lundi, 26 octobre 2020 •

564 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

ouidah

Le Fort Portugais réhabilité pour mieux vivre l’histoire de l’esclavage




Faire du tourisme l’un des vecteurs du développement économique du Bénin, c’est l’ambition affichée par le gouvernement du président Patrice Talon depuis son avènement au pouvoir en avril 2016. Dans ce cadre, d’importants chantiers ont été lancés dans les villes à caractère historique et touristique du pays. C’est le cas pour la réhabilitation du fort portugais de Ouidah.

Grâce au Projet de compétitivité et du tourisme transfrontalier (PCTT), la première phase des travaux de réhabilitation du Fort Portugais de Ouidah lancés le 1er mars dernier se poursuivent et seront achevés dans les prochaines semaines.
Prévus pour durer 10 mois, ces travaux sont essentiellement consacrés à la réhabilitation à l’identique de la maison du gouverneur, la réhabilitation de La Chapelle, la construction de la caserne esclaverie, la construction d’un Preshow pour les groupes de visiteurs et les scolaires, la construction d’un Snack Bar, la création d’espaces de vente pour artisans et des boutiques de vente d’œuvres d’artisanat, l’aménagement paysager de la cour intérieure et du jardin potager ainsi que la réhabilitation et l’extension de la guérite et du bloc administratif.
D’un coût global estimé à 03 milliards de francs CFA, ces travaux ont été confiés à l’entreprise KEN DAL et Fils Sarl.
La rénovation du Fort Portugais de Ouidah offre la possibilité aux touristes, de visiter dans un cadre attrayant et rénové, cet espace qui a servi au rassemblement de milliers d’esclaves au XVIIème et au XIX siècle avant leur embarquement à travers l’Océan Atlantique.
Selon le directeur de l’Agence nationale pour la promotion et le développement des patrimoines et du tourisme (ANPT), José PLIYA, les études de la 2ème ont beaucoup avancé et les travaux seront lancés très prochainement.
A l’en croire, il s’agit de la construction d’un musée de près de 700 m² aux standards internationaux, et dédié à la mémoire de l’esclavage (MIME).
C’est un volet du projet PCTT piloté par l’ANPT, d’un coût global de 10 milliards de francs CFA et financé par la Banque Mondiale, a-t-il précisé.
Autant d’investissements qui permettront de relever l’offre touristique du Bénin, alors qu’à travers le monde, on déboulonne les statues d’anciens esclavagistes.

L’exposition à la Maison du Brésil

En attendant la fin des travaux, une partie de la collection du musée est délocalisée à la Maison du Brésil pour y être mise en valeur à travers une exposition temporaire. Outre les expatriés un peu absents en raison de la pandémie du Coronavirus, cette exposition ouverte le 03 août attire de nombreux historiens, juristes, des Béninois et des natifs de Ouidah.
Les cartes et les atlas des navigateurs portugais, des fusils de traite utilisés par l’armée royale sont entre autres les objets exposés.
Les visiteurs peuvent aussi contempler ‘’les autels portatifs utilisés pour les cérémonies des rois de l’ancien Dahomey ou une cloche amenées par les missionnaires catholiques européens, mais aussi les entraves et les chaînes utilisées pour attacher les esclaves.
« Quand je vois ces chaînes qui ont servi à entraver nos ancêtres, j’ai mal », a confié Benoît Daoundo, fonctionnaire des Nations Unies en poste au Cameroun et en vacances au Bénin dans une interview accordée à l’Agence France Presse (AFP).
« Mais c’est notre histoire. Nous devons l’accepter et la conter aux générations futures », a-t-il ajouté regrettant que les enfants ne connaissent rien de tout ça. L’esclavage pour lui, doit être enseigné dans les écoles et plus qu’en quelques leçons.
En quête d’informations sur la culture et l’histoire de sa famille, Ulrich Lantonkpodé, juriste à Cotonou et originaire de Ouidah, a aussi visité l’exposition. « J’apprécie autant cette exposition que l’idée de reconstruire le Fort portugais pour permettre de conserver cette histoire », a-t-il confié à l’AFP fier de ce qu’il a découvert.
La cité de Ouidah fut un comptoir majeur dans le commerce transatlantique des esclaves. Outre les travaux de construction du Fort Portugais, la ville accueille également le Musée international de la mémoire et de l’esclavage (MIME), actuellement en construction, et un grand complexe touristique de 130 chambres dénommé "les jardins du souvenir", une zone de recueillement, et "la reconstruction historique d’un bateau négrier" au large de l’océan.
Pour une montée en puissance de la "mise en tourisme de l’exception culturelle béninoise", le budget consacré au ministère du tourisme, et de l’artisanat, selon le ministre Jean-Michel Abimbola, s’élève à 1 milliard d’euros d’investissement au plan national.

F. A. A.

Source :https://information.tv5monde.com/info/le-benin-restaure-ses-monuments-pour-sensibiliser-l-histoire-de-l-esclavage-370632

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

12 août 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou




Trois présumés braqueurs abattus à Porto-Novo


26 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
La Police républicaine a abattu trois présumés braqueurs dans la nuit du (...)
Lire la suite

Le présumé pédophile présenté au procureur ce lundi


26 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
Arrêté la semaine dernière au marché Dantokpa à Cotonou, le présumé (...)
Lire la suite

Plus de 5 millions emportés, un agent de sécurité tué


26 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
Cambriolage d’une institution de microfinance dans la nuit du vendredi (...)
Lire la suite

Ce qu’en pense Me Abraham Zinzindohoué


25 octobre 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A quelques mois de la présidentielle de 2021, la question du parrainage (...)
Lire la suite

Le Conseil d’Administration de la CNSS installé


25 octobre 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le ministre du travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys a (...)
Lire la suite

Une femme interpellée pour trafic de chanvre indien


24 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
Encore un trafiquant de chanvre indien dans les mailles de la police (...)
Lire la suite

MTN offre plus 30 millions FCFA d’équipements aux hôpitaux


23 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
La Fondation MTN accompagne l’entreprise Kea Medicals pour (...)
Lire la suite

L’ambassadeur de France chez Yayi Ladékan


23 octobre 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le nouvel ambassadeur de la France près le Bénin, Marc Vizy était jeudi (...)
Lire la suite

Les Démocrates se plaignent à la HAAC


23 octobre 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les membres du parti Les Démocrates conduit par son président Éric (...)
Lire la suite

Des frères s’entretuent à Banikoara


23 octobre 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Fait inédit ce mercredi 21 octobre 2020 à Sissou Gobi Yirou, un village (...)
Lire la suite

Deux corps découverts dans un marigot


23 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
Disparus depuis des jours, les corps sans vie de deux hommes ont été (...)
Lire la suite

1000 artisans et maîtres artisans en formation


23 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
Les ministres Mahougnon Kakpo des Enseignements Secondaire, Technique (...)
Lire la suite

La MCC et Africa50 annoncent la création d’une nouvelle plateforme (...)


22 octobre 2020 par Judicaël ZOHOUN
La Millennium Challenge Corporation (MCC) et Africa50 ont signé un (...)
Lire la suite

Des présumés trafiquants de motos arrêtés


22 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
Deux présumés trafiquants de motos volées dans les mailles de la police (...)
Lire la suite

Deux cambrioleurs arrêtés, des produits saisis


22 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
Deux individus ont été arrêtés dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 (...)
Lire la suite

Les députés dénient le droit d’interpréter la loi à la CENA


21 octobre 2020 par Marc Mensah
Les membres de la Commission électorale nationale autonome (CENA) (...)
Lire la suite

Des présumés trafiquants arrêtés, 4 pointes d’ivoire saisies


21 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
Quatre présumés trafiquants ont été arrêtés à Kandi, samedi 17 octobre (...)
Lire la suite

Les cotonculteurs dotent l’hôpital d’un Bloc opératoire


21 octobre 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les cotonculteurs de Kérou accompagnent les initiatives de développement (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires