mercredi, 16 janvier 2019 •

154 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ
*Conseil des Ministres : Mesures individuelles *Ministère de la Justice* - Directeur du Centre de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence de Parakou : Monsieur Dimitri Wilfried Rafiou VIOU - Directrice du Centre de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence d’Aplahoué : Madame Constance Sylvie CHAOU épouse ELEGBEDE - Directrice du Centre de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence d’Agblangandan : Madame Stéphanie Clémence A. GOUSSANOU. : *Conseil des Ministres : Mesures individuelles *Ministère de la (...)     Conseil des Ministres dub16 Janvier 2019 : Mesures conservatoires relatives au domaine litigieux sis à Womey, commune d’Abomey-Calavi, présumé propriété de la collectivité MARCOS. : Conseil des Ministres dub16 Janvier 2019 : Mesures conservatoires (...)     La Lépi 2019 en chiffres : Nombre d’électeurs au plan national : 5.037.785 (4.746.348 en 2016) Nombre d’électeurs par Département* : *Alibori* : 397.414 *Atacora* : 330.283 *Atlantique* : 773.129 *Borgou* : 571.284 *Collines* : 342.742 *Couffo* : 331.402 *Donga* : 221.631 *Littoral* : 412.987 *Mono* : 258.904 *Ouémé* : 614.490 *Plateau* : 289.501 *Zou* : 448.632 *Pays Étrangers* : 45.386 : La Lépi 2019 en chiffres : Nombre d’électeurs au plan national : (...)     Legislatives 2019 : Le corps électoral convoqué pour le dimanche 28 avril 2019 :     Legislatives 2019 : Le corps électoral convoqué pour le dimanche 28 avril 2019 :    

Évaluation des enseignants du primaire

Le boycott, comme prétexte pour ne pas découvrir leur incompétence




La reprise des évaluations, test de compétence des instituteurs est boycottée par certains enseignants du primaire. Une attitude qui révèle leur manque de courage à révéler leur niveau de médiocrité au public.

La baisse de niveau des élèves aujourd’hui est décriée sur tous les toits. Le faible ou l’insuffisance de niveau des enseignants surtout à la base constitue prioritairement la cause soupçonnée de ce dysfonctionnement. C’est donc pour combler le déficit intellectuel de ces enseignants de la maternelle et du primaire que le gouvernement a décidé d’évaluer le niveau de ceux-ci en vue de combler le manque par des formations ciblées. Malheureusement, les enseignants du primaire boycottent la deuxième évaluation organisée à leur intention pour la cause. La volonté du gouvernement étant de mettre en place au titre de la formation continue des enseignants, des programmes de renforcement de capacités pertinentes répondant à leurs besoins. Pour ce faire, il fallait trouver le juste milieu pour jauger la compétence des uns et des autres. C’est dans cet objectif que le gouvernement a entrepris de réaliser un diagnostic de leurs capacités pédagogiques. L’enjeu de cette évaluation et pour l’avenir de l’école béninoise impose à ce que les enseignants reprennent l’évaluation de nouveau. Ce qui permettra d’assurer la participation de tous, dans des conditions d’organisation et de crédibilité requises.
La décision de boycott prise par certains enseignants du primaire montre leur mauvaise foi et témoigne de leur incompétence sur le terrain.
Il faut dire que le gouvernement avait l’ambition au départ de sortir de l’école, les enseignants politiquement recrutés sans aucun niveau pédagogique, ni intellectuel. Certains sont mêmes détenteurs de faux diplômes ou ne remplissent pas les conditions pour l’exercice du métier d’enseignant. Aujourd’hui, les faits donnent raison au gouvernement, au regard de la volonté délibérée de certains à bloquer le processus.
Selon les informations issues de la dernière évaluation émaillée d’irrégularités, il s’est avéré des cas de tricherie dans le rang de ces éducateurs recrutés pour accompagner les enfants dans la bonne conduite et leur offrir l’opportunité de développer leurs aptitudes.
Les comportements antisociaux développés par ces enseignants montrent la perte des valeurs dans le secteur éducatif béninois.
Les mesures prises cette fois-ci par les autorités pour mieux suivre les examens font aussi peur à certains qui ne peuvent rien donner que de jeter quelques coups d’œil sur les copies de leurs collègues. Ce qui est déplorable pour l’avenir des apprenants.
Le boycott des évaluations par les enseignants du primaire permet au gouvernement de revenir sur sa décision. Celle de sortir de la fonction, les enseignants politiques recrutés et ceux sans un niveau intellectuel moyen. Aujourd’hui, il est clair que la baisse de niveau des écoliers et élèves est imputée à l’incompétence de ces instituteurs qui ont intégré la profession ’’par accident’’.

Giscard AMOUSSOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

28 juillet 2018 par Dg24h


Règlement du conflit foncier de la collectivité Marcos à Womey


16 janvier 2019 par Dg24h
Les membres du gouvernement réunis en session ordinaire du Conseil des (...)
Lire la suite

Le giratoire de la ville de Tchaourou bientôt aménagé


16 janvier 2019 par Dg24h
Les membres du gouvernement réunis en session ordinaire du Conseil des (...)
Lire la suite

L’accord agricole entre le Maroc et l’Union Européenne adopté


16 janvier 2019 par Dg24h
Le parlement européen a adopté en plénière ce mercredi 16 janvier 2019 à (...)
Lire la suite

Les responsables d’établissements sous la sellette dans les (...)


15 janvier 2019 par Dg24h
Le directeur départemental des enseignements secondaire, technique et (...)
Lire la suite

Bio Tchané lance la dissémination du plan national de développement (...)


14 janvier 2019 par Dg24h
Le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

Des dégâts lors d’un accrochage entre vendeurs du ‘’kpayo’’


14 janvier 2019 par La Rédaction
Dans la soirée de dimanche 13 janvier 2019, un accrochage est survenu (...)
Lire la suite

Géneviève Boco Nadjo fait le point des préparatifs à la Cena


14 janvier 2019 par Dg24h
La vice-présidente de la Commission électorale nationale autonome (...)
Lire la suite

Le Bénin organise dès février Wiki Loves Africa 2019


14 janvier 2019 par Dg24h
Du 1er février au 1er mars 2019, le Bénin organisera pour la première (...)
Lire la suite

Géoffroy Akossou lance un appel de soutien aux actions du (...)


13 janvier 2019 par Dg24h
Invité de marque à la 7ème édition de la célébration de la fête du vodoun à (...)
Lire la suite

4271 admis sur 5 773 candidats


12 janvier 2019 par Dg24h
Les rautoritésdes examens nationaux de Licence et de Master ont été (...)
Lire la suite

Déroulement paisible à Cotonou, boycott dans d’autres localités du (...)


12 janvier 2019 par Dg24h
L’évaluation des enseignants du secondaire a démarré sur toute l’étendue (...)
Lire la suite

Pr Béatrice Aguessy s’en est allée


12 janvier 2019 par Dg24h
La première femme, professeur de gynécologie-obstétrique du Bénin et de (...)
Lire la suite

Le Bénin lève 21,947 milliards FCFA sur le marché de l’UEMOA


11 janvier 2019 par Dg24h
Sur un montant de 20 milliards de francs FCFA, le Bénin a collecté ce (...)
Lire la suite

Gianni Infantino intronisé Dah Finagnon Houétchénou


10 janvier 2019 par Dg24h
Au terme de sa visite de travail au Bénin, ce jeudi 10 janvier 2019, le (...)
Lire la suite

L’exposition « VOILES » pour révéler l’artiste Sébastien Boko


10 janvier 2019 par La Rédaction
L’artiste plasticien Sébastien Boko avec le soutien du ministre Dona (...)
Lire la suite

Le président de la Fifa accueilli ce jeudi à Cotonou


10 janvier 2019 par Dg24h
Le président de la Fédération internationale de football association (...)
Lire la suite

Le décret portant approbation des statuts de l’Anps adopté


9 janvier 2019 par Dg24h
Le gouvernement à travers le conseil des ministres de ce mercredi 9 (...)
Lire la suite

Togbonon déplore la négligence des banques au moment des faits


9 janvier 2019 par Dg24h
Le procès ICC-Services est à son 14e jour d’audience ce mercredi 09 (...)
Lire la suite

Sondage



ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information