mercredi, 17 octobre 2018 •

160 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Agriculture

Une nouvelle application pour diagnostiquer les maladies des cultures

Par Eldon Opiyo




Une équipe de scientifiques a reçu une subvention de 100.000 USD (environ 57.000.000 Francs CFA) pour affiner une application mobile qui utilise l’intelligence artificielle pour détecter les maladies des cultures et vise à aider des millions de petits exploitants africains.

L’équipe du Programme de recherche du CGIAR sur les racines, les tubercules et les bananes, s’est vu octroyer la subvention, lors de la conférence sur les grandes données en Colombie, le 21 septembre, dans le cadre du challenge Inspire de la Plateforme CGIAR pour le Big Data en Agriculture.

L’application, qui doit être utilisée, entre autres, contre la maladie des stries brunes du manioc et la mosaïque du manioc, devrait être lancée en 2018.
Elle diagnostique avec précision les maladies sur le terrain et enverra des alertes par SMS aux agriculteurs dans les zones rurales du continent.

David Hughes, professeur agrégé d’entomologie et de biologie à Penn State University aux États-Unis, qui dirige le projet avec James Legg, spécialiste de virologie végétale à l’Institut international d’agriculture tropicale de Tanzanie, affirme que l’équipe doit continuer à tester et améliorer sa convivialité.

“Nous pensons que la valeur la plus importante que nous allons créer se concrétisera à travers les vulgarisateurs [agricoles] qui aident déjà les agriculteurs.” David Hughes, Université Penn State

L’application a été conçue en 2012, mais elle n’a été développée qu’en juin-septembre 2017, grâce à un financement d’environ 300.000 dollars US (environ 168 millions de CFA) de la Penn State University, a confié David Hughes à SciDev.Net.

Elle utilise un programme Google appelé TensorFlow qui permet aux machines de s’entraîner et d’apprendre. "Nous l’avons formée pour reconnaître les maladies des plantes. Ce que l’application fait en temps réel est d’attribuer un score à une vidéo en cours de capture", a-t-il déclaré. "Ce score est la probabilité que la plante dans la vidéo montre des symptômes de l’une des cinq maladies ou ravageurs.

"Nous pensons que la valeur la plus importante que nous allons créer se concrétisera à travers les vulgarisateurs [agricoles] qui aident déjà les agriculteurs et dont la plupart possèdent déjà des smartphones. Il est réaliste d’anticiper que [la plupart] des agriculteurs en Afrique subsaharienne auront des smartphones capables de faire fonctionner l’application d’ici cinq à dix ans."

Selon David Hughes, lors de la phase d’expansion du projet, il sera question de recueillir plus d’images pour former la machine à identifier plus de maladies dans plus de cultures - comme la banane, la patate douce et l’igname - ainsi que de travailler avec des groupes d’agriculteurs pour fournir des applications en langue locale.

James Legg ajoute pour sa part que jusqu’ici, elle distingue cinq types principaux de dommages aux plants de manioc : trois maladies et deux types de dommages causés par les ravageurs.

Les maladies du virus du manioc à elles seules, explique James Legg, causent des pertes de plus de 1 milliard de dollars (environ 600 milliards de CFA) par an en Afrique et menacent la sécurité alimentaire et financière de plus de 30 millions d’agriculteurs en Afrique de l’Est et en Afrique centrale.

"La cible principale sera les agriculteurs en Afrique subsaharienne. Cependant, nous allons travailler avec le réseau mondial du CGIAR, ce qui signifie que l’application pourrait également être utile dans d’autres parties du monde en développement, telles que l’Amérique latine et l’Asie."

Peter Okoth, agronome consultant à Newscape Agro Systems Ltd, basé au Kenya, explique à SciDev.Net que les petits exploitants en Afrique ne peuvent pas se permettre des intrants agricoles de base et qu’il est donc nécessaire de mettre en place une chaîne de valeur bien planifiée avec les principaux acteurs pour rendre possible son déploiement potentiel en Afrique.

"Pour que cette application génère l’impact souhaité, les développeurs doivent collaborer avec des fournisseurs de services et des spécialistes de la santé des plantes et des financiers pour résoudre les problèmes", explique Peter Okoth. "Le CGIAR doit aller plus loin et constituer des consortiums d’action composés de membres venant d’un ensemble d’acteurs indispensables pour aborder les aspects pratiques de la résolution des problèmes de cultures conjointement avec les agriculteurs."

Selon James Okoth, les défis de la popularisation incluent la distribution de l’information et la conquête de la confiance des utilisateurs potentiels quant à sa capacité de résoudre leurs problèmes ainsi que sa durabilité.

http://www.scidev.net/afrique-sub-saharienne/cultures/actualites/application-agriculture-afrique.html ?

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

18 novembre 2017 par La Rédaction


A la découverte des bénéficiaires du projet emploi des jeunes


17 octobre 2018 par La Rédaction
C’est en prélude à la célébration de la Journée Internationale pour (...)
Lire la suite

Dona Jean-Claude Houssou satisfait des progrès de la SBEE


17 octobre 2018 par Dg24h
Le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou, a visité ce mardi 16 (...)
Lire la suite

Agoué, une destination touristique menacée de disparition


16 octobre 2018 par Dg24h
La ville historique d’Agoué, le plus grand et plus peuplé arrondissement (...)
Lire la suite

Un conducteur de moto grièvement blessé


16 octobre 2018 par Dg24h
Dans la nuit du lundi au mardi 16 octobre 2018, les malfrats ont tiré (...)
Lire la suite

Le gouvernement met en vente le riz japonais


16 octobre 2018 par Dg24h
A travers un communiqué radio télévisé en date du 13 octobre 2018, le (...)
Lire la suite

Vulgariser les enjeux d’Internet dans le rang de la jeunesse


16 octobre 2018 par Dg24h
Les jeunes se sont retrouvés samedi dernier autour de l’usage du système (...)
Lire la suite

Un présumé meurtrier du brigadier Chabi Mohamed arrêté


14 octobre 2018 par Dg24h
L’un des malfrats auteur de la mort du brigadier Mohamed Chabi Bernard (...)
Lire la suite

En détresse, les riverains demandent l’accélération des travaux de (...)


14 octobre 2018 par Dg24h
Agoué, paisible ville située à une centaine de kilomètres de Cotonou, à (...)
Lire la suite

Me Rufino d’ALMEIDA donne le top de l’opération


14 octobre 2018 par Dg24h
Maître Rufino d’ALMEIDA, Directeur de cabinet du Ministre d’Etat chargé (...)
Lire la suite

Erick Hector Hounkpè dévoile le package du Fitheb 2018


13 octobre 2018 par La Rédaction
La 14ème édition du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb) (...)
Lire la suite

Le Père Jacob Agossou entre dans la félicité céleste


12 octobre 2018 par Dg24h
Le Père Jacob Mêdéwalé Agossou est rappelé au Seigneur, le 8 octobre 2018, (...)
Lire la suite

Le tribunal de Cotonou se déclare incompétent


12 octobre 2018 par Dg24h
Le tribunal de première instance de première classe de Cotonou s’est (...)
Lire la suite

Louise Mushikiwabo prend les rênes du secrétariat général de (...)


12 octobre 2018 par Dg24h
Le nouveau secrétaire général de l’Organisation internationale de la (...)
Lire la suite

L’ambassadrice Tamlyn se réjouit des œuvres réalisées au Bénin


11 octobre 2018 par Dg24h
Après avoir passé 03 ans, en tant qu’ambassadrice des Etats-Unis près le (...)
Lire la suite

Des villages de Grand-Popo submergés par l’eau


11 octobre 2018 par Dg24h
Les populations des villages de Mononto, Tokpamononto et Monontoaïzo (...)
Lire la suite

Le Bénin renforce sa coopération avec les institutions internationales


11 octobre 2018 par Dg24h
Le gouvernement a transmis à l’Assemblée nationale pour ratification (...)
Lire la suite

Liste des établissements d’enseignement supérieur autorisés et non (...)


11 octobre 2018 par La Rédaction
Le Conseil consultatif national de l’enseignement supérieur vient de (...)
Lire la suite

Le gouvernement facilite l’employabilité des jeunes


11 octobre 2018 par Dg24h
Le conseil des ministres de ce mercredi 10 octobre 2018 vient (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information