mardi, 12 décembre 2017 •

77 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Agriculture

Une nouvelle application pour diagnostiquer les maladies des cultures

Par Eldon Opiyo




Une équipe de scientifiques a reçu une subvention de 100.000 USD (environ 57.000.000 Francs CFA) pour affiner une application mobile qui utilise l’intelligence artificielle pour détecter les maladies des cultures et vise à aider des millions de petits exploitants africains.

L’équipe du Programme de recherche du CGIAR sur les racines, les tubercules et les bananes, s’est vu octroyer la subvention, lors de la conférence sur les grandes données en Colombie, le 21 septembre, dans le cadre du challenge Inspire de la Plateforme CGIAR pour le Big Data en Agriculture.

L’application, qui doit être utilisée, entre autres, contre la maladie des stries brunes du manioc et la mosaïque du manioc, devrait être lancée en 2018.
Elle diagnostique avec précision les maladies sur le terrain et enverra des alertes par SMS aux agriculteurs dans les zones rurales du continent.

David Hughes, professeur agrégé d’entomologie et de biologie à Penn State University aux États-Unis, qui dirige le projet avec James Legg, spécialiste de virologie végétale à l’Institut international d’agriculture tropicale de Tanzanie, affirme que l’équipe doit continuer à tester et améliorer sa convivialité.

“Nous pensons que la valeur la plus importante que nous allons créer se concrétisera à travers les vulgarisateurs [agricoles] qui aident déjà les agriculteurs.” David Hughes, Université Penn State

L’application a été conçue en 2012, mais elle n’a été développée qu’en juin-septembre 2017, grâce à un financement d’environ 300.000 dollars US (environ 168 millions de CFA) de la Penn State University, a confié David Hughes à SciDev.Net.

Elle utilise un programme Google appelé TensorFlow qui permet aux machines de s’entraîner et d’apprendre. "Nous l’avons formée pour reconnaître les maladies des plantes. Ce que l’application fait en temps réel est d’attribuer un score à une vidéo en cours de capture", a-t-il déclaré. "Ce score est la probabilité que la plante dans la vidéo montre des symptômes de l’une des cinq maladies ou ravageurs.

"Nous pensons que la valeur la plus importante que nous allons créer se concrétisera à travers les vulgarisateurs [agricoles] qui aident déjà les agriculteurs et dont la plupart possèdent déjà des smartphones. Il est réaliste d’anticiper que [la plupart] des agriculteurs en Afrique subsaharienne auront des smartphones capables de faire fonctionner l’application d’ici cinq à dix ans."

Selon David Hughes, lors de la phase d’expansion du projet, il sera question de recueillir plus d’images pour former la machine à identifier plus de maladies dans plus de cultures - comme la banane, la patate douce et l’igname - ainsi que de travailler avec des groupes d’agriculteurs pour fournir des applications en langue locale.

James Legg ajoute pour sa part que jusqu’ici, elle distingue cinq types principaux de dommages aux plants de manioc : trois maladies et deux types de dommages causés par les ravageurs.

Les maladies du virus du manioc à elles seules, explique James Legg, causent des pertes de plus de 1 milliard de dollars (environ 600 milliards de CFA) par an en Afrique et menacent la sécurité alimentaire et financière de plus de 30 millions d’agriculteurs en Afrique de l’Est et en Afrique centrale.

"La cible principale sera les agriculteurs en Afrique subsaharienne. Cependant, nous allons travailler avec le réseau mondial du CGIAR, ce qui signifie que l’application pourrait également être utile dans d’autres parties du monde en développement, telles que l’Amérique latine et l’Asie."

Peter Okoth, agronome consultant à Newscape Agro Systems Ltd, basé au Kenya, explique à SciDev.Net que les petits exploitants en Afrique ne peuvent pas se permettre des intrants agricoles de base et qu’il est donc nécessaire de mettre en place une chaîne de valeur bien planifiée avec les principaux acteurs pour rendre possible son déploiement potentiel en Afrique.

"Pour que cette application génère l’impact souhaité, les développeurs doivent collaborer avec des fournisseurs de services et des spécialistes de la santé des plantes et des financiers pour résoudre les problèmes", explique Peter Okoth. "Le CGIAR doit aller plus loin et constituer des consortiums d’action composés de membres venant d’un ensemble d’acteurs indispensables pour aborder les aspects pratiques de la résolution des problèmes de cultures conjointement avec les agriculteurs."

Selon James Okoth, les défis de la popularisation incluent la distribution de l’information et la conquête de la confiance des utilisateurs potentiels quant à sa capacité de résoudre leurs problèmes ainsi que sa durabilité.

http://www.scidev.net/afrique-sub-saharienne/cultures/actualites/application-agriculture-afrique.html ?

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

18 novembre 2017 par La Rédaction



Le Procès du DG Soneb reporté au 09 janvier 2018.

12 décembre 2017 par Dg24h
Le Directeur général de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) va (...)
Lire la suite

Les capacités techniques et scientifiques des forces de l’ordre (...)

12 décembre 2017 par Dg24h
Dans le cadre du projet d’appui au renforcement de la police technique (...)
Lire la suite

Un autre entrepôt de médicaments découvert à Akpakpa

12 décembre 2017 par Dg24h
Le dossier de perquisition des entrepôts de Mohamed Atao Hinnouho qui a (...)
Lire la suite

Des parlementaires béninois à la 11e édition en Argentine

12 décembre 2017 par Dg24h
Les députés Jean-Eudes Okoundé et Jérémie Adomahou participent à la 11e (...)
Lire la suite

La CSTB en grève de 72h dès mardi

11 décembre 2017 par Dg24h
Le Comité Confédéral National de la CSTB (Confédération Syndicale des (...)
Lire la suite

« L’immunité du député couvre sa parole dans l’hémicycle » selon Me (...)

11 décembre 2017 par Dg24h
En dehors des activités parlementaires, le député Atao Hinnouho peut (...)
Lire la suite

Le gouvernement répond aux préoccupations des populations

8 décembre 2017 par Dg24h
Face aux multiples questions d’actualité économique, sociale et politique (...)
Lire la suite

Des ‘’grossisseurs’’ de pénis arrêtés

8 décembre 2017 par Dg24h
Quatre individus spécialisés dans l’activité illégale de grossissement de (...)
Lire la suite

Des centaines de millions détournés à la LNB

8 décembre 2017 par Dg24h
200 000 000 de francs CFA, c’est la somme que le chef traitement Loto (...)
Lire la suite

La Cour déclare contraire à la Constitution un relevé du conseil des (...)

8 décembre 2017 par Dg24h
‹‹Le relevé du Conseil des ministres n°22/2017/Pe/C/OJ/OED du 28 juin 2017 (...)
Lire la suite

Raliou Arinloyé libéré sous caution

8 décembre 2017 par Dg24h
L’ancien maire de la commune de Sakété est depuis ce mercredi 6 décembre (...)
Lire la suite

Canal Olympia de Wologuèdè sera inauguré ce vendredi

7 décembre 2017 par Dg24h
La grande salle qui va abriter désormais les activités de cinéma et (...)
Lire la suite

La Police assiège un entrepôt de l’honorable Atao

7 décembre 2017 par Dg24h
Le domicile du député Mohamed HINNOUHO ATAO serait investi par les (...)
Lire la suite

L’ancien Ministre des sports et de l’éducation...

7 décembre 2017 par Dg24h
L’ancien Ministre des sports et de l’éducation Nationale de feu Mathieu (...)
Lire la suite

Ça grogne à la mairie de Sakété

6 décembre 2017 par Dg24h
Les travailleurs de la mairie de Sakété boudent contre l’autorité (...)
Lire la suite

Toboula interdit la circulation de plaques d’immatriculation (...)

6 décembre 2017 par Dg24h
Il est désormais interdit circuler dans le département du Littoral avec (...)
Lire la suite

La Représentation diplomatique de la Libye près le Bénin fustige le (...)

6 décembre 2017 par Dg24h
Busheha Busheha, le chargé d’affaires de la Représentation diplomatique (...)
Lire la suite

Le Réseau National des Artisans du Bénin dispose d’une plate forme de (...)

5 décembre 2017 par Dg24h
Après les départements du Littoral, l’Atacora, le Borgou, les collines, (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires