mercredi, 29 mars 2017 •

272 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Affaire Sébastien Ajavon au Bénin

À qui profite ce nouveau polard ?

Par Ola W. OJUOLA




Il y a une règle fondamentale en droit, c’est la présomption d’innocence. Même interpellé et gardé à vue, le patron de Cajaf Common n’est coupable de rien jusqu’à ce que la justifie statue. On peut néanmoins, vu la controverse et la polémique que l’affaire suscite, se demander à qui le « Polard » profite ?

Depuis la garde à vue du magnat de la volaille, Sébastien Ajavon, dans la rocambolesque et scabreuse affaire de « drogue » qui défraie la chronique depuis vendredi dernier, presque le ciel est tombé sur la tête des Béninois. L’interpellation du président du patronat reste une surprise de taille, et pour beaucoup de ses compatriotes, une énigme. Ce qui complexifie l’affaire, c’est la nébuleuse de rumeurs et de conjectures, qui pour le moment, empêchent d’y voir clair. Est-ce une machination ourdie par le pouvoir, par les proches d’Ajavon lui-même, ou par les adversaires politiques de Patrice Talon, afin de compliquer les relations cordiales et amicales entre les deux plus riches hommes d’affaires du pays ? Si tous les coups sont permis en politique, on peut se demander, à qui à l’heure ou étape actuelle, peut profiter de la mise hors circuit de Sébastien Ajavon. La prochaine échéance présidentielle est encore loin. Et pourtant ! Mais, étant donné l’ordre d’arrivée en mars 2016, ainsi que le fait que l’actuel occupant de la Marina ne veut pas se présenter, on est en droit de se demander, qui a intérêt à ce que Sébastien Ajavon ne se présente pas à la prochaine élection. Avant de répondre à cette question, on peut, à juste titre, dénoncer la somme d’intoxications et d’approximations plus ou moins loufoques et farfelues, qui circulent sur les réseaux sociaux à propos de l’interpellation. Car, même s’il n’est pas un justiciable ordinaire, le patron de Cajaf reste quand même un justiciable comme tout autre. Mieux, ayant été l’un des alliés politiques de poids de Patrice Talon dans son accession au trône, il reste l’un des pions incontournables de la scène politique nationale. Ainsi, dans les limites de l’Etat de droit, il est attendu de Patrice Talon, d’aider son « ami » à s’en sortir à moindre frais. D’ailleurs, le Patron des patrons reste l’un des meilleurs opérateurs économiques du pays. Il apporte de ce point de vue, une contribution importante au Pib. Le harceler, le presser et l’asphyxier ne profiterait pas au régime Talon, qui, du reste est très attendu sur le plan économique et de l’amélioration de la vie des Béninois. Cela dit, la question essentielle demeure : à qui profite ce crime ? Puisque, même s’il en vient à être blanchi, l’image de l’homme d’affaire est salie et ternie. Cette affaire est un coup, une véritable pierre jetée dans le jardin du magnat de la volaille. Les préjudices peuvent être énormes. Et, il aura beaucoup de mal à s’en relever. C’est à juste titre qu’il confiait à ses proches, bien avant la présidentielle de 2016, qu’il n’est pas fait pour la politique, mais pour les affaires. Il ne croyait pas si bien dire. Mais, les chemins qui mènent à la politique sont tortueux, et pour y prospérer, il vaut mieux ne pas y être vertueux. On attendra les jours à venir pour y voir plus clair. Toujours est –il qu’une nouvelle page de l’histoire politique du pays vient de s’ouvrir. L’échiquier politique va en être sérieusement modifié, et les cartes redistribuées.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

2 novembre 2016 par La Rédaction



Le PCB dit « non » à une révision de la Constitution à l’insu du (...)

29 mars 2017 par La Rédaction
La situation politique nationale et le projet de révision de la (...)
Lire la suite

Bio Tchané et Agbénonci ont représenté le Bénin au Forum des Marchés (...)

29 mars 2017 par La Rédaction
Le Ministre d’État chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

Patrice Talon prend acte de la démission de Candide Azannaï

29 mars 2017 par Dg24h
Le chef de l’Etat a pris acte de la démission de son ministre délégué (...)
Lire la suite

Le projet de révision de la constitution évolue vers sa recevabilité

28 mars 2017 par Dg24h
La commission des lois et des droits de l’Homme s’est retrouvé ce mardi (...)
Lire la suite

Candide Azannaï traité d’ange et de démon

28 mars 2017 par Dg24h
La démission surprise, le 27 mars 2017, du ministre délégué auprès du (...)
Lire la suite

Léonce Houngbadji demande la démission des autres membres du (...)

28 mars 2017 par Dg24h
Le bureau politique national du Parti pour la Libération du Peuple (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires