lundi, 20 novembre 2017 •

134 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Examens nationaux pour les universités privées

Les vraies raisons de la décision du gouvernement




Malgré l’opposition de certains promoteurs d’université privée de faire participer leurs étudiants aux examens nationaux pour l’obtention de la licence et du master, le gouvernement du Président Talon reste ferme sur sa décision. La sortie du ministre de l’enseignement supérieur a permis d’éclairer l’opinion publique sur le bien-fondé de cette mesure.

L’Etat est le garant de l’Education Nationale, donc à l’obligation d’assurer la qualité de l’Education et de la formation ainsi que les diplômes délivrés. Le secteur de l’enseignement privé au Bénin, soumet les étudiants à plusieurs risques. « Sur 146 établissements privés d’enseignement Supérieur, seulement 52 bénéficient de la Co-signature de diplôme et encore, pas dans toutes les filières » a déclaré le ministre Marie Odile Atanasso. Cette situation contraint plusieurs étudiants en fin de formation, détenteurs des diplômes non reconnus par l’Etat à ne pas participer aux divers concours après tant d’années de souffrance. Pour corriger les irrégularités notoires constatées et surtout les injustices dans le secteur privé d’enseignement supérieur, le gouvernement décide d’organiser les examens nationaux sur trois ans, en commençant par cette année 2017. « Durant cette période de trois ans, les promoteurs qui ne se conformeraient pas aux textes en vigueurs se verront leurs établissements fermés » a laissé entendre le ministre de l’enseignement supérieur.
Les avantages au plan social de cette réforme
La majorité des parents en campagne comme en ville, œuvre pour une formation de qualité pour leurs enfants. Dans cette vision de recherche permanente, les parents font face à des charges financières qui dépassent les réalités socio-économiques de notre Pays. Les parents seront désormais confiants qu’après plusieurs années d’investissements sur les enfants, une fois les études terminées, les capacités intellectuelles seront mises à la disposition de l’Etat sur le plan national et sous-régional. Dans ce sens le gouvernement par la voix du ministre déclare : « Après cette réforme, l’employabilité des jeunes sera renforcée et le chômage reculera ». En ce qui concerne la validité du diplôme dans le système CAMES, le ministre rassure les parents et les étudiants que « le gouvernement du Président Talon a pris les dispositions qui s’imposent afin que les diplômes qui seront délivrés après la validation des 180 crédits pour la licence et 300 crédits pour le master, servent les détenteurs au-delà de nos frontières ». Ces propos du ministre attestent que le régime de la rupture est soucieux de la peine qu’éprouvent les parents dans la formation des futures cadres de ce pays.

Garantir une bonne formation et de meilleurs résultats
La plupart des promoteurs d’universités se plaignent et critiquent les réformes envisagées dans le secteur privé d’enseignement supérieur, parce que certains ne sont pas en règle par rapport aux textes, craignent d’être suspendus or le but que poursuit l’Etat est que l’excellence soit une réalité dans le domaine de l’éducation à la fin des réformes. Les exigences sur lesquelles le gouvernement est ferme afin d’obtenir un rendement de qualité en matière de formation, font peur. Beaucoup d’universités privées optent pour des enseignants qui n’ont pas la qualification requise pour cette profession à l’université. Pour cela, les réformes obligent les promoteurs de recruter de nombreux docteurs formés pour avoir leur corps professoral propre. L’implication des docteurs, aura pour conséquence directe, la réduction du nombre de docteurs sans emploi et impactera aussi positivement la qualité de la formation au sein de chaque établissement privé d’enseignement supérieur.

Serge V. LANTEFO/LE GRAND MATIN

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

19 mai 2017 par Dg24h



Une marche de soutien à Mètognon dispersée à Akodéha

20 novembre 2017 par Dg24h
Les forces de l’ordre ont mis fin à une marche de protestation contre la (...)
Lire la suite

Joseph Gnonlonfoun ouvre la session 2017

20 novembre 2017 par Dg24h
Le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun a officiellement (...)
Lire la suite

Aurelie Adam Soulé Zoumarou échange avec les structures sous (...)

20 novembre 2017 par Dg24h
Le ministre de l’économie numérique et de la communication, Aurelie Adam (...)
Lire la suite

Me Adjignon Kèkè, un exemple de fidélité en politique, selon Adrien (...)

18 novembre 2017 par Dg24h
« Aujourd’hui, c’est en reconnaissance du rôle éminent qu’il a joué comme (...)
Lire la suite

Les Lions volent au secours des malades de diabète

18 novembre 2017 par Dg24h
La Zone 334 du Lions Club a fait don de médicaments à l’Association des (...)
Lire la suite

Laurent Mètongnon en garde à vue

18 novembre 2017 par Dg24h
L’ancien Président du Conseil d’Administration de la Caisse nationale de (...)
Lire la suite

Des motos volées en Europe retrouvées au Bénin

17 novembre 2017 par Dg24h
Un réseau de trafiquants de scooters volés en Europe et envoyés au Bénin (...)
Lire la suite

Les inscriptions payantes pour les étudiants dès la rentrée (...)

17 novembre 2017 par Dg24h
Pour compter de la rentrée académique 2018-2019, les inscriptions ne (...)
Lire la suite

Laurent METOGNON convoqué ce vendredi à la Bef

16 novembre 2017 par Dg24h
Laurent METOGNON, ancien Président du Conseil d’Administration de la (...)
Lire la suite

Plusieurs irrégularités retardent l’évolution du recensement

16 novembre 2017 par Dg24h
Les membres de la Conférence administrative départementale du Mono (Cad) (...)
Lire la suite

Le bâtonnier Joseph Adjignon Kèkè sera inhumé samedi

16 novembre 2017 par Dg24h
Me Joseph Adjignon Kèkè sera inhumé le samedi 18 novembre prochain à (...)
Lire la suite

Les travailleurs reprennent le travail vendredi dans les (...)

15 novembre 2017 par Dg24h
Le Collectif des syndicats de la santé vient de suspendre la motion (...)
Lire la suite

Des opportunités de financement pour les projets de recherche et (...)

15 novembre 2017 par Dg24h
Le directeur du Fonds national de la recherche scientifique et de (...)
Lire la suite

La destitution du maire de Bembèrèkè presque inévitable

15 novembre 2017 par Dg24h
La médiation de Djibril Mama Cissé, préfet du département du Borgou, dans (...)
Lire la suite

L’essence de contrebande cause 2 morts à Athiémé

15 novembre 2017 par Dg24h
L’essence de contrebande continue de dicter sa loi. Deux corps sans vie (...)
Lire la suite

Le diabète, neuvième cause de décès chez les femmes dans le (...)

14 novembre 2017 par La Rédaction
La Journée Mondiale du Diabète célébrée le 14 Novembre de chaque année, par (...)
Lire la suite

15 députés interpellent le gouvernement

14 novembre 2017 par Dg24h
Quinze (15) députés de la minorité parlementaire ont interpellé le (...)
Lire la suite

Le nouveau maire de Djougou connu ce mardi

13 novembre 2017 par Dg24h
Le maire de la Commune de Djougou sera connu ce mardi. Sauf changement (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires