dimanche, 26 mars 2017 •

111 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Grogne sociale

La Cstb et Fésyntra-finances organisent un meeting ce vendredi




La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) et la Fédération des syndicats de travailleurs de l’administration des finances (Fesyntra-Finances) invitent leurs militants à un meeting le vendredi 24 mars 2017 à la Bourse de travail de Cotonou. L’objectif de la rencontre est de prendre une décision « de contrat de lutte commune » contre les lois liberticides et la gouvernance du pays.
« Travailleurs, la balle est dans notre camp. Si nous refusons d’agir ici et maintenant, l’histoire retiendra qu’à un tournant décisif de la situation socio-politique nationale caractérisée par une mal gouvernance, des menaces graves sur les libertés, les travailleurs ont refusé de s’assumer er ont abdiqué. Nous félicitons les travailleurs qui déjà se battent (Développement rural, Santé, Finances, Education etc.). Fidèles à leur ligne syndicale, la Cstb et la Fésyntra-finances invitent les travailleurs de tous les secteurs à un meeting de prise de décisions de contrat de lutte commune le vendredi 24 mars 2017 à la Bourse du Travail à partir de 08H pour conjurer le « wahala ». C’est par ce message de leur déclaration en date du 18 mars 2017 que les deux syndicats invitent leurs militants et sympathisants au grand rassemblement vendredi prochain.
Le jeudi 16 mars 2017, la Cstb et la Fésyntra-Finances ont manifesté sur l’esplanade de l’Assemblée nationale pour protester contre les propositions de lois ‘’scélérates’’, introduites par des élus du peuple, et le projet de loi portant révision de la Constitution introduit par le gouvernement.
Malgré leurs cris « Trop !!! C’est trop !!! Ça suffit », la proposition de loi portant régime d’emploi des collaborateurs extérieurs de l’Etat introduite par les députés Orden Alladatin et Boniface Yèhouétomey, a été votée le vendredi 17 mars 2017.
« Par ce vote et probablement celui des autres lois liberticides, les députés de la 7ème législature viennent de confirmer, après le vote du budget irréaliste 2017 à l’unanimité, toute la méfiance des mandants vis-à-vis de leurs mandataires. La préférence à la ‘’télécommande habituelle’’ d’un individu à celle du peuple », dénoncent les syndicats.

D. M.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

21 mars 2017 par Dg24h



Le maire Zossou veut rehausser l’image du FIP 2018

25 mars 2017 par Dg24h
Après le succès de la 1ère édition du Festival des Arts et de la Culture (...)
Lire la suite

Le maire de Porto-Novo poursuit les contacts avec les partenaires (...)

25 mars 2017 par Dg24h
Le maire de Porto-Novo Emmanuel Zossou et sa délégation ont poursuivi en (...)
Lire la suite

« Rendez au Bénin les trésors pillés pendant la colonisation (...)

24 mars 2017 par Dg24h
Un collectif de députés français et béninois, ralliés par les rois du (...)
Lire la suite

Désormais plus de ‘’gratte-ciels’’ en zone résidentielle urbaine

23 mars 2017 par Dg24h
Les bâtiments en zone résidentielle urbaine ne doivent plus dépasser une (...)
Lire la suite

Les étudiants de l’INE sensibilisés sur la gestion des eaux (...)

23 mars 2017 par Dg24h
Le rectorat de l’Université d’Abomey-Calavi et les responsables de (...)
Lire la suite

Les eaux usées, le nouvel or noir

23 mars 2017 par Dg24h
Amzath Fassassi Lecture rapide Les eaux usées doivent être (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires