samedi, 23 juin 2018 •

110 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Interview : Augustin Faton, président de l’ONG IECT

« Avec la nouvelle loi anti-tabac, le paquet de cigarette sera un outil de sensibilisation »




L’ONG Initiative pour l’Education et le Contrôle du Tabagisme (IECT) a organisé le 02 février 2018, un séminaire d’appropriation par les professionnels des médias de la nouvelle loi anti-tabac à l’hôtel Les Joyaux à Abomey-Calavi. A la fin des travaux, le président de ladite association Augustin Faton explique les tenants et aboutissants de cet atelier.

A l’initiative de l’ONG IECT, un atelier a réuni le vendredi 02 février 2018, des journalistes. De quoi était-il question ?

Augustin Faton : Il s’agit d’un atelier qui porte sur l’appropriation de la loi anti-tabac nouvellement promulguée par le chef de l’Etat. Il était important pour nous, acteurs de la société civile, de nous faire entendre autrement. Les médias étant les relais les plus efficaces pour atteindre le bas peuple, et même pour informer les décideurs, nous avons jugé utile que la première cible pour cette action était les médias. C’est ce qui justifie l’organisation de ce séminaire pour permettre à la presse de s’approprier le texte.

Qu’attendez-vous des médias ?

Au-delà de l’appropriation du texte, nous attendions aussi que les médias puissent faire des propositions concrètes afin de nous aider dans la mise en application de ce texte. Il s’agit de comment les impliquer dans l’application de ce texte, du rôle qu’ils vont jouer, et selon eux, quelles sont les dispositions de ce texte qui ont besoin d’instruments juridiques pouvant faciliter sa mise en œuvre. Ce sont toutes ces questions qui ont fait l’objet de cette séance. Nous sommes vraiment contents parce que les hommes des médias ont répondu nombreux à cette séance et ont donné le meilleur d’eux-mêmes et nous pensons que leurs contributions serviront dans les propositions de la société civile pour mobiliser les ressources dont nous avons véritablement besoin dans la lutte anti-tabac.

Après cette promulgation, quel sera votre prochain combat ?

C’est la mise en œuvre, parce que nous Béninois brillons dans la prise de mesures législatives mais sommes absents lorsqu’il s’agit de la mise en œuvre. Nous allons faire en sorte que la loi anti-tabac nouvellement promulguée fasse exception à cette pratique. Nous allons faire en sorte que ce texte soit appliqué, et c’est pourquoi nous prenons déjà le taureau par les cornes pour que cela puisse être une réalité. La bataille à venir, c’est le champ de l’application des dispositions de cette loi.

Par rapport à la loi de 2006, qu’est ce qui a changé, qu’apporte de plus la nouvelle loi ?

Cette loi a apporté de grandes innovations. Je ne dirais pas que la loi de 2006 était une mauvaise loi, non, pas du tout. Elle était obsolète, si on regarde le contexte de la lutte anti-tabac au niveau international, et aussi les développements qu’a connu la CCLAT aux différents rendez-vous liés à son appropriation avec les lignes directrices adoptées depuis 2008 pour faciliter la domestication de ce texte par les Etats parties. Alors, quand on regarde tous ces développements, la loi de 2006 était caduque. Elle ne répondait plus aux objectifs de la Convention et il fallait la changer. Comme innovations apportées par la nouvelle loi, c’est déjà le conditionnement du tabac qui va changer, les avertissements sanitaires sous forme d’images. Une image vaut mille mots. Avec une population analphabète, c’est mieux de communiquer par les images que par les textes. Ça va être des images qui couvriront une superficie beaucoup plus large sur le paquet. A travers la mise en œuvre de ce texte, nous allons transformer le paquet de cigarette en un outil de sensibilisation. C’était un outil de propagande de l’industrie du tabac mais désormais, il sera un outil de sensibilisation. La loi prévoit aussi un office pour assurer sa mise en œuvre, et c’est une grande innovation. Une loi qui interdit la publicité, la promotion et le parrainage sous toutes leurs formes. Ce sont des avancées. Une loi qui prévoit que la société civile soit impliquée dans la lutte anti-tabac, dans les organes de gestion de la lutte anti-tabac, c’est des avancées. Il y a beaucoup d’autres innovations que cette loi apporte et qui dictent même les comportements à adopter par les personnalités publiques en charge des questions de lutte anti-tabac. On a essayé ici de mettre en œuvre l’article 5.3 de la Convention-cadre qui stipule qu’en mettant en œuvre leurs politiques de santé publique en matière de lutte anti-tabac, les parties doivent veiller à ce que ces politiques ne soient pas influencées par les intérêts commerciaux et autres de l’industrie du tabac. Ici, la loi a prévu que les autorités en charge de la lutte anti-tabac soient éloignées de l’industrie du tabac et qu’il n’y ait pas des accords avec l’industrie du tabac. C’est des innovations et il y en a beaucoup.

Avez-vous un appel à lancer ?

Le chef de l’Etat a montré son engagement en promulguant ce texte, mais au-delà de l’engagement nous attendons que le Président de la République puisse travailler avec tous les acteurs à ce que les structures qui doivent s’occuper de la mise en œuvre de ce texte soient mises en place, notamment l’Office national pour la lutte contre le tabagisme. Nous voulons aussi que le chef de l’Etat fasse en sorte que le budget national dote la lutte anti-tabac de ressources pour permettre aux médias de travailler à informer et sensibiliser les populations. C’est important. Nous attendons aussi que toutes les autorités à divers niveaux s’engagent dans la lutte afin de faire en sorte que l’application de cette loi soit une réalité.

Réalisée par Juliette MITONHOUN

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

6 février 2018 par Dg24h



« La Céna est une escroquerie politique », dixit Richard Boni (...)

14 juin 2018 par La Rédaction
Dans ce qui se présente comme un rendez-vous mensuel avec les Béninois, (...)
Lire la suite

« Nous invitons tous les professionnels des médias à participer (...)

25 avril 2018 par Dg24h
Encore une dizaine de jours et la 3ème édition des Journées Media Bénin (...)
Lire la suite

: " Samuel Dossou-Aworêt attend la notification des deux Etats et reste (...)

21 mars 2018 par Dg24h
Dans interview accordée à Diaspora Fm 102.3 suite à la publication du (...)
Lire la suite

Eric Adja remercie Patrice Talon et son gouvernement

26 décembre 2017 par Dg24h
Quelques jours après la visite mémorable au Bénin, du 13 au 16 décembre (...)
Lire la suite

’’26 millions de personnes vivent avec le VIH en Afrique’’

5 décembre 2017 par Dg24h
La communauté internationale a commémoré le 1er décembre 2017, la 29e (...)
Lire la suite

« Au Togo, il faut mettre de côté la communauté internationale et trouver (...)

26 novembre 2017 par Dg24h
Journaliste et responsable Afrique de la section française de (...)
Lire la suite

« Aucun dollar ne retournera aux Américains », assure le ministre de (...)

22 juin 2017 par La Rédaction
Le Ministre de l’Energie et des Mines, Dona Jean-Claude Houssou a, lors (...)
Lire la suite

"Vous verrez bientôt le Président Talon tout neuf "dixit Amoussa (...)

16 juin 2017 par La Rédaction
Amoussa Rahimi est un métaphysicien béninois. Auteur du livre « Patrice (...)
Lire la suite

« Dans l’ESC, on voit le sexe, or la sexualité n’est pas que le sexe (...)

14 juin 2017 par
Démarré en 2008 au Togo, le processus de réalisation de l’Education (...)
Lire la suite

Robert Gbian décortique l’actualité béninoise et donne son onction au (...)

20 février 2017 par Dg24h
Très peu prolixe, le 2e Vice-président de l’Assemble nationale prend la (...)
Lire la suite

Ce que Lionel Zinsou a dit sur RFI

8 septembre 2016 par La Rédaction
Il ne s’est pas beaucoup exprimé depuis sa défaite à la présidentielle du (...)
Lire la suite

« Talon veut rationaliser et rendre efficaces les dépenses publiques… (...)

8 septembre 2016 par Dg24h
Robert Gbian. Il ne parlait presque jamais, il parle maintenant de (...)
Lire la suite

A cœur ouvert avec Eric Houndété

26 octobre 2015 par Dg24h
Alors que la pression se fait de plus en plus forte sur l’un pour (...)
Lire la suite

Cette formation qui s’est étendue sur deux jours a mis l’accent sur la (...)

22 août 2015 par Dg24h
“L’association Wallô en partenariat avec l’association Nanu Delali a (...)
Lire la suite

Le professeur Dissou parle du festival international sur les arts et (...)

3 juillet 2015 par Dg24h
Le brassage interculturel et la renaissance de la ville capitale au (...)
Lire la suite

Abdoulaye Bio Tchané : « L’Alliance ABT reste optimiste pour les (...)

17 février 2015 par Dg24h
Invité sur Soleil Fm ce lundi 16 février, le président de l’Alliance pour (...)
Lire la suite

Ange Gnacadja à propos de l’exposition à Bohicon « C’est un regard croisé (...)

17 février 2015 par Dg24h
Après Novembre en France, le photojournaliste Ange Gnacadja a présenté, (...)
Lire la suite

Danialou Imourou, « Nous ne voulons pas de poste ministériel mais qu’on (...)

13 février 2015 par Dg24h
Les élections législatives sont imminentes et les partis et Alliances (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires