jeudi, 27 juillet 2017 •

123 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Réforme dans l’enseignement supérieur

Le Cames s’accorde à l’organisation des examens de licence et master




La réforme de l’organisation des examens de licence et de master, entre temps objet de polémique sera bien chose réelle. Le Cames, par la note N° 0207.2017/Cames/Sg/AA , en date du 02 juin, confère la responsabilité au ministre Marie-Odile Atanasso, de mettre en œuvre l’initiative, en raison de la qualité de l’offre éducative et de la souveraineté de ses Etats membres.

Les experts peuvent désormais se résoudre à préparer les étudiants aux examens nationaux. Le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames), dans le respect de la souveraineté de ses pays membres, entend donner le libre choix aux décideurs du système éducatif béninois de procéder à l’organisation des examens de licence et de master. Dans le courrier envoyé au ministre Marie-Odile Atanasso, l’organisation panafricaine en charge de l’enseignement supérieur s’accorde clairement à la réforme.
« S’agissant de la situation conjoncturelle à laquelle votre Excellence est confrontée et qui rentre dans le cadre d’un ajustement pour répondre stratégiquement à un programme national, le Cames ne voit aucun fondement pour justifier son immixtion dans un tel débat », a précisé Bertrand Mbatchi, secrétaire général du Cames.
Dans la même note, le secrétaire de Cames précise que l’accréditation des diplômes par le Cames ne confère pas le droit aux établissements privés de signer leurs diplômes. « Tout dépend en fait, du statut de chaque pays », a-t-il précisé. M. Mbatchi a souligné que très peu d’établissements souscrivent à la procédure qui devrait aider à renforcer la transparence de la délivrance des diplômes et qui est dictée par le Programme de reconnaissance et équivalence des diplômes (Pred). Ce Pred, a-t-il rappelé, exige qu’en cas de reconnaissance ou d’équivalence que les attestations individuelles des diplômes des bénéficiaires soient délivrées par le Cames sous réserve de réception des originaux des Pv des jurys.
Les promoteurs et directeurs d’universités privées qui se cachaient sous les normes de Cames pour réfuter l’opérationnalisation de la réforme n’ont désormais qu’à se soumettre à l’initiative. Mieux, ils doivent préparer les étudiants à affronter les diverses épreuves pour acquérir une véritable notoriété.

Boniface CAKPO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

8 juin 2017 par



Une embarcadère-débarcadère inaugurée à Malanville

26 juillet 2017 par Dg24h
La directrice de la Coopération Suisse au Bénin, Séverine Donnet-Descartes et
Lire la suite

Crise de succession au trône d’Alédjo-Akaradè

26 juillet 2017 par Dg24h
En prélude à la résolution de la crise qui oppose les dynasties (...)
Lire la suite

Le Gouvernement en congés après la fête du 1er août

26 juillet 2017 par Dg24h
Le Président Patrice Talon et les membres de sont gouvernement vont (...)
Lire la suite

Cotonou accueille un Forum régional des acteurs clés de la (...)

24 juillet 2017 par Dg24h
Les acteurs clés intervenant dans la transformation des produits (...)
Lire la suite

La Mairie de Cotonou invite les groupes organisés à s’inscrire

24 juillet 2017 par Dg24h
Le processus d’élaboration du Plan de Développement Communal, deuxième (...)
Lire la suite

Election de la plus belle voix du Bénin

24 juillet 2017 par Dg24h
Les inscriptions pour la 1ère édition du Cours-concours « Bénin voix d’or (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires