jeudi, 18 janvier 2018 •

211 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Moïse a-t-il jamais été béninois ?




(Par Roger Gbégnonvi)

​Lorsque, Bible en main, le lecteur dissipe la nuée dans laquelle l’Histoire Sainte a enveloppé Moïse, il découvre un homme révolté, un homme qui, un jour, comme d’autres, refusa de supporter plus longtemps l’humiliation imposée á lui et aux siens. Sur le limon de sa révolte, il cultiva les trois qualités essentielles qui font le leader, dit parfois charismatique.
​Moïse, révolté contre l’injustice, se sent investi pour libérer le peuple de l’oppression et de l’oppresseur. ‘‘Je me sens investi’’ : cette auto-élection ou auto-onction est la qualité fondatrice du leader, et qui l’amène à tuer, en vrai ou symboliquement, le père oppresseur. La carrière du leader Moïse commence par le meurtre, en vrai, d’un représentant du père oppresseur. Dans leur volonté de proposer aux Sénégalais et aux Burkinabés un air de plus de liberté, Macky Sall et Rock Christian Kaboré ont tué symboliquement le père oppresseur.
​Mais ce n’est pas une promenade de santé que de libérer le peuple. Cette décision fera passer le leader par monts et par vaux, par incompréhensions et trahisons. Incompris des siens, Moïse s’enfuit puis revient, plus décidé que jamais à vaincre l’oppresseur. La trahison vient souvent de quelque proche compagnon, comme Sankara (Jésus aussi) en fit l’expérience mortelle. Dans le désert à traverser vers la terre de liberté, le peuple se révolte contre Moïse : ‘‘On n’était pas libres, mais on mangeait de la viande. Ramène-nous au pays d’où tu nous as sortis.’’ Moïse va chercher sur la montagne solitude et inspiration. A son retour, stupéfaction : le peuple, sous la conduite d’un de ses proches compagnons, est en pleine apostasie, en pleine adoration d’un dieu qui n’est pas le sien, le vrai. A chaque fois, il a fallu à Moïse du cran. L’auteur de la ‘‘Lettre aux Hébreux’’, citant en exemple son leadership, dit et redit : ‘‘Moïse tint ferme, comme s’il voyait l’invisible.’’ La fermeté à toute épreuve est la deuxième qualité du leader. Une fermeté sur fond de grande patience. Sinon, tout en prêchant la liberté, le leader remet le peuple dans les chaînes de l’oppression, en devenant lui-même oppresseur. L’autocrate Kwame Nkrumah frôla ce travers, le dictateur Sékou Touré y tomba corps et âme. La fermeté de ces deux leaders ne fut pas bornée par la patience.
​La troisième qualité du leader est l’abnégation sur fond de profonde humilité. Qualité qui cerne les deux autres et protège le leader contre lui-même. Il doit savoir, dès le départ, qu’une vie d’homme – et donc la sienne – ne suffit pas pour libérer un peuple. Moïse n’a pas foulé la terre de liberté, et ne sait pas si le peuple, qu’il conduisait de l’esclavage à la liberté, a jamais été libre. Mais il aura accompli le devoir qu’il s’était imposé de dire au peuple que la liberté est possible, que la terre de liberté est la terre promise maintenant et toujours.
​Et c’est la simple expression de ‘‘la vérité, l’âpre vérité’’, savoir que le leader n’est jamais le libérateur, mais l’homme dont la vocation est de ‘‘surgir, agir, partir’’. Parce que le peuple libéré, c’est le peuple ‘’jamais libre ni conquis’’. Parce que la liberté est toujours à conquérir. Parce qu’il y a toujours place pour la révolte de l’individu et du peuple. Parce que le leader n’est jamais qu’un guide ponctuel sur l’éternel chemin de la liberté. De passage, Moïse, Sankara et Mandela ont dit à leur peuple respectif que la liberté est immortelle, même dans la nuit de l’esclavage, même dans les masures sans fonio du Faso et de Soweto.
​Lorsque les Béninois, livre en main, parcourent l’histoire du Bénin à partir de 1894, lorsqu’ils considèrent le Bénin à la lumière des trois qualités qui font le leader, et dont deux se renforcent, l’une de la patience, l’autre de l’humilité, peuvent-ils dire que la terre du Bénin, un jour, a vu passer un leader qui ait dit au peuple l’espérance et la liberté ? Peuvent-ils dire qu’il fut un temps, si court soit-il, où Moïse a été béninois ? Sinon, vivement que vienne à passer le Moïse béninois sur les chemins sans fin de la liberté.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 mai 2016 par Dg24h



Ainsi, couci-couça, d’une année à l‘autre

30 décembre 2017 par Dg24h
​De noël à la saint-sylvestre, sourires, souhaits, cérémonies. Et il est (...)
Lire la suite

Editorial :Indifférence ou Résignation ?

23 décembre 2017 par Dg24h
L’indifférence : C’est le thème fort évocateur que nous suggère ce temps de (...)
Lire la suite

Vendredi noir pour le peuple béninois

16 décembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​En 2004, dans son ouvrage ‘‘Le mal (...)
Lire la suite

Les Noirs vendus comme esclaves en Lybie : l’Europe n’est pas (...)

20 novembre 2017 par Dg24h
Humains, des hommes vendus comme du bétail sur un marché nocturne. On se (...)
Lire la suite

Pourquoi Talon a tout à faire

18 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu’on (...)
Lire la suite

Le syndrome de la chauve-souris. Réponse à la chronique de Roger (...)

18 novembre 2017 par Dg24h
Pourquoi Esprit Divin et non Esprit Vodou ? https://www.24haubenin.info
Lire la suite

Pour que soit prospère le Bénin demain

4 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​ Nos évêques aussi se sont émus de la pauvreté et (...)
Lire la suite

LE RAVIP Vu en bien ou en mal par des Béninois

1er novembre 2017 par Dg24h
Le Recensement Initial Administratif à Vocation d’Identification de la (...)
Lire la suite

Le budget de l’État exercice 2018 s’élève à 1862, 918 milliards (...)

1er novembre 2017 par Dg24h
Le budget de l’État exercice 2018 s’élève à 1862,918 milliards de francs (...)
Lire la suite

Riches et pauvres, tous concernés par le changement climatique

13 octobre 2017 par Dg24h
De Miami à Porto Rico, en passant par La Barbade et La Havane, les (...)
Lire la suite

L’inoxydable Talon

9 octobre 2017 par Dg24h
Au Pavillon Vendôme à Paris , Patrice Talon a brisé la glace du (...)
Lire la suite

Des soutiens au Président Patrice Talon au déchainement des (...)

9 octobre 2017 par Dg24h
Après le rejet par les députés de l’Assemblée nationale du Bénin, du projet (...)
Lire la suite

Editorial :Tempête apaisée

13 septembre 2017 par Dg24h
Tempête apaisée ! C’est le moins que nous puissions souhaiter en priant (...)
Lire la suite

Accompagner nos cinq hommes en colère

9 septembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​En mars 2013, cinq Béninois, appartenant à (...)
Lire la suite

Rejeter toute amitié avec la bête

2 septembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Vive protestation d’un homme de bien après que (...)
Lire la suite

Comment le Bénin cesse d‘être une terre humaine

21 août 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Hier les belles âmes du Bénin ont fustigé la (...)
Lire la suite

Editorial : Au-delà de l’Assomption !

19 août 2017 par Dg24h
! "Le ciel ici n’est pas en ce sens quelque part dans les galaxies, (...)
Lire la suite

Etat du dialogue social au Bénin en juillet 2017

24 juillet 2017 par Dg24h
Edgard Gnansounou Président de la Communauté des Béninois de Suisse (CBS) (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires