lundi, 6 juillet 2020 •

210 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Talon, Obama, Franklin et Cie pensent-ils bien ?




(Par Roger Gbégnonvi)

​‘‘Mon peuple périt, faute de connaissance’’, a dit le prophète Osée. Il a raison. Mais le péril pour les gens de mon espèce, c’est la Rupture. Elle nous reproche l’aspect génération spontanée de nos fortunes. Mais si Dieu a choisi de me rendre riche par voie oblique, rapide et secrète, où est le crime ? Or la rupture nous culpabilise. Alors nous ramassons nos sous et allons les entasser en Suisse, à Monaco, aux Bahamas, etc. Le Bénin n’a pas de problème de connaissance puisque nous collons à l’humanisme captateur et limpide de nos bons ancêtres : ‘‘Tout en mangeant du mouton au sol, tu abats la tourterelle en vol’’, car ‘‘Une personne repue n’est jamais repue de viande’’. Nous entrons donc en colère quand Patrice Talon ose affirmer : ‘‘Je n’ai pas besoin de grand-chose pour vivre. J’ai ce qu’il faut pour assouvir mes caprices’’, ‘‘Je suis à l’abri du besoin.’’ Non ! Talon fait de la provocation. On n’a jamais assez de pognon. Et le Béninois ne collera jamais à Benjamin Franklin, modèle de Barack Obama : ‘‘Je préfère qu’on dise ‘Il a vécu utilement’ plutôt que ‘Il est mort riche’.’’ Pure sottise ! Il y a du bonheur, il y a honneur et gloire à mourir riche, quand la misère vous a épargné et s’en est allée étaler ses victimes autour de vous. Béni soit l’Eternel des Armées !
​Talon, Obama, Franklin et Cie pensent de travers, et nous devons les regarder de travers. On ne vit que pour soi. Prendre sur mon confort pour aider l’autre ? Non, merci ! Moi qui vous parle, j’ai à Cotonou trois immeubles loués à des Institutions qui payent très bien. Ma nouvelle maîtresse dispose du quatrième immeuble, à l’insu des habituelles : je ne veux pas des plaintes de jalousie idiote sur l’oreiller. Mon appartement sur les Champs-Elysées m’héberge à Paris pour mon check-up trimestriel. A Cotonou, je suis entre ma villa de la Patte-d’oie et celle de la Haie-Vive. Le bon Dieu m’a donné une grosse vie abondante. Je Le bénis chaque fois que ma télé fait défiler nos affamés, esclaves en Libye, ou engloutis par la mer et empêchés d’accomplir le vœu imbécile d’étalage de leurs guenilles en Europe. L’enfer ! C’est leur destin, je n’y peux rien. Ils soldent leur karma. Dans une vie future, Dieu leur montrera un bout de paradis. Moi je le remercie pour le vaste paradis qu’il m’a donné.
​Oui, c’est exact ! Collés à nos ancêtres, nous collons aussi à tout ce qui vient d’ailleurs et qui éclaire la misère du monde mieux que les sociologies baveuses. Nous collons à la réincarnation, à la métempsychose, etc. Nous collons à la Rose-Croix, à la Franc-maçonnerie, aux Eglises, aux vaudous protecteurs, etc. Parlant d’église, l’autre dimanche, l’abbé a cité la boutade de Jésus : ‘‘Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent.’’ C’est une erreur que d’opposer Argent et Dieu. Moi je les sers en couple, et ça me réussit. Le prêtre a commenté que, par Dieu, il fallait comprendre Beauté et Bonté, et que Dieu existe en intensité plus forte chaque fois qu’un homme se montre bon et pose des actes beaux. Tu parles ! Beauté et bonté, ça signifie quoi ? Ce type est fou ! Nos Seigneurs les Evêques devraient procéder à un meilleur tri des garçons qu’ils nous balancent comme gourous. Des hérésiarques ensoutanés pour des visions charabia et fumeuses ? Non, merci ! Grâce à Dieu, notre bon Vaudou dahoméen a les idées bien en place. A Ouidah, Aïzan, protecteur du marché Zobê, encourageait et bénissait la vente des esclaves pour que, par eux aussi, arrive le règne de Dieu Amour et Miséricorde.
​L’humanisme béninois est sans équivoque et sans béninoiserie. La marmite-univers tient sur trois cônes : 1- Je ne suis responsable de rien, Dieu seul est responsable de tout. 2- Chacun s’assoit et Dieu le pousse, Dieu seul attise le feu sous la marmite-univers. 3- J’empêche Talon, Obama, Franklin et Cie de déranger Dieu en s’occupant de ce qui ne les regarde pas. Le sort de leurs concitoyens dans la marmite-univers regarde Dieu et Dieu seul.
​A bon entendeur salut, et que Dieu le comble de vie et l’en comble en abondance.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

15 septembre 2018 par Judicaël ZOHOUN




George Floyd et nous


20 juin 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Même quand fait rage la guerre et que, de part (...)
Lire la suite

Née bonniche pour mourir bonniche


13 juin 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Han, Pépé ! Moi je vous demande un peu d’aide (...)
Lire la suite

Confinement et Refondation


9 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Entre 1914 et 1918, puis entre 1939 et 1945, on (...)
Lire la suite

Covid-19 et agroalimentaire au Bénin


25 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​En confinement strict à son domicile, un (...)
Lire la suite

Regarder en face le covid-19


11 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Oui, dévisager le covid-19 bien qu’il n’ait pas (...)
Lire la suite

A la poursuite d’un disparu Non, Kourouma : Allah s’est auto-obligé…


24 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
Dans la lancée de ses œuvres : le soleil des indépendances, en attendant (...)
Lire la suite

Survol de l’ouvrage interpelant, « l’aventure Ambigüe » de Cheikh Hamidou (...)


18 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
A l’aube africaine, avec comme soubassements des valeurs fondées, (...)
Lire la suite

Une relecture rétrospective et prospective de la littérature (...)


17 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
La lecture est demeurée un des passe-temps, occupations les plus (...)
Lire la suite

Le matériau humain africain est-il à refondre ?


23 novembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’on aura reconnu la préconisation d’Aimé Césaire (...)
Lire la suite

Mugabe, Hong-Kong, et l’exception béninoise


14 septembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​On ne mettra jamais en cause l’héroïcité de (...)
Lire la suite

A la Lumière des Ecureuils de la Victoire


13 juillet 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Il n’y a jamais de miracle. Et il n’y en eut (...)
Lire la suite

La leçon des Ecureuils au Bénin


11 juillet 2019 par Judicaël ZOHOUN
La joie des Ecureuils, l’euphorie de tout un peuple Les Ecureuils, (...)
Lire la suite

Autopsie du Parlement béninois


23 mars 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’opération, on le sait, consiste à disséquer le (...)
Lire la suite

Grisaille autour du gris-gris béninois à Paris


23 février 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Biowá Nàglókú, dans son village Sêxwidé, est depuis (...)
Lire la suite

Légende béninoise du panier de la ménagère


16 février 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Sous couvert dudit panier, il s’agit de la (...)
Lire la suite

Dona une référence ou une compétence ?


19 novembre 2018 par La Rédaction
L’énergie électrique est déjà disponible au Bénin. Les coupures à longueur (...)
Lire la suite

Patrice Talon, l’oiseau rare


18 novembre 2018 par La Rédaction
Imperturbable. Le chef de l’Etat reste le seul chef d’Etat que le Bénin (...)
Lire la suite

A coups de…Talon !


15 novembre 2018 par Judicaël ZOHOUN
Le « Bénin révélé » de Patrice Talon, est un Bénin qui se donne pour (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires