mardi, 16 avril 2024 -

917 visiteurs en ce moment

« Route des pêches »

Les clarifications de la Commission sur la démolition de l’immeuble d’un huissier




La Commission interministérielle en charge du dédommagement des personnes affectées par les projets le long de la route des Pêches, a donné des clarifications sur les propos d’un occupant faisant état de la démolition de son immeuble sans dédommagement préalable de l’Etat. Occasion pour la Commission de faire des mises au point à ce sujet.

COMMUNIQUE DE PRESSE (Radio)

Le Président de la Commission Interministérielle d’expropriation chargée de dédommagement des personnes affectées par les projets le long de la route des Pêches communique :

Il a circulé ce weekend sur les réseaux sociaux, un élément vidéo exposant un homme, titulaire d’une charge publique, perché sur un immeuble situé dans l’emprise de la « Route des Pêches », qui insinuait dans ses propos que l’Etat aurait entrepris de démolir son immeuble sans l’avoir préalablement dédommagé.

Au sujet de cette dénégation, la Commission Interministérielle en charge du dédommagement des personnes affectées par les projets le long de la route des Pêches, souhaite rappeler à l’attention de l’opinion publique ce qui suit.

1°) L’expropriation pour cause d’utilité publique obéit, en République du Bénin, à des règles strictes fixées par la Constitution et en particulier, par la loi 2013-01 du 14 août 2013 portant Code foncier et domanial en République du Bénin telle que modifiée et complétée par la loi 2017-15 du 10 août 2017.

2°) Conformément aux dispositions des articles 232 et 242 du code foncier et domanial, le montant de l’indemnisation d’une personne affectée, dès qu’il est fixé, peut être consigné par l’autorité expropriante, même en l’absence de tout contentieux. Malgré cette possibilité prévue par la loi, la commission d’expropriation ne recourt à la consignation que dans des cas exceptionnels, notamment l’indisponibilité ou l’impossibilité de la personne affectée à se faire payer directement pour des motifs qui lui sont exclusivement imputables, ou le refus délibéré de collaborer sans motif valable. Dans ce dernier cas, il s’agit à la fois d’une opposition à la mesure d’expropriation et d’une opposition à décision de justice car la prise de possession des lieux est généralement postérieure à l’ordonnance de clôture et d’envoi à la prise de possession en l’absence de libération volontaire.

3°) Dans le cas d’espèce, l’immeuble a été évalué à deux reprises sur les observations de l’intéressé. De même, la Commission et les autorités concernées par le projet prévu, sont restées constamment en contact avec lui pour son indemnisation intégrale. Malgré les multiples relances qui lui ont été adressés afin de signer les actes nécessaires à son paiement, l’intéressé s’est contenté d’exiger l’intégration de son immeuble dans le projet ou la reconstruction dudit immeuble sur une autre portion du même site en expropriation.

4°) Resté délibérément inflexible sur ses demandes qui ne répondent strictement d’aucune norme en la matière, le montant correspondant à son indemnisation a été consigné à la Caisse des Dépôts et Consignation conformément à la loi. C’est après toute ces diligences que l’autorité expropriante a engagé la phase judiciaire qui a abouti à la reddition de l’ordonnance contradictoire d’envoi à la prise de possession n° 031/CSAF-CPI-SPU1/2023 du 22 novembre 2023, de la Cour spéciale des affaires foncières. Malgré la décision de clôture, une dernière mise en demeure par communiqué en date du 22 janvier 2024 a été assurée par le Ministre en charge du Cadre de Vie et des Transports, chargé du Développement Durable. Face à toutes ces démarches de l’Administration, l’intéressé est resté passif.

De tout ce qui précède, il en résulte que la déclaration selon laquelle l’Etat aurait entrepris la démolition de son immeuble sans l’avoir préalablement dédommagé est mensongère. De même, l’orchestration de sa résistance est étonnante et indigne de la charge publique dont il est investi.

Le Président de la Commission Interministérielle de dédommagement saisit l’occasion pour rappeler que les voies de droit sont prévues par le Code foncier et domanial au profit des personnes dont les biens font l’objet d’expropriation pour cause d’utilité publique, et que ces voies constituent les canaux appropriés pour défendre ses intérêts.

Le Président des Commissions Interministérielles de dédommagement compte sur la compréhension de chacun et de tous.

Fait à Cotonou, le lundi 26 février 2024

Le Président de la Commission Interministérielle

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

26 février 2024 par Marc Mensah




UBA Bénin recrute un Directeur de la Trésorerie


16 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Mission du poste Assurer la gestion stratégique de la trésorerie de (...)
Lire la suite

Le gouvernement invité à se prononcer sur la répression pour non-port (...)


16 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Des députés de l’opposition interpellent le gouvernement béninois sur (...)
Lire la suite

Des réflexions pour accroître la collaboration avec le secteur privé


16 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Les travaux de la 14e Assemblée Générale ordinaire du Conseil Ouest (...)
Lire la suite

Romaric Boco plaide coupable


16 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Le jeune acteur politique, Romaric Boco a comparu, lundi 15 avril (...)
Lire la suite

Le récapitulatif des résultats de Loto 5/90 du Dimanche 14 Avril 2024.


14 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
La LNB S.A vous donne le récapitulatif des résultats de Loto 5/90 du (...)
Lire la suite

10 jours pour retirer les corps abandonnés à Djougou et Tanguiéta


14 avril 2024 par Marc Mensah
Le Procureur de la République près le Tribunal de Natitingou a donné (...)
Lire la suite

L’ex patron de la Marine nationale convoqué à la BEF


12 avril 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le capitaine de vaisseau, Jean Léon OLATOUNDJI, ex chef d’Etat-Major (...)
Lire la suite

Lucky Friday : dépose le vendredi et reçois un bonus jusqu’à €150 !


12 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Le vendredi est le meilleur jour de la semaine, parce que tout le (...)
Lire la suite

Koukpaki remplace Dagnon à la tête du BAI


12 avril 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Un nouveau directeur général est nommé à la tête du Bureau d’analyse (...)
Lire la suite

Un nouveau chef d’Etat-Major nommé à la Marine nationale


11 avril 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La Marine nationale a un nouveau chef d’Etat-Major. Le Capitaine de (...)
Lire la suite

Voici pourquoi l’Ordre des Chirurgiens-dentistes est suspendu au Bénin


11 avril 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
En Conseil des ministres ce jeudi 11 avril 2024, le gouvernement a (...)
Lire la suite

02 nominations dans 02 ministères


11 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Deux (02) nominations ont été prononcées ce jeudi 11 avril 2024 en (...)
Lire la suite

Les grandes décisions du Conseil des ministres


11 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Le Conseil des ministres s’est réuni ce jeudi 11 avril 2024, en (...)
Lire la suite

Ouverture de la 1ère session ordinaire lundi prochain


11 avril 2024 par Marc Mensah
Les députés à l’Assemblée nationale, 9è législature, entament leur (...)
Lire la suite

Les journalistes invités à consulter les listes électorales


11 avril 2024 par Marc Mensah
En prélude à l’élection des trois représentants des professionnels (...)
Lire la suite

Johannes Dagnon quitte son poste à la Présidence


9 avril 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le conseiller spécial du chef de l’Etat, Johannes Dagnon n’est plus à (...)
Lire la suite

La journée du mercredi 10 avril fériée et chômée


9 avril 2024 par Marc Mensah
Le mercredi 10 avril 2024 est férié sur tout le territoire béninois (...)
Lire la suite

Un conseiller municipal en garde-à-vue


9 avril 2024 par Marc Mensah
Un conseiller municipal a été interpellé ce lundi 8 avril 2024 pour (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires