dimanche, 23 février 2020 •

321 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Education

Les enseignants face au code vestimentaire




La tenue vestimentaire des instituteurs et institutrices est suivie de près cette rentrée scolaire 2019-2020. Ayant constaté quelques dérapages, le ministre des enseignements maternel et primaire Salimane Karimou a notifié aux enseignants les tenues qu’ils peuvent porter pendant les heures de cours. Plus de deux mois après la rentrée scolaire, nous nous sommes rendus dans quelques établissements publics de Cotonou pour constater le mode d’habillement des enseignants.

Le ministre des enseignements maternel et primaire suite à sa tournée de vérification du démarrage de l’année scolaire 2019-2020 a interdit le port des tenues sexy (décolletés prononcés, pantalons collants ou cintrés, robes et jupes mi-cuisses) dans les salles de classe. Il a aussi proscrit les pagnes que les institutrices sont obligées d’ajuster à longueur de cours et les hauts-talons en raison des risques de chute devant les apprenants.
Selon la note ministérielle, à titre indicatif, les hommes en position de classe peuvent porter entre autres une chemise à manches courtes ou longues sur un pantalon, le tout repassé, avec des chaussures fermées ou nu-pieds à lacets. Quant aux dames, elles pourront porter des jupes et robes de longueur raisonnable.
« J’ai toujours l’habitude de porter des tenues décentes pour venir à mes cours. A plus forte raison que je suis une femme mariée, je me dois de veiller à mon habillement. Si le ministre a interpellé les enseignants sur leur style vestimentaire, c’est sûrement parce qu’il a constaté des anomalies. Mais je crois que depuis que cette décision est prise, certaines institutrices ont revu leur mode d’habillement », a déclaré Jeanne Kodjo, institutrice dans une école primaire.
« Vous savez cette décision concerne plus les femmes. Les hommes n’ont pas trop de problèmes pour s’habiller puisqu’on est souvent en pantalon et en chemise longue ou courte. J’avoue que certains instituteurs s’habillent mal et je pense qu’après la note du ministre, ils ont commencé par prendre soins de leur apparence », a confié Ludovic Houngbo, instituteur dans un établissement à Cotonou. Selon lui, l’habillement d’un enseignant est très important parce que les apprenants peuvent le copier.
« Imaginez un élève de CP après les cours s’approche de moi et me dit : Maître, j’aimerais bien tenir le stylo comme vous. Je lui demande pourquoi et il me dit parce que je crois que c’est la meilleure manière. Un exemple pour vous faire comprendre que nos apprenants peuvent copier nos manières, nos habitudes et même au-delà », a-t-il ajouté.
Pour une instructrice ayant requis l’anonymat, si celui ou celle qui donne l’enseignement est à l’aise dans son habillement, le problème ne se pose pas. « J’ai toujours adopté une tenue vestimentaire propre à moi. Je ne dirai pas que c’est sexy mais raisonnable. Tout le monde n’a pas les mêmes goûts en matière d’habillement. Mais je suis consciente qu’il ne faut pas aussi trop oser », a déclaré l’institutrice, habillée dans une robe pas trop collante dépassant légèrement ses genoux.
Certains élèves affirment que l’école est un lieu d’apprentissage des valeurs de la vie et leurs instituteurs se doivent de bien s’habiller.
Elève en classe de CM1 dans un établissement public, Anselme Dossou confie : « C’est vrai ce qu’un enseignant porte peut nous distraire. Des fois à la récréation, on parle de ce que l’enseignant a porté, sa chaussure et tout. Ce n’est pas pour se moquer mais on en parle juste. Il y a un maître du groupe B qu’on a surnommé le ‘’sapologue’’ parce qu’il s’habille toujours très bien ».
« Vous savez, la tenue de la maîtresse ne nous intéresse que lorsqu’elle porte un habit inhabituel qui est un peu sexy. Et on parle de cela entre nous. Sûrement qu’une élève peut vouloir faire comme elle », a affirmé Liliane Gbosa, élève en classe de CM2.
Saturnin Soudé, parent d’élève félicite cette décision ministérielle et souligne que dans une société, il faut imposer des règles et conduites pour une bonne évolution. « C’est l’école qui éduque nos enfants aujourd’hui puisqu’ils y passent la majeure partie de leur temps. Tout ce que l’instituteur fait peut influencer les enfants », a-t-il indiqué.
« Nous sommes en Afrique et bien s’habiller fait partie des valeurs morales et vestimentaires. Si un enseignant s’habille de manière dépravée, les élèves peuvent imiter cela », a souligné Mohamed Gbani, aussi parent d’élève.

Tenue extravagante, une distraction pour l’élève

L’enseignant n’enseigne pas seulement ce qu’il connaît mais aussi ce qu’il est. D’après Anselme Amoussou, Secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin), « on a beau dire que les temps ont changé, qu’il y a la modernité mais nous devons faire en sorte que l’école continue de promouvoir les valeurs qui sont les nôtres ».
Les enfants explique-t-il, veulent s’identifier à leur maître, à leur maîtresse et une tenue extravagante c’est déjà une distraction pour l’enfant qui ne suivra pas correctement l’enseignement.
« Le cours passe mieux lorsque les enfants aiment leur maître donc il y a de l’amour de part et d’autre. Vous savez qu’on ne peut aimer que ce qui est beau et l’enfant est installé devant ce qui est beau, ce qui est correcte, ce qui est réglementaire », a-t-il indiqué.
Une tenue extravagante n’est donc pas permise pour un enseignant qui est appelé à transmettre aux enfants le savoir mais également les valeurs morales.

A.A.A

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

11 décembre 2019 par Dg24h


L’application ‘’Gestelections’’ pour faciliter la tâche aux (...)


23 février 2020 par Dg24h
Conformément aux dispositions de l’article 177 du code électoral, chaque (...)
Lire la suite

Le chef du réseau arrêté au Nigeria et remis aux autorités (...)


23 février 2020 par Dg24h
Banel Ruben, chef du réseau de trafiquants dans l’affaire des 750 (...)
Lire la suite

Des infrastructures mises en service à Abomey et Bohicon


22 février 2020 par Dg24h
Le ministre de l’eau et des mines, Samou Seidou Adambi a procédé ce (...)
Lire la suite

Les travaux Bitumage de l’axe Wadon-Adjarra- Porto-Novo lancés


22 février 2020 par Dg24h
Le ministre des infrastructures et des transports Hervé Hêhomey a (...)
Lire la suite

Le consortium REPSFECO et GRACID sensibilise les populations du (...)


21 février 2020 par La Rédaction
Après la phase des formations des acteurs de la chaîne judiciaire dans (...)
Lire la suite

Orounla parle des réformes sous la Rupture


21 février 2020 par Dg24h
La deuxième édition de l’initiative intitulée « Gouvernement face à la (...)
Lire la suite

Des buffles sèment la terreur à Nikki


20 février 2020 par Dg24h
C’est avec la peur au ventre que les populations de la localité de (...)
Lire la suite

Les Egun-gun interdits de manifestations


20 février 2020 par Dg24h
A travers un arrêté en date du mercredi 19 février 2020, le préfet du (...)
Lire la suite

Le Bénin et le Niger préparent une campagne de vaccination


20 février 2020 par Dg24h
Une réunion d’échange entre le Bénin et le Niger a eu lieu le 14 février (...)
Lire la suite

Le Roi lance la nouvelle stratégie de développement


20 février 2020 par Dg24h
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé jeudi 13 février 2020, à la (...)
Lire la suite

02 morts calcinés et 01 blessés


20 février 2020 par Dg24h
Un camion-citerne d’une contenance de 45 000 litres d’essence a pris feu (...)
Lire la suite

L’UDBN appelle au respect du jeu électoral


19 février 2020 par Dg24h
A travers un communiqué datant de mardi 18 février 2020, le parti Union (...)
Lire la suite

L’Uemoa organise un atelier sur le financement de la construction de (...)


19 février 2020 par Dg24h
La Commission de l’UEMOA apporte son appui technique à l’accès au (...)
Lire la suite

Un moratoire de 02 mois accordé au Niger


19 février 2020 par Dg24h
Au cours d’une séance de travail tenue ce mardi 18 février 2020, le (...)
Lire la suite

14 personnes condamnées dont 11 expulsées du pays


19 février 2020 par Dg24h
Statuant en matière correctionnelle lundi 17 février dernier, le Cour de (...)
Lire la suite

Démarrage en vue des travaux de l’échangeur de Vêdoko


19 février 2020 par Dg24h
Les travaux de construction de l’échangeur de Vêdoko vont bientôt (...)
Lire la suite

Conférence nationale, 30 ans déjà


19 février 2020 par Dg24h
19 février 1990 -19 février 2020, il y a 30 ans que la Conférence (...)
Lire la suite

L’Episcopat appelle à la préservation des acquis démocratiques


19 février 2020 par Dg24h
La Conférence Épiscopale du Bénin (CEB) a rencontré les professionnels des (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information