dimanche, 25 août 2019 •

414 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Prd et An 2 de la Rupture

Charlemagne Honfo apprécie la situation socio politique du pays




Porte-parole du Prd, Maire de la commune de Sèmè-Kpodji, Charlemagne Honfo a fait son exercice sur l’état de sa municipalité et les deux ans de la gouvernance de Patrice Talon. C’est sur l’émission Zone franche de Canal 3 de ce dimanche 15 avril 2018.

Le maire de la commune de Sèmè Kpodji comme un bon disciple a montré que sa gestion de la municipalité reste un exemple à suivre. Sur ce, il estime qu’aucune décision ne se prend unilatéralement si ce n’est pas la décision du conseil communale. Malgré les difficultés financières dues à la non perception des taxes sur les parcs de véhicules, il pense que la commune fait son petit chemin pour le bonheur de la population. Bien qu’il ne soit pas content des ressources en diminution face à la situation des parcs de véhicules, le maire estime qu’en dehors de « nos ressources propres et des fonds affectés, nous avons des postions stratégiques avec le gouvernement sur certaines réalisations ». La commune de Sèmè-Kpodji fait partie des municipalités les plus prisées par le gouvernement. Néanmoins, le conseil communal joue sa partition pour que sa population se retrouve dans la gestion qui est faite par les élus. Selon le maire, pour avoir la confiance de ses collaborateurs, il faut être honnête dans le respect des textes. « Il faut rester légaliste, respecter les textes. Dès lors que le dossier passe devant le conseil et les commissions, ce n’est plus le dossier du maire. Il y a des hommes qui ont de grandes visions. Toutes nos délibérations sont annexées », affirme-t-il. Sur la question de destitution des maires dans certaines communes, il pense qu’on pouvait l’éviter. Cette situation pour lui ne donne pas une bonne image à notre système démocratique. « Les destitutions ne riment à rien. Cela arrière notre démocratie. Le langage de mauvaise gestion est rayé. S’il y a mauvaise gestion, il faut envoyer le dossier à la justice. Je crois qu’il faut renforcer les textes. Et encore que le Béninois contournera toujours les textes », avoue-t-il.

Position du Prd

23 années d’opposition, le Parti du Renouveau Démocratique a fait l’option de la gestion du pouvoir. « Le Prd n’a jamais fui l’opposition, il a décidé de ne pas faire l’opposition. Après notre analyse, nous avons décidé que par notre position, que nous ne privons pas nos populations des avantages politiques », renseigne-t-il. Selon Charlemagne Honfo, « avant d’aller aux élections, nous avons déjà dit que quel que soit celui qui gagne, nous ferons avec lui. Dès lors que nous avons constitué une équipe avec qui nous n’avons pas gagné, nous sommes revenus sur notre position de départ. C’est cet esprit que le parti a et continue d’avoir, c’est cela nous voulons que les gens retiennent ». Il confie que le Prd n’agit souvent pas en terme d’intérêt. « Quand vous êtes dans une équipe, vous cherchez les moyens ensemble », martèle-t-il. La situation que connaît le pays selon le maire de Sèmè Kpodji « vient du fait que « nous avons réglé le problème politique du pays à la conférence nationale mais nous n’avons pas réglé le problème de développement ». Il faut que tout le monde y adhère pour que l’on y remédie. En ce qui est de la position du Prd par rapport à la réforme du système partisan, il confirme que « dans le discours du président Houngbédji, c’était déjà annoncé. Notre position est claire, il faut aller vers la réduction drastique des partis politiques. Il faut aller aux grands regroupements ». La réforme du système partisan est un avantage pour le pays aujourd’hui. Il ne faudrait pas qu’on le rate. Cela permettra une réorganisation des partis au Bénin, souligne-t-il. « La chance est de réussir le brassage entre nous. Cela amène à la décrispation de certaines crises. Si nous encourageons ces partis, le risque est très grand de dévier. Le Prd a toujours recherché des alliances afin d’avoir un brassage », dira-t-il.

Réformes et crises

La Parti du Renouveau démocratique est un parti école qui est très organisé. Pour toutes les questions d’intérêt national, le Prd débat en son sein et apprécie. « On apprécie ensemble et on voit. Nous faisons de compromis. C’est la compromission que le Prd refuse », explique-t-il face aux nombreuses lois qui sont votées de façon presque mécanique. Charlemagne Honfo explique néanmoins que les députés sont les représentants du peuple et ils ne font que ce que le peuple veut. Selon lui, la question par exemple de la révision de la constitution, c’est une minorité qui l’a rejetée. Il pense que les députés doivent aider le gouvernement dans son élan. Il faut éviter des tiraillements qui retardent le développement. Sur la question de la corruption, le premier citoyen de la commune de Sèmè-Kpodji pense qu’il y a eu un peu de laisser aller dans notre pays. « Il doit arriver un moment où on doit se parler pour l’avenir de la postérité. La lutte contre la corruption dans sa forme légale ne doit poser de problème », explique-t-il. Donnant l’exemple de l’affaire de faux médicaments, Charlemagne Honfo estime que les responsabilités doivent être partagées et chacun répondra de sa mauvaise gestion. Abordant entre autre la crise sociale qui secoue le pays, il affirme que « cette question me hante ». Il appelle à une implication totale des deux partenaires pour le bonheur de chacun. « Il doit avoir une implication entre le gouvernement et les partenaires sociaux. Il faut que au même moment où les partenaires doivent faire le sacrifice que le gouvernement trouve une solution à la situation », confie-t-il. Charlemagne Honfo appelle le chef de l’Etat à agir pour mettre fin à cette crise qui ne fait que durer. Il appelle aussi les partenaires sociaux à revoir leur position afin que chacun puisse gagner.

Giscard AMOUSSOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

15 avril 2018 par Dg24h


L’artiste Koffi Gahou a tiré sa révérence


25 août 2019 par Dg24h
Un grand homme des arts et de la culture s’en est allé. Il s’agit de (...)
Lire la suite

Deux morts et plusieurs blessés dans un accident


24 août 2019 par Dg24h
Deux morts, c’est le bilan d’un accident de circulation survenu dans (...)
Lire la suite

75,24 % de taux de participation au plan national


24 août 2019 par Dg24h
Sur les 18047 enseignants du primaire et du secondaire, concernés par (...)
Lire la suite

Faible participation dans certains départements


24 août 2019 par Dg24h
Plus de 18.000 enseignants reversés en 2008 sont appelés à composer ce (...)
Lire la suite

La Fbf en assemblée générale samedi


23 août 2019 par Dg24h
Les membres de la Fédération béninoise de football (Fbf) tiennent ce (...)
Lire la suite

Justin Gbènamèto rétabli dans ses droits après sa radiation


23 août 2019 par Dg24h
En audience plénière jeudi 22 août 2019, la Cour Constitutionnelle a (...)
Lire la suite

Retrouvailles des Tchabè de l’association Ajóbí du 06 au 08 (...)


22 août 2019 par Dg24h
Chaque année, les membres de l’Association des Tchabè pour le (...)
Lire la suite

L’espace vert de Houéyiho en état de délabrement avancé


22 août 2019 par Dg24h
Des sachets, de mauvaises herbes, de feuilles mortes, de petits tas (...)
Lire la suite

Liste proviosire des EPES à fermer à partir de 2019-2020


21 août 2019 par Dg24h
Pour la rentrée 2019, 102 établissements d’enseignement supérieur sont à (...)
Lire la suite

La Fondation L’Oréal renforce son action pour les Femmes et la (...)


21 août 2019 par Dg24h
Paris, le 20 août 2019 - Le programme régional Pour les Femmes et la (...)
Lire la suite

José Tonato avertit les auteurs d’actes d’incivisme


21 août 2019 par Dg24h
Le ministre du Cadre de vie et du développement durable José Tonato (...)
Lire la suite

La 3ème édition du Leadership Day Cotonou aura lieu le 7 Septembre


21 août 2019 par Dg24h
La Fondation Kundi Africa a réussi à fixer dans les esprits la première (...)
Lire la suite

La Carrière de certains douaniers en sursis


20 août 2019 par Dg24h
Va-t-on vers la suppression dėfinitive des activitės des individus (...)
Lire la suite

Des pratiques occultes pour intimider les candidats


20 août 2019 par Dg24h
La polémique autour de l’évaluation diagnostique des enseignants vient de (...)
Lire la suite

Ce qui justifie le nouveau déguerpissement à Placodji


20 août 2019 par La Rédaction
Le préfet par intérim du département du Littoral, Jean-Claude Codjia est (...)
Lire la suite

Le PAM renforce ses liens avec les radios communautaires du (...)


19 août 2019 par Dg24h
Les responsables et animateurs de sept (07) radios communautaires des (...)
Lire la suite

Me Habib Bah n’est plus


19 août 2019 par Dg24h
Le Barreau béninois a encore perdu un de ses avocats. Il s’agit de Me (...)
Lire la suite

Un peuhl charcuté et son fils abattu


19 août 2019 par Dg24h
C’est la psychose et la désolation dans le rang de la communauté peuhl (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information