause l’héroïcité de (...)
Lire la suite

Pour un Ramadan de Fraternisation des Béninois


11 mai 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Ce qui est dit du Ramadan (30 jours) doit (...)
Lire la suite

L’opposition ou la fabrique du contentieux


1er avril 2019 par Judicaël ZOHOUN
Les tractations, pour la résolution du contentieux électoral, n’ont (...)
Lire la suite

Autopsie du Parlement béninois


23 mars 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’opération, on le sait, consiste à disséquer le (...)
Lire la suite

Que sera demain le Bénin ?


19 janvier 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​On peut le dire, l’année 2019 a démarré en (...)
Lire la suite

Comme un conte de Noël


29 décembre 2018 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Matthieu, l’unique narrateur de cette épopée, de (...)
Lire la suite

Dona une référence ou une compétence ?


19 novembre 2018 par La Rédaction
L’énergie électrique est déjà disponible au Bénin. Les coupures à longueur (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires