dimanche, 19 mai 2019 •

382 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Tafescopie

Yayi Boni et ses trous de mémoire




Subitement réveillé par « des murmures, des grognes et des gémissements, reflet de l’effet d’une arme de destruction massive » (excusez du peu), notre ancien président de la République, s’est fendu d’une déclaration le 2 octobre, sur sa page facebook ! Et ceci, le jour même ou le sieur Sabi Sira Korogoné, passait devant les tribunaux. La coïncidence ne troublera que peu de monde. « Le bourreau, disait Elie Wiesel, tue toujours deux fois : la seconde fois par l’oubli » Profitant alors, des « gémissements » d’une certaine jeunesse, qu’il proclame tout de go « représentative »,Boni Yayi revient sous les feux de la rampe, après l’ubuesque scène de ses larmes de…cauris à Djeffa !Et comme pour se donner bonne conscience, il fait d’entrée cette curieuse profession de foi : « continuer de croire à une main invisible des politiques, dans cette grogne de la jeunesse, ne peut que relever d’une irresponsabilité » Cet aveu vaut son pesant d’or. Mais on sera assez charitable, pour ne pas demander au président ‘’semi-retraité’’, le nom de ce grand « irresponsable », qui dans un passé récent, voyait une « télécommande » derrière chaque action contre son régime. Irresponsable donc un jour… Mais revenons aux constats et leçons de gouvernance, de ‘’l’excellentissime manager’’ Boni Yayi (prix Mo Ibrahim de la bonne gouvernance) à son successeur à la tête de l’Etat. Pour lui, « le Bénin s’accommode aujourd’hui d’une pauvreté plus grandissante que par le passé, selon les statistiques des institutions internationales crédibles »Dommage, l’ancien président ne nous cite pas le nom de ces institutions internationales, « crédibles » à ses yeux. Sauf son respect, nous sommes obligés de ne pas croire aussi en la crédibilité de ses propos, d’autant plus qu’il affirme quelques lignes plus loin, que « la meilleure source (de ses constats) est le gémissement de tout un peuple, qui vit cette pauvreté » Claire et nette alors comme de l’eau de roche, que nous avons affaire, aux états d’âmes d’un ex-président, visiblement inconsolable. Nous avons ici, un tissu de mauvaise foi, d’un homme qui n’arrive pas encore à retenir les leçons de l’histoire, et à en tirer toutes les conséquences, à l’image de certains de ses respectables et respectés pairs.Héla,comme son doyen et mentor Nicéphore Soglo, il risque très tôt de devenir banal et inaudible. Dommage pour notre pays… Pourtant, dans ses quelques rares moments de lucidité, il avait promis de consacrer le reste de son existence à louer le Seigneur. Mais chassez le naturel, il revient au galop.
Chaque fois que Boni Yayi évoque Dieu, son « Père céleste », le diable caché dans les tréfonds de son cœur, prend toujours le dessus. Sinon, est-il décent, que Boni Yayi que nous avions vu à l’œuvre, dix années durant, ose prétendre que notre pays amorce aujourd’hui, « un virage dangereux, fait d’exclusions sur la base de l’ethnie, du sexe, de l’âge, de tribus, de régions et de la position sociale » ? Si ce n’est pas de la sorcellerie, ça y ressemble, tant on croit rêver…Lui Yayi Boni, qui voulait faire descendre « les siens » à Cotonou ; lui le Président de la République, affichant publiquement et outrageusement, ses attributs de prince bariba de Nikki ; lui le grand adepte des discours « ciblés »et hors cameras « aux siens » ; lui l’homme des concours frauduleux…lui l’homme du pillage et du gaspillage…Heureusement, nombre de procès encore en instance, contribueront, à un indispensable devoir de mémoire. Le peuple dans sa magnanimité pardonnera peut-être un jour ; mais il ne doit pas oublier ; car quiconque oublie son passé, se condamne à le revivre. Il serait donc dangereux, voire criminel, de passer par pertes et profits, l’histoire de ces pilleurs et prédateurs, qui voudraient se revêtir de peaux d’ange. C’est la seule manière de graver dans le marbre, les indispensables et courageuses reformes du président Talon.

Tafê

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

4 octobre 2018 par Dg24h


Pour un Ramadan de Fraternisation des Béninois


11 mai 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Ce qui est dit du Ramadan (30 jours) doit (...)
Lire la suite

L’opposition ou la fabrique du contentieux


1er avril 2019 par Dg24h
Les tractations, pour la résolution du contentieux électoral, n’ont (...)
Lire la suite

Autopsie du Parlement béninois


23 mars 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’opération, on le sait, consiste à disséquer le (...)
Lire la suite

Que sera demain le Bénin ?


19 janvier 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​On peut le dire, l’année 2019 a démarré en (...)
Lire la suite

Comme un conte de Noël


29 décembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Matthieu, l’unique narrateur de cette épopée, de (...)
Lire la suite

Dona une référence ou une compétence ?


19 novembre 2018 par La Rédaction
L’énergie électrique est déjà disponible au Bénin. Les coupures à longueur (...)
Lire la suite

Frères et sœurs béninois gagnés à Dieu


13 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Depuis leur adhésion récente au Dieu sauveur, des (...)
Lire la suite

La CRIET, pour aujourd’hui et demain


11 octobre 2018 par Dg24h
Installée le 27 août 2018, la Cour de Répression des Infractions (...)
Lire la suite

Aléas du sodabi au Dahomey-Bénin


6 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Avalé d’un coup sec dans le plus petit verre. Il (...)
Lire la suite

« Le peuple a faim ou les corrompus ont faim ? »


8 septembre 2018 par La Rédaction
Le peuple a faim. Oui, le peuple a faim. Mais dans quel pays le peuple (...)
Lire la suite

Quand le Nègre est par tous crucifié


8 septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Au sortir d’un entretien avec le président (...)
Lire la suite

Editorial :Sous le Sceau Divin !


20 juillet 2018 par Dg24h
Dans notre publication de la semaine dernière, nous titrions : « Prions (...)
Lire la suite

Editorial:Tension et Suspicion !


14 juin 2018 par Dg24h
Au nombre des lois votées ces dernières semaines, ily a le code pénal (...)
Lire la suite

Soglo à Baku et les migrants en filigrane


9 juin 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 17 mars 2018, à Baku, capitale d’Azerbaïdjan, (...)
Lire la suite

Devoir d’Ingratitude et d’Indépendance !


8 juin 2018 par Dg24h
La 5e mandature de la Cour Constitutionnelle a vécu, vive la 6e (...)
Lire la suite

Talon ou l’incompris


25 mai 2018 par Dg24h
La Rupture, le Nouveau départ pour un Bénin révélé. Un slogan ou une (...)
Lire la suite

Marie, Mère de l’Église !


22 mai 2018 par La Rédaction
Marie, Mère de l’Église ! Ce titre de la Vierge Marie est désormais (...)
Lire la suite

Patrice Talon deux ans plus tard


7 avril 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​S’il nous avait dit, pendant la campagne (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information