mercredi, 27 mai 2020 •

504 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

L’UN demande aux populations de se mobiliser





L’honorable Candide Azannai est dans le collimateur du pouvoir. Le domicile de ce virulent député sis à Zogbo dans le 10ème arrondissement de Cotonou a été pris d’assaut dans la matinée de ce lundi 04 mai 2015. Une horde d’hommes en uniforme ont fait irruption au domicile de l’honorable pour soit disant lui « remettre une convocation ». Mais depuis l’alerte est maximale dans le pays. Retour sur un lundi pas comme les autres à Cotonou. Mais à en croire les dernières informations, à la demande du chef de l’Etat, l’examen de la plainte contre le député est suspendu et par conséquent, la convocation visant à l’écouter ce jour est annulée « afin que la paix règne dans le pays ».

La ville de Cotonou était en ébullition ce lundi 04 mai 2015. Après la descente d’une horde de gendarmes dans la matinée de ce lundi au domicile du député Candide Azannai, Président du Parti Restaurer l’Espoir. Ils étaient venus, semble t-il, lui notifier une convocation à lui adressée par le Procureur de la République sur une plainte du « citoyen Boni Yayi ». Mais à en croire l’impressionnant détachement d’hommes en arme présent au domicile de l’honorable, c’était une arrestation voire un enlèvement. Cette initiative a manqué puisque, primo, le mis en cause était absent des lieux. Secundo, les populations inhabituelles à un mouvement du genre dans leur environnement se sont constituées tel un bouclier pour empêcher la mise en exécution de ce plan. Scandant des cris hostiles au chef de l’Etat, elles ont encerclé la maison envahie par les forces de l’ordre pour dire non à ce qu’elles ont appelé l’anarchie et la dictature. Telle une trainée de poudre, jeunes et femmes ont pris d’assaut les grandes artères de la ville de Cotonou pour manifester leur mécontentement. En quelques secondes, les voies sont barricadées avec des pneus brûlés. Ces manifestants ont provoqué l’intervention des forces de l’ordre et de sécurité qui ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Ces tirs auraient fait de nombreux blessés dont un grave. Il faut noter la présence sur les lieux de plusieurs hommes politiques du pays. L’ancien Président Nicéphore Soglo, Le Président de l’Assemblée Nationale, Mathurin Coffi Nago, Les honorables Lazare Sèhouéto, Eric Houndété, Léhady Soglo, Idji Kolawolé, le leader politique Janvier yahouédéou et bien d’autres chefs de parti qui tiennent à être témoin du désordre occasionné par la mauvaise initiative du Président Boni Yayi. 
Une prompte condamnation de l’Union fait la Nation
Quelques heures après leur présence au domicile de l’honorable Candide Azannai, les ténors de l’Union fait la Nation ont dit leur indignation face à ce qu’ils ont appelé la terreur de Boni Yayi. Faut il le rappeler, Candide Azannai a été réélu lors des dernières législatives sur la liste UN dans la 16ème circonscription électorale. Circonscription dans laquelle le fils du Chef de l’Etat, Chabi Yayi, Candidat sur la liste Fcbe, au pouvoir a échoué. C’est à travers une conférence de presse qui a eu lieu dans l’après-midi de ce lundi au siège de l’Union fait la Nation. Pour les conférenciers, Boni Yayi montre peu à peu son véritable visage au Béninois. Son désir ardent de mettre le pays à feu et à sang est mis en exécution ont fait observer les conférenciers. Maitre Joseph Djogbénou qui a ouvert le bal des interventions, après avoir relaté les faits, a démontré le caractère illégal, irrégulier de la convocation que les gendarmes sont venus adressée au Monsieur « Edjin Konin Tchékéé » de la politique béninoise. Pour lui, les faits sont inacceptables et la démarche irrégulière et Candide Azannai ne répondra pas à cette convocation. Il finira par informer l’opinion que Boni Yayi est en attente de demande d’insurrection dans le pays pour exécuter son plan B. A sa suite, L’honorable Lazare Sèhouéto demande à Boni Yayi de ne pas aller loin puisqu’il n’a pas le droit. La liste UN est attaquée c’est pourquoi l’honorable Idji Kolawolé a pris la parole en demandant à toutes les forces démocrates « de mettre leur égo à l’écart et ne pas banaliser la situation. » Au nom de l’UN il en appelle à la consolidation de la paix et de la démocratie. Il demande pour finir aux populations de se mobiliser face aux mots d’ordre que l’UN lancera dans les jours à venir.

Armel VIDEGNON/Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

5 mai 2015 par Dg24h


210 cas confirmés, 73 sous traitement et 134 guéris


27 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
De nouveaux cas de sujets atteints du Covid-19 sont enregistrés au (...)
Lire la suite

Hausse de 13,7 % des exportations du Bénin vers les pays de la (...)


27 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Hausse des exportations du Bénin vers les pays clients de la CEDEAO au (...)
Lire la suite

58 personnes revenues de la Libye mises en quarantaine à (...)


26 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Des Béninois rapatriés au pays par bus grâce à l’aide du gouvernement (...)
Lire la suite

Des journalistes font le bilan de la campagne médiatique


26 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
En raison de la pandémie du coronavirus, une campagne exclusivement (...)
Lire la suite

Un corps repêché dans la lagune de Dantokpa


26 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Le corps sans vie d’un homme a été découvert ce lundi 25 mai 2020 dans la (...)
Lire la suite

Hounkpè annule la radiation des 84 démissionnaires


26 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Par une décision en date de ce mardi 26 mai 2020, le secrétaire exécutif (...)
Lire la suite

Un mort dans un accident au carrefour du stade de l’Amitié


26 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Un véhicule et une moto sont entrés en collision dimanche 24 mai dernier (...)
Lire la suite

Le Bénin compte désormais 208 cas de Covid-19


26 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les chiffres relatifs à la pandémie du Coronavirus ont évolué ces (...)
Lire la suite

34 guérisons du Covid-19 en 48 heures


26 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
34 personnes sont guéries du Covid-19. Selon les statistiques publiées (...)
Lire la suite

Assa Cica inhumé le 11 juillet prochain


25 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’artiste Assa Cica sera conduit dans sa dernière demeure le 11 juillet (...)
Lire la suite

Les nouveaux chiffres officiels publiés par le gouvernement


25 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le gouvernement a fait le point de l’évolution de la pandémie du (...)
Lire la suite

Un policier blessé dans un affrontement à Kandi


25 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Un affrontement entre policiers et fidèles musulmans ce dimanche 24 mai (...)
Lire la suite

Léandre Sedaminou, nommé régisseur par intérim à Missérété


24 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La prison civile d’Akpro-Missérété a un nouveau régisseur. Il s’agit du (...)
Lire la suite

Les voeux de Patrice Talon à la communauté musulmane


24 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les fidèles musulmans célèbrent ce dimanche 24 mai 2020, la fête de (...)
Lire la suite

Des officiers de justice et de police arrêtés


24 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le procureur de la République de Kandi et son substitut ainsi que des (...)
Lire la suite

La Ramadan célébrée dimanche prochain


23 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Après 30 jours de jeûne et de privation, la communauté musulmane va (...)
Lire la suite

Le point de la réunion des ministres de l’Agriculture et de l’Elevage (...)


22 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Dans le cadre de la 9eme réunion du Comité de haut Niveau sur la (...)
Lire la suite

Des personnes positives au Covid-19 au sein des rapatriés du (...)


22 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
De nombreux cas positifs du Covid-19 ont été détectés parmi les 188 (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires