lundi, 14 octobre 2019 •

499 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Fermeture des frontières bénino-nigérianes

La mesure affecte également le Togo et le Ghana




Avec la fermeture des frontières terrestres entre le Bénin et le Nigéria depuis un mois, la mobilité et les activités quotidiennes des populations ont pris un coup. En dehors du Bénin qui est le plus touché, le Togo et le Ghana dont les populations utilisent le corridor Cotonou-Lagos ne sont pas épargnées.

Depuis le 20 août 2019, les frontières du Nigéria sont fermés mettant un frein à l’entrée des personnes et des biens sur ce territoire. Du coup, des milliers de personnes et des centaines de camions de marchandises sont bloquées aux frontières.
Un blocus qui impacte négativement le Bénin mais aussi fait des victimes collatérales au Togo et dans une moindre mesure au Ghana.
En interdisant au Bénin de déverser sur son territoire des produits de réexportation tels que le riz, viandes et abats congelés, véhicules d’occasion et autres, le Nigéria vient entraver les échanges commerciaux.
Au Bénin, la première conséquence de la fermeture des frontières par le géant nigérian est la hausse du prix de l’essence de contrebande.
En dehors du Bénin, qui est la première victime de cette mesure, les répercussions sont enregistrées dans d’autres pays de la sous-région. La tomate du Burkina Faso ne pourra plus traverser le Ghana, le Togo, le Bénin pour sa destination finale, le Nigéria.
Le Togo qui commerce avec le Nigéria via la frontière de Sèmè-Kraké voit aussi ses exportations bloquées.
Les stations d’essence du Togo enregistrent des files d’attentes puisque chez les contrebandiers qui ne sont pas en grand nombre sur ce territoire, le prix de l’essence a augmenté. Conséquence : les tarifs des taxis et des moto-taxis ont été revus à la hausse.

Producteurs et commerçants en difficultés

Les dégâts sont également notés au niveau de la filière maraîchère. Les produits agricoles, le gombo, la tomate et les piments verts étaient livrés au Nigéria. Suite à la fermeture des frontières, plus rien n’est exporté et les commerçants sont tombés en faillite. Le prix de la bassine de ces produits maraîchers qui se vendait à 2 000, 5 000 ou 10 000 FCFA a chuté à 500 voire 300 FCFA !
Le gouvernement togolais a dû demander à l’armée de racheter des tonnes de tomates pour sauver la filière. Mais cette solution est loin de résoudre totalement la situation puisque les producteurs dont les activités sont au ralenti ont d’énormes difficultés pour honorer leurs engagements vis-à-vis des structures de microfinance.
Par ailleurs, les véhicules de transport en commun qui font le trajet Abidjan-Accra-Lomé-Cotonou-Lagos sont aussi bloqués. Tout leur personnel est en chômage technique en attendant la réouverture des frontières.
Un coup dur aussi pour les particuliers et les commerçants de ces pays.

Akpédjé AYOSSO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

20 septembre 2019 par Dg24h


L’école urbaine centre cambriolée


14 octobre 2019 par Dg24h
Les hors-la-loi se sont illustrés à l’école urbaine centre de Djougou en (...)
Lire la suite

Le Conseil Constitutionnelle rejette la demande des étudiants (...)


14 octobre 2019 par Dg24h
Contrairement à ce qu’on peut lire dans les média et sur les réseaux (...)
Lire la suite

Les dos-d’âne occasionne des accidents


14 octobre 2019 par La Rédaction
Les accidents de circulation sont de plus en plus récurrents sur la (...)
Lire la suite

Claudine Prudencio, satisfaite de l’issue des travaux


12 octobre 2019 par Dg24h
Pendant trois jours, les acteurs de la politique béninoise se sont (...)
Lire la suite

Le vent de l’Évaluation diagnostique souffle vers les universitaires


12 octobre 2019 par Dg24h
La Rupture continue ses réformes dans l’enseignement. Après les secteurs (...)
Lire la suite

Des conditions d’âge fixées pour avantager les filles


12 octobre 2019 par Dg24h
Par une note adressée aux Chefs de régions pédagogiques, la direction (...)
Lire la suite

Trois élèves tués par la foudre


11 octobre 2019 par La Rédaction
Trois élèves ont été tués par la foudre jeudi dernier au Ceg 1 de Bohicon. (...)
Lire la suite

689 kg de faux médicaments saisis


11 octobre 2019 par La Rédaction
La police a mis la main sur 689 kg de faux médicaments. Le minibus (...)
Lire la suite

Un militaire et un prête de Fâ arrêtés


11 octobre 2019 par La Rédaction
Un agent des forces de défense et un prête de Fâ ont été arrêtés à Tori, (...)
Lire la suite

Les forces de l’opposition font des propositions au Gouvernement


10 octobre 2019 par Dg24h
Dans une déclaration des forces dites de la Résistance constituées des (...)
Lire la suite

Ce que pensent les citoyens à Cotonou et à Abomey-Calavi


10 octobre 2019 par Dg24h
Sur invitation du chef de l’Etat Patrice Talon, les partis politiques (...)
Lire la suite

Message du Chef de l’Etat à l’ouverture du Dialogue Politique


10 octobre 2019 par Dg24h
A l’initiative du Chef de l’Etat, les acteurs politiques entament au (...)
Lire la suite

Alex Chodaton n’est plus


9 octobre 2019 par Dg24h
Le monde des journalistes reporters sportifs est en deuil. Le doyen (...)
Lire la suite

Issa Kpara inhumé ce mercredi


9 octobre 2019 par Dg24h
Les obsèques de M. Issa Kpara vont se dérouler ce mercredi 09 octobre à (...)
Lire la suite

Alain Orounla reçoit son homologue burkinabè


8 octobre 2019 par Dg24h
Le ministre de la communication et de la poste, Alain Orounla, a reçu à (...)
Lire la suite

Les circuits du carburant frelaté en Afrique


7 octobre 2019 par Dg24h
Lecture rapide En ville comme à la campagne, des indices permettent (...)
Lire la suite

Le parcours atypique de feu Issa Kpara


7 octobre 2019 par Dg24h
L’ambassadeur Issa Kpara n’est plus. Il est décédé dimanche 06 octobre (...)
Lire la suite

Glèlè Dohali Michel interpellé par la police


7 octobre 2019 par La Rédaction
Le sieur Glèlè Dohali Michel, alias Michel Bertrand, a été interpellé ce (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information