jeudi, 9 avril 2020 •

507 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Opinion

Il y a exil et exil




(Par Roger Gbégnonvi)

​Quand il a eu perdu la guerre, le souverain fut exilé : le vainqueur continuai d’avoir peur du vaincu. Au temps de la Révolution, de nombreux Béninois s’exilèrent par peur de l’autocratie régnante. Victor Hugo s’était exilé par peur du prince-président dont il critiquait le pouvoir. Dans son pays d’exil, il écrivait : ‘‘Quand la liberté rentrera, je rentrerai’’. Emile Derlin Zinsou, lui aussi exilé volontaire, disait, dans son pays d’exil : ‘‘Je m’aère’’. S’aère-t-on vraiment en exil ? Tout exil, imposé ou volontaire, est motivé par la peur. Tout exil est donc lieu de souffrance, souffrance dont l’exilé souhaite vivement la fin pour retourner vivre libre dans son pays. Béhanzin voulait revenir vivre libre à Abomey et non pas mourir en exil.
​C’est pareil pour les quelques Béninois qui ont choisi de s’exiler depuis 2017. On comprend leur peur, leur souffrance, leur désir de revenir vivre libres. Mais on doit leur dire que leur exil n’a pas la noblesse de celui des exilés ci-dessus. Il y a exil et exil. Quand on a été haut fonctionnaire, maire d’une grande ville, ministre ou député, et que l’Etat demande à voir clair dans votre gestion du bien public, on ne s’enfuit pas, on reste. Soupçonné de fraude fiscale, le ministre Jérôme Cahuzac n’a pas couru s’installer à Cotonou ou à New-York et commencé à injurier François Hollande. Il a fait face, quitte à mentir d’abord avec aplomb.
Parmi nos nouveaux exilés volontaires, est à part le cas de notre concitoyen soupçonné de narcotrafic. Son cas peut rappeler un témoignage sur 400 pages, livre de poche, dont le seul titre doit attrister le papa qu’il est : ‘‘Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…’’ De dose en surdose, de crise de manque en crise de manque, la jeune fille allemande s’est éteinte autour de ses 15 ans, emportée par les affres de l’héroïne. Se faire de l’argent avec ‘‘ça’’ ? Le problème de la toxicomanie chez les adolescents est tragique. Les ravages de la drogue sur la santé physique et psychique de ceux qui s’y adonnent sont tels qu’en Chine, autrefois ‘‘pays de l’opium’’, le narcotrafic est puni de mort, pendant que les Etats-Unis le punissent de la prison à vie. La cocaïne n’est pas la raison d’être de Boko-Haram, mais ses membres se droguent pour entrer dans l’état animal qui leur permet de violer, tuer, brûler, en ayant imposé silence à leur cœur humain et à tout sentiment humain.
Soupçonnés de fraude, de mauvaise gestion ou du gravissime trafic de drogue, nos concitoyens, nouveaux exilés volontaires, devraient mettre fin à ce volontariat de mauvais aloi et revenir au Bénin pour s’expliquer, se montrer responsables, avancer d’éventuelles circonstances atténuantes s’ils devaient être reconnus coupables. Faire face. La présomption d’innocence s’étiole quand on s’en va en cavale en la laissant derrière soi. A coups et à coût d’avocats compétents, nos exilés volontaires s’en sortiront bien mieux qu’ils ne croient, au lieu que leur fuite signifie aveu de culpabilité, parce que leur peur est entachée de honte.
La jeunesse béninoise, surtout, a besoin que reviennent au Bénin nos nouveaux exilés volontaires. Pour rendre compte avec honnêteté et courage. Alors la jeunesse ne croira plus qu’on peut s’enrichir n’importe comment, se soustraire ensuite au contrôle de l’Etat en allant se réfugier dans quelque cité de France et de Navarre, et l’on abandonne les victimes de notre délire de possession aux vaches maigres du taxi-moto, de la vente porte-à-porte des produits GSM, de l’alimentaire et humiliant Marie-couche-toi-là. Alors la jeunesse béninoise n’ira pas se convaincre qu’à son tour, si son tour il y a, elle s’autorisera à faire pire pour prendre une ‘‘belle’’ revanche sur les aînés. Honnêteté comporte honneur. Et les latins disent ‘‘honor onus’’, l’honneur est une charge. Nos nouveaux exilés volontaires doivent revenir assumer la charge de l’honneur. Mais s’ils n’ont ni honneur ni courage, alors la cause est entendue : ils peuvent faire de vieux os en exil, dans le

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

3 novembre 2018 par Dg24h


A la poursuite d’un disparu Non, Kourouma : Allah s’est auto-obligé…


24 mars 2020 par Dg24h
Dans la lancée de ses œuvres : le soleil des indépendances, en attendant (...)
Lire la suite

De la subsistance à l’exode en passant par la commercialisation, la (...)


22 mars 2020 par Dg24h
Pays encore majoritairement rural, le Sénégal, particulièrement, sa zone (...)
Lire la suite

Les migrations, un phénomène de plus en plus dégradant, de moins en moins (...)


21 mars 2020 par Dg24h
La migration, une donne mondiale considérable et persistante, à (...)
Lire la suite

Le matériau humain africain est-il à refondre ?


23 novembre 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’on aura reconnu la préconisation d’Aimé Césaire (...)
Lire la suite

Démocratie et sacralité des constitutions


9 novembre 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’homme autorise le sacré. « Est Vodun ce que (...)
Lire la suite

Mimétisme béninois et régression sociale


12 octobre 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’imitation est réfléchie et voulue. Elle peut (...)
Lire la suite

La leçon des Ecureuils au Bénin


11 juillet 2019 par Dg24h
La joie des Ecureuils, l’euphorie de tout un peuple Les Ecureuils, (...)
Lire la suite

Pour le Bénin à nouveau retrouvé


29 juin 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​De la République avortée de l’Ataborg à la (...)
Lire la suite

Pour un Ramadan de Fraternisation des Béninois


11 mai 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Ce qui est dit du Ramadan (30 jours) doit (...)
Lire la suite

Légende béninoise du panier de la ménagère


16 février 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Sous couvert dudit panier, il s’agit de la (...)
Lire la suite

Béatrice Aguessy, femme de combat


2 février 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​De combat et de défi. A 12 ans, accompagnant une (...)
Lire la suite

Que sera demain le Bénin ?


19 janvier 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​On peut le dire, l’année 2019 a démarré en (...)
Lire la suite

A coups de…Talon !


15 novembre 2018 par Dg24h
Le « Bénin révélé » de Patrice Talon, est un Bénin qui se donne pour (...)
Lire la suite

Frères et sœurs béninois gagnés à Dieu


13 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Depuis leur adhésion récente au Dieu sauveur, des (...)
Lire la suite

La CRIET, pour aujourd’hui et demain


11 octobre 2018 par Dg24h
Installée le 27 août 2018, la Cour de Répression des Infractions (...)
Lire la suite

Comment redonner une âme à l’Ecole au Bénin


22 septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​La rentrée des classes s’est faite sans grève (...)
Lire la suite

Talon, Obama, Franklin et Cie pensent-ils bien ?


15 septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Mon peuple périt, faute de connaissance’’, a dit (...)
Lire la suite

« Le peuple a faim ou les corrompus ont faim ? »


8 septembre 2018 par La Rédaction
Le peuple a faim. Oui, le peuple a faim. Mais dans quel pays le peuple (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information