mardi, 17 octobre 2017 •

130 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Acquisition des terres à Abomey-Calavi

Immersion dans le dédale foncier :La lenteur du système juridico-foncier




Dans le cadre des opérations de lotissement dans la commune d’Abomey-Calavi, la mafia locale capte la rente foncière, au détriment des réserves administratives et sociales, faisant des acquéreurs de parcelles, les vrais dindons de la farce.

Par Maryse ASSOGBADJO

Acquérir une parcelle à Abomey-Calavi, c’est s’acheter parfois un procès en justice. Le juge Gilbert Togbonon, auteur du Guide sur le foncier soutient que plus de 75% des dossiers pendant le tribunal de Calavi traitent des problèmes domaniaux.
Trois jours sur cinq, le tribunal de première instance de deuxième classe de la commune vit au rythme des audiences sur le foncier. Sur le tableau d’affichage à l’entrée de la salle d’audience A, en ce vendredi 26 mai, la longue liste des dossiers inscrits retient l’attention. A l’intérieur, la concentration est requise pour suivre l’appel du juge. A la barre, les différentes parties doivent fournir des explications concernant leur dossier. Pour défaut de pièces ou complément d’informations, la plupart des dossiers sont renvoyés à une autre échéance. Les personnes concernées doivent continuer leur chemin de croix jusqu’au verdict final. « C’est la 2ème fois que nous venons en audience concernant une affaire de parcelle à Hêvié qui oppose notre collectivité (Houégbé) à la famille Zounon-Winho. Mais nous sommes conscients que le bout du tunnel est encore loin. Une seule affaire peut durer plusieurs années », souligne Barthélémy Houéton, membre de la collectivité Houégbé.
Créé en 2010, le tribunal de Calavi compte six chambres de droit de propriété foncière. Un record comparativement aux autres questions dont traite le tribunal. Toutefois, la délibération des dossiers concernant le foncier revêt souvent un processus de longue haleine.
Pour justifier la lenteur du système juridico-foncier, le président du tribunal, William Kodjoh-Kpakpassou, argumente : « La délicatesse des problèmes fonciers peut créer des troubles à l’ordre public. C’est une question qu’il faut aborder avec beaucoup de professionnalisme, de prudence et de précaution, sinon nos décisions peuvent encore créer des problèmes. Et elles en créent parfois ». A cela s’ajoute le manque du personnel qualifié. Il impute également la lenteur du système juridico-foncier aux familles. « Compte tenu de la délicatesse de certains dossiers, le tribunal sollicite l’expertise d’un acteur du domaine pour fournir des précisions au juge sur les litiges. Le temps de l’expertise est parfois long et certaines familles aussi ne payent pas les frais y afférents ».
Dans cette juridiction, les motifs des audiences tiennent aux revendications, à la confirmation, à l’assignation en confirmation du droit de propriété, aux annulations de vente, de convention de vente, de recasement, cessation de troubles et expulsion.
« En dehors des contentieux fonciers directs, nous traitons également des contentieux liés aux conflits de recasement, de la superficie lié au recasement ; à l’empiètement de l’un sur le domaine de l’autre ; à la remise en cause des ventes par les ascendants… », détaille William Kodjoh-Kpakpassou. Les autres types de contentieux non directs sont liés, entre autres, aux contestations au sein d’une même succession, l’assignation en référé expulsion et les questions d’état civil et moderne concernant le foncier. Au regard du volume important et sans cesse croissant des procédures en matière de contestation de droit de propriété dans la commune, les magistrats en service dans cette juridiction ont instauré un cadre de réflexion et de recherche en matière de règlement des litiges fonciers. Objectif : réfléchir sur les défis liés à la résolution du contentieux foncier dans toutes ses dimensions et proposer des approches de solution pour son règlement optimal. Mais les bonnes intentions n’arrêtent pas encore la fréquence des conflits domaniaux à Calavi. Au prétoire, le ballet des familles se poursuit.

(Enquête réalisée dans carde du projet : « Pour des Médias plus professionnels au Bénin) de la Maison des Médias des Médias financé par OSIWA)

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

4 août 2017 par Dg24h



L’Etat veut créer de meilleures conditions aux détenus

17 octobre 2017 par Dg24h
Les conditions de vie des détenus dans les prisons préoccupent le (...)
Lire la suite

La Plateforme Médias et Santé reçoit le soutien du ministre Alassane (...)

17 octobre 2017 par Dg24h
Le Bureau de la Plateforme Medias et Santé du Bénin (Pms) a été reçu en (...)
Lire la suite

Le Bénin en collaboration avec MINDS pour réduire la pauvreté

17 octobre 2017 par Dg24h
La République du Bénin participera désormais au programme de bourses de (...)
Lire la suite

Un délai de 03 mois aux débiteurs du Fnpeej

16 octobre 2017 par Dg24h
« Un délai moratoire de trois (03) mois est accordé aux débiteurs cités (...)
Lire la suite

Une élève meurt d’un avortement provoqué à Kérou

16 octobre 2017 par Dg24h
Dans la journée de ce jeudi 12 Octobre 2017, une jeune fille de la (...)
Lire la suite

Les syndicats se mobilisent contre le gouvernement le 20 (...)

16 octobre 2017 par Dg24h
Le vendredi 20 octobre prochain, toutes les confédérations et centrales (...)
Lire la suite

L’effectivité des cantines fait sauter de joie des élèves à (...)

14 octobre 2017 par Dg24h
La réouverture des cantines dans des écoles primaires et publiques pour (...)
Lire la suite

L’Atlantique et le Littoral préoccupés par les questions de développement (...)

14 octobre 2017 par Dg24h
L’édition 2017 du Forum des partenaires techniques et financiers des (...)
Lire la suite

Lancement du Programme de micro crédits aux femmes du Littoral

13 octobre 2017 par Dg24h
Le ministre du travail, de la fonction publique et des affaires (...)
Lire la suite

Vers l’élaboration des PDC 3ème génération dans l’Atlantique

13 octobre 2017 par Dg24h
Le préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia a présidé ce jeudi 12 (...)
Lire la suite

Le financement autorisé pour la route Lokossa-Dévé-Aplahoué-frontière du (...)

13 octobre 2017 par Dg24h
Les députés ont donné leur accord ce jeudi 12 Octobre 2017, pour la (...)
Lire la suite

Sacca Lafia appelle les acteurs à une synergie d’actions

13 octobre 2017 par Dg24h
Le ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia, a eu ce jeudi 12 Octobre 2017 à (...)
Lire la suite

Ange N’koué lance les travaux du Comité sectoriel du dialogue (...)

13 octobre 2017 par Dg24h
Les travaux de la session du Comité sectoriel du dialogue social (CSDS) (...)
Lire la suite

Les activités académiques lancés à la FASHS

13 octobre 2017 par Dg24h
L’amphithéâtre de l’ex-FLASH a servi de cadre ce jeudi 12 octobre 2017 au (...)
Lire la suite

Vers le démarrage de 100 logements sociaux à Pobè

12 octobre 2017 par Dg24h
Le directeur général de l’habitat et de la construction, Victor Ananouh (...)
Lire la suite

Angélique Kidjo au secours des victimes de viol

12 octobre 2017 par Dg24h
A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de fille ce mercredi (...)
Lire la suite

Le culte Oro interdit à Akpro-Missérété

12 octobre 2017 par Dg24h
Le conseil municipal d’Akpro-Missérété suspend jusqu’à nouvel ordre le (...)
Lire la suite

Menace de grève dans les collèges du Couffo

11 octobre 2017 par Dg24h
Le non paiement de primes de rentrée refait surface. Après les cas de (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires