mardi, 16 avril 2024 -

908 visiteurs en ce moment

Animation politique

Les handicapés aspirent aux fonctions politiques au Bénin




Pour leur mieux être dans la société, les personnes handicapées nourrissent l’ambition d’occuper des fonctions électives. Le projet « Droits politiques des personnes handicapées en action » est lancé à cet effet ce lundi 19 février 2024 à la maison de la société civile à Cotonou au cours d’une conférence de presse animée par Abdel Rahman Ouorou Barè.

« Plus rien pour nous sans nous afin que personne ne soit laissé de côté ». C’est l’attente exprimée par les personnes handicapées en ce qui concerne leur participation aux activités politiques au Bénin. A travers le projet « Droits politiques des personnes handicapées en action », ils entendent apporter leur contribution aux actions de développement de la nation. Autrefois simple électeurs, les personnes handicapées veulent désormais participer aux joutes électorales en République du Bénin, parvenir à se faire élire, et occuper les instances de décision. L’objectif du projet selon Abdel Rahman Ouorou Barè, est de sensibiliser les personnes handicapées à adhérer aux partis politiques. Pour le conférencier, que ce soit avant, pendant ou après les élections, un certain nombre de mesures doivent être prises pour faciliter la participation politique des handicapés. Il n’a pas manqué d’évoquer les obstacles à la participation politique des handicapés.

Les obstacles à la participation politique des handicapés
Plusieurs obstacles entravent la participation politique des handicapés. Face à la presse ce lundi 19 février 2024, Abdel Rahman Ouorou Barè a cité entre autres, les restrictions juridiques liées au droit de vote de certaines personnes handicapées (les handicapés psycho social, et les handicapés intellectuels souvent placés sous tutelle) ; la lourdeur des procédures ; le manque criard d’informations pendant les joutes électorales (la non interprétation des émissions en langage de signe afin de permettre aux handicapés sourds muets d’avoir accès à l’information au même moment que tout le monde) ; la persistance d’un certain nombre de stéréotypes, d’idées préconçues, et des pesanteurs sociologiques discriminatoires à l’égard des handicapés ; l’inaccessibilité physiques des lieux de rencontre politique, l’inaccessibilité physique des organes en charge de l’organisation des élections (centres, postes et bureaux de vote, etc) ; le manque de formation des agents électoraux sur les besoins des personnes handicapées ; etc.
Le projet « Droits politiques des personnes handicapées en action » selon le conférencier, est lancé pour permettre aux personnes handicapées de faire leur entrée sur la sphère politique. Dans ce cadre, des travaux ont été lancés pour répertorier un certain nombre de personnes handicapées capable de mener des activités politiques car, dit-il, ne va pas en politique qui veut, mais qui peut.

Les activités prévues dans le cadre du projet
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Droits politiques des personnes handicapées en action », plusieurs activités sont prévues. Il s’agit des ateliers de formation sur le leadership et sur les droits politiques des personnes handicapées à travers tout le Bénin ; des activités de sensibilisation des partis politiques pour favoriser l’intégration des personnes handicapées en leur sein. Des émissions seront organisées pour sensibiliser le public sur le fait que le citoyen qu’il soit handicapé ou non, a le droit de « contribuer positivement au développement de son pays ». Le projet prévoit également la création d’un organe de promotion du droit à l’inclusion des personnes handicapées.
Le défi majeur des handicapés dans le cadre du projet dira Abdel Rahman Ouorou Barè, est de faire en sorte que toutes les barrières qui empêchent une personne handicapée de participer à la vie politique soit levée. A cet effet, en plus d’être un simple électeur, il faudra que la personne handicapée ait également la possibilité de se faire élire, a-t-il précisé. Le conférencier a attaqué à l’occasion, l’article 44 de la Constitution qui, d’après lui, est « hautement discriminatoire ». « Pour candidater à la présidence de la République selon cet article, il ne faut pas être une personne physique handicapée ».

F. A. A.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

19 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou




La 1ère session ordinaire 2024 ouverte à l’Assemblée nationale


15 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
La première session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de (...)
Lire la suite

Des recommandations des LD pour une diplomatie béninoise proactive


14 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Des analyses sur la diplomatie béninoise ont été faites lors d’un (...)
Lire la suite

Une délégation du BR à l’école du Parti communiste chinois


13 avril 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Avant de s’envoler sur le territoire chinois pour une série de (...)
Lire la suite

Communiqué de Presse du parti Alliance des Forces Nouvelles (AFN)


1er avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Depuis le 24 mars 2024, une nouvelle ère s’ouvre sur le Sénégal. La (...)
Lire la suite

Le parti UP-R enregistre des démissions à Porto-Novo


26 mars 2024 par
Démission collective au parti Union Progressiste le Renouveau (UP-R) (...)
Lire la suite

Dandi Gnamou échange avec le président de la Cour constitutionnelle


26 mars 2024 par Akpédjé Ayosso
La présidente de la Haute cour de justice, Professeure Dandi Gnamou a (...)
Lire la suite

Les partis politiques deviennent des institutions avec le nouveau (...)


13 mars 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le parlement béninois a adopté, mardi 05 mars 2024, la loi n°2024-13 (...)
Lire la suite

Le Code consacre l’accord de gouvernance et non les alliances de partis


11 mars 2024 par Marc Mensah
Le nouveau Code électoral adopté le 5 mars 2024 à l’Assemblée (...)
Lire la suite

Il faut être représentatif pour prétendre diriger le Bénin


10 mars 2024 par Akpédjé Ayosso
Le système partisan au Bénin se renforce avec l’adoption, mardi 5 (...)
Lire la suite

Talon invité à ne pas promulguer en l’état la loi portant Code électoral


7 mars 2024 par Marc Mensah
La Plateforme Electorale des Organisations de la Société Civile (...)
Lire la suite

Des dispositions de durcissement de la loi électorale (PEOSC)


6 mars 2024 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
La Plateforme Electorale des Organisations de la Société Civile (...)
Lire la suite

79 députés contre 28 adoptent le nouveau code électoral au Bénin.


6 mars 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les duos de candidats à l’élection présidentielle de 2026 au Bénin (...)
Lire la suite

Les grandes décisions de ce mercredi 14 février


14 février 2024 par Akpédjé Ayosso
Le Conseil des ministres s’est réuni ce mercredi 14 février 2024, (...)
Lire la suite

Voici les amendements au Code proposés par le parti RN de Prudencio


13 février 2024 par Marc Mensah
Le parti Renaissance Nationale (RN) de Claudine Prudencio suggère (...)
Lire la suite

HOUNGBEDJI réagit à la décision de TALON de ne pas réviser la constitution


12 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A l’occasion d’une cérémonie de présentation de voeux avec les (...)
Lire la suite

Patrice Talon est contre la révision de la Constitution


9 février 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Face à la presse ce jeudi 8 février 2024, le Chef de l’Etat Patrice (...)
Lire la suite

Ce qui justifie la révision de la Constitution (Assan Seibou)


6 février 2024 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Assan Seibou, député à l’Assemblée nationale, président du groupe (...)
Lire la suite

Les Démocrates chez l’ambassadeur de Russie


2 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’ambassadeur de la Fédération de Russie près le Bénin et le Togo, (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires