lundi, 17 février 2020 •

234 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Malversations dans les cours et tribunaux

Plus de 3 milliards FCFA détournés à Cotonou, Ouidah et Abomey




De nombreuses irrégularités sont constatées au service de greffe des juridictions du Bénin. Plusieurs anomalies financières sont relevées aux parquets de Ouidah, Abomey et Cotonou. C’est ce que révèle le rapport d’activités de l’Inspection générale des finances (IGF) au titre de l’année de 2018.

L’IGF en 2018 grâce à l’appui du ministre de l’Economie et des Finances et des divers responsables du ministère a bénéficié des moyens nécessaires pour exécuter plusieurs missions de contrôle et d’audit. La vérification du service de greffe des juridictions de la République du Bénin a été faite sur la période de 2013 à 2017. Selon le rapport, « les vérifications faites de la gestion des Greffiers en chef (Gec) a permis de constater, entre autres, des cas de placement des fonds consignés en Dépôts à terme (DAT) aux fins de disposer des intérêts à titre personnel, des retenues sur les consignations non autorisées et l’existence des réseaux parallèles de collecte des fonds de greffe et de fabrication des actes de greffe ».
Le rapport révèle qu’ « au Tribunal de Première Instance (TPI) de Ouidah, un montant total de 177.976.729 FCFA représentant des intérêts perçus sur un DAT non autorisé a été retiré par l’ancien Greffier en chef Semevo Didier qui serait actuellement porté disparu ».
Au TPI d’Abomey, « l’ancien Greffier en chef en plus des intérêts sur DAT non autorisé d’un montant de 3.409.790 FCFA qu’il a remboursé, a prélevé les intérêts créditeurs générés par les comptes de consignation estimés à 4 742 885 FCFA ».
Quant au TPI de Cotonou, il a été noté que l’ancien Greffier en chef, « qui a été admis à faire valoir ses droits à la retraite, doit restituer à l’Etat la somme de 3.183.447.286 FCFA. Un montant qui représente « le cumul des écarts de soldes (soldes attendus soldes passés au successeur), des opérations de consignations, de scellés et de successions et des produits financiers nets générés sur la période sous revue par les comptes bancaires utilisés pour la gestion desdites opérations ».

Les autres constats

Plusieurs principaux constats découlent des travaux des différentes équipes de vérification. Selon le rapport, « l’organisation mise en place pour la gestion des actes courants et des actes de dépôt aux secrétariats des greffes est caractérisée par l’absence d’un manuel de procédures unique pour l’ensemble des juridictions ». Aussi, a-t-il été constaté « le défaut de séparation des tâches incompatibles et le mauvais archivage des dossiers ou documents servant de pièces justificatives ».
Il a été noté également que « le dispositif de contrôle interne de façon générale dans les juridictions est informel ».
« Les menaces qui auront une incidence sur la capacité des juridictions à s’acquitter de leurs missions ne sont pas identifiées et maîtrisées. Il n’y a pas d’activités de contrôle mises en place et le système d’information et de communication reste vulnérable », indique le rapport annuel d’activités 2018 de l’IGF.
De même, la gestion des opérations de consignation et de scellés en numéraire dans les juridictions n’est pas optimisée. « Elle est caractérisée par une organisation peu efficace des opérations, une mauvaise tenue des registres et un mauvais archivage de certains documents clés. La tenue d’une comptabilité de ces opérations fait défaut et la gestion des comptes bancaires n’est pas efficace ; ce qui permet à certains greffiers indélicats de disposer des fonds consignés à des fins personnelles », peut-on lire dans le rapport.
Les équipes de vérifications constatent aussi que « la gestion des opérations de succession est non fiable avec beaucoup d’irrégularités ». Ainsi, le « défaut de transparence dans la gestion des successions et parfois la confusion de patrimoine constatés dans certaines juridictions sont de nature à engendrer des détournements de fonds et des conflits entre les différents acteurs ».
Face à ces constats, l’IGF a fait plusieurs recommandations dont entre autres « l’élaboration d’un manuel de procédures unique pour l’ensemble des juridictions dans le cadre de la gestion des actes courants et des actes de dépôt au bureau des Greffes, la réalisation d’une cartographie des risques des juridictions et la prise des sanctions administratives tout en saisissant le procureur de la République aux fins d’engager des poursuites judiciaires à l’endroit des auteurs des actes répréhensibles ».
A.A.A

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

12 septembre 2019 par Dg24h


Michel Gohou et Digbeu Cravate au cabinet de Jean-Claude (...)


16 février 2020 par Dg24h
Le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou, a reçu à son cabinet (...)
Lire la suite

Martin Luther King contest de Slam célébré ce samedi à ISMA


16 février 2020 par Dg24h
L’ambassade des Etats-Unis près le Bénin en collaboration avec l’Institut (...)
Lire la suite

L’édition 2020 de WIKI LOVES AFRICA lancée


16 février 2020 par Dg24h
Les membres fondateurs de Wikimédiens du Bénin User Group, Fawaz Taïrou (...)
Lire la suite

Le corps d’un jeune découvert dans un puits


14 février 2020 par Dg24h
Un jeune homme a été retrouvé mort dans un puits d’environ 40 mètres de (...)
Lire la suite

Un mort et des dégâts matériels


14 février 2020 par Dg24h
Accident tragique dans la soirée de jeudi 13 février 2020 dans la zone (...)
Lire la suite

Une compagnie militaire installée dans le parc W


14 février 2020 par Dg24h
Le gouvernement béninois renforce la sécurité au nord-ouest du Bénin (...)
Lire la suite

Le Médiateur de la République chez Moretti


13 février 2020 par Dg24h
Le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun a été reçu en audience (...)
Lire la suite

Des braconniers à l’origine de l’attaque (Me A. Orounla )


13 février 2020 par Dg24h
Le gouvernement s’est prononcé ce mercredi 12 février 2020 sur l’attaque (...)
Lire la suite

Les présumés assassins avaient essayé 3 fois de tuer une prostituée


13 février 2020 par La Rédaction
Face à la presse le mardi 11 février 2020, le procureur de la République (...)
Lire la suite

Le Compte rendu des décisions du Conseil des Ministres


12 février 2020 par Dg24h
Le Conseil des ministres s’est réuni ce mercredi 12 février 2020 sous la (...)
Lire la suite

Les mesures prises pour prévenir l’épidémie de coronavirus


12 février 2020 par Dg24h
En Conseil des ministres ce mercredi 12 février 2020, le ministre de la (...)
Lire la suite

04 millions FCFA emportés à Kandi


12 février 2020 par Dg24h
Les hommes sans foi ni loi se sont encore illustrés ce mardi 11 février (...)
Lire la suite

Le gouvernement adopte le guide méthodologique d’élaboration


12 février 2020 par Dg24h
En Conseil des ministres ce mercredi 12 février 2020, le gouvernement a (...)
Lire la suite

Les braqueurs tuent un boucher à Nikki


12 février 2020 par La Rédaction
Un boucher a perdu la vie ce mardi 11 février 2020 dans un braquage (...)
Lire la suite

Flash live tour de retour


12 février 2020 par La Rédaction
La première saison du ‘’Flash live tour’’ s’est achevée avec succès. Durant (...)
Lire la suite

Un mandat d’arrêt contre trois complices du milliardaire


11 février 2020 par Dg24h
Au terme du procès de l’homme d’affaires Kikissagbé Godonou Bernard, alias (...)
Lire la suite

Le parti ‘’Restaurer l’espoir’’ se retire de la course


11 février 2020 par Dg24h
Le parti ‘’Restaurer l’espoir’’ (RE) ne sera pas de la course aux élections (...)
Lire la suite

Le gouvernement décline sa responsabilité


11 février 2020 par Dg24h
Des images de tissus griffés « Journée Internationale de la Femme » (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information