lundi, 22 octobre 2018 •

149 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Engagement renouvelé des présidents des Institutions de la République aux réformes intellectuelles de Talon

Un cinglant désaveu pour les travailleurs grévistes




Les réformes intellectuelles et bien pensées du gouvernement de la rupture, quoique dures et causant des grincements de dents au sein même des populations, sont devenues incontournables pour sauver ce pays tombé à terre en 2016. C’est du moins ce qu’on peut retenir des propos du représentant des présidents des Institutions de la République, Me Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée nationale, hier lors de la cérémonie de présentation des vœux au Chef de l’Etat, Patrice Talon.

Le 6 avril 2016, l’économie du Bénin était à genou ; les valeurs républicaines ont disparu laissant place à la pratique de la corruption comme norme, la gabegie, la fraude, l’ethnocentrisme, la paresse généralisée dans l’administration, le retard, l’absentéisme, le non-respect de l’autorité… La maison Bénin était à terre et il fallait tout reprendre. « L’Etat que vous avez hérité était un Etat fragilisé, fragmenté, banalisé, descendu de son piédestal, et dans lequel tout ou presque tout devait être réformé », a affirmé Me Adrien Adrien Houngbédji. C’est cette donne que semblent ignorer plusieurs Béninois qui ne s’imaginent pas que le gouvernement du Nouveau départ puisse leur demander un si radical changement de vision et de comportement au profit de la commune patrie. Si non, comment comprendre cette levée de bouclier contre une loi qui ne vise que l’intérêt du plus grand nombre au détriment d’une minorité.
Il est avéré aujourd’hui que la principale revendication de la plupart des sept Centrales et Confédérations syndicales qui, depuis hier, ont décidé de paralyser le pays par une grève générale, est liée à la loi portant retrait des mouvements de grèves aux secteurs de la justice, de la santé et de la sécurité. Et tout était conçu par des hommes politiques mafieux, peu conscients de la situation alors chaotique du pays. Certains secrétaires généraux de Centrales et Confédérations syndicales très mal inspirés se sont ralliés à ces politiciens peu vertueux qui complotent contre la déstabilisation du pays pour faire croire que le Bénin n’a pas besoin de ces réformes. Faux, a semblé dire, le représentant des présidents des Instituions de la République qui a martelé en disant haut et fort que ces réformes sont non seulement intellectuelles, mais qu’elles répondent bien à la situation de dégénérescence totale qui caractérisait le Bénin le 6 avril 2016.
C’est dire que le gouvernement du Nouveau départ a vu juste en initiant ces réformes intellectuelles pour redonner au pays sa place dans le concert des nations. Dans tous les cas, le gouvernement de la rupture a le quitus des présidents des autres institutions pour conduire la barque Bénin à bon port. Un cinglant désaveu aux meneurs de grèves injustes.

Sounkoto AGBAHOUNZO/Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

17 janvier 2018 par Dg24h


Le statut spontané d’opposant politique n’est pas un obstacle à la (...)


19 octobre 2018 par Dg24h
Pour couper court à la rumeur selon laquelle les avocats de Sébastien (...)
Lire la suite

La nouvelle dynamique du gouvernement s’impose


19 octobre 2018 par La Rédaction
Localiser les politiques sectorielles du Ministère du Travail et de la (...)
Lire la suite

La mesure conservatoire contre La Nouvelle Tribune déclarée conforme à (...)


19 octobre 2018 par Dg24h
Réuni en séance ordinaire, ce jeudi 18 octobre 2018, la Cour (...)
Lire la suite

Les Écureuils ont enfin brisé le signe indien


16 octobre 2018 par Dg24h
Les Écureuils du Bénin ont réalisé l’exploit attendu par le public sportif (...)
Lire la suite

La construction de la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè lancée en (...)


15 octobre 2018 par La Rédaction
Les travaux de construction de la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè et ses (...)
Lire la suite

Vers l’augmentation de la production des poissons


14 octobre 2018 par Dg24h
Le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston (...)
Lire la suite

Patrice Talon reçu par le 1er ministre canadien


12 octobre 2018 par Dg24h
En marge des travaux du 17ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement (...)
Lire la suite

Les médias interpellés au respect de la loi


12 octobre 2018 par Dg24h
Plus de publicités relatives aux activités médicales dans la presse. (...)
Lire la suite

Un corps sans vie d’un bébé retrouvé dans un puits


12 octobre 2018 par Dg24h
Le corps sans vie d’un enfant a été retrouvé dans un puits au quartier (...)
Lire la suite

Des cabinets retenus pour le contrôle et la surveillance des (...)


11 octobre 2018 par Dg24h
Suivant le Conseil des ministres du 16 mai 2018, le gouvernement a (...)
Lire la suite

Patrice Talon à l’ouverture des travaux à Erevan


11 octobre 2018 par Dg24h
Les travaux du XVIIe Sommet de la Francophonie ont démarré ce jeudi (...)
Lire la suite

Recrutement des cadres aux emplois de la chaîne des dépenses (...)


11 octobre 2018 par Dg24h
Le Conseil des ministres de ce mercredi 10 octobre 2018, a décidé entre (...)
Lire la suite

Vers le transfert des étudiants en odontostomatologie d’Abomey-Calavi au (...)


10 octobre 2018 par Dg24h
Le Conseil des ministres de ce mercredi 10 octobre 2018, a pris une (...)
Lire la suite

Patrice Talon a pris le départ pour l’Arménie


10 octobre 2018 par Dg24h
Le Chef de l’Etat et une délégation du gouvernement sont partis de (...)
Lire la suite

Le procès Atao reporté au 23 octobre prochain


9 octobre 2018 par Dg24h
Prévu pour se tenir ce mardi 09 octobre 2018, le procès du député (...)
Lire la suite

Plusieurs décrets pour améliorer les conditions des enseignants du (...)


5 octobre 2018 par Dg24h
Le gouvernement du Nouveau départ a pris plusieurs arrêtés (...)
Lire la suite

Une cargaison de faux médicaments saisis à Kérou


5 octobre 2018 par Dg24h
La police républicaine a mis la main sur une cargaison de faux (...)
Lire la suite

Le dossier Ajavon renvoyé au 18 Octobre


4 octobre 2018 par Dg24h
Convoqué pour ce jeudi 4 octobre 2018 à la Cour de répression des (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information