mercredi, 20 février 2019 •

96 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Prétendu abus de gouvernance sous la rupture

Un prétexte pour réclamer la libération de Mètongnon




Le porte-parole du Front pour un sursaut patriotique (Fsp), Emmanuel Kokou Zounon, ses militants, sympathisants et autres politiciens mal inspirés ont choisi les rues de la capitale économique, mardi 23 janvier dernier, pour encore une fois, tenter de faire pression sur le gouvernement et, sans le dire de vive voix, obtenir la libération de leur camarade Laurent Mètongnon en détention préventive depuis le 23 novembre 2017. Ils allèguent un prétendu abus de la gouvernance de la rupture pour s’assurer le soutien du peuple et parvenir à leurs fins.

Laurent Mètongnon, en détention préventive à la maison d’arrêt de Cotonou, est l’un des leaders influents du Front pour un sursaut patriotique. Laurent Mètongnon, alors président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), il lui est reproché d’être mêlé à une affaire de transactions financières avec la banque BIBE. Depuis lors, ses camarades du Front qui ont toujours insinué que cette détention est un acte politique, n’ont cessé de multiplier les offensives, comme ils en ont d’ailleurs l’habitude, pour tenter d’intimider le pouvoir en place. Ces derniers ont investi tous les réseaux sociaux presque et font simplement de la désinformation tous les jours. Ils utilisent toutes sortes de cartouches dans cette guerre qu’ils ont décidé de livrer au gouvernement de la rupture et obtenir gain de cause.
C’est le Mardi 23 janvier dernier, où le porte-parole du Fsp, Emmanuel Kokou Zounon et compagnie ont pris d’assaut les rues de Cotonou au détour d’une marche pacifique pour vilipender les mesures du gouvernement de la rupture. Communistes pour la plupart, les leaders du Fsp prétextent de la non-désignation à temps des nouveaux membres du Cos-Lépi (Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée) et autres allusions malveillantes dans le vil dessein de semer la zizanie au sein des paisibles populations. Ils pensent procéder ainsi, dégainer dans tous les sens pour affaiblir le pouvoir et venger leur collègue retenu dans les liens de la justice. Emmanuel Kokou Zounon et ses autres barrons du Fsp n’ont jamais conçu l’interpellation et la mise en détention préventive de Laurent Mètongnon dans un si sale dossier de transactions financières. Il faut faire quelque chose, se sont-ils résolus, pour démontrer à la face du monde que ce dossier n’en est pas un et que c’est la posture d’opposant qu’affiche le camarade Laurent Mètongnon qui gène le gouvernement. C’est dire que dans les prochains jours, ces leaders du Fsp très imaginatifs, vont encore se faire parler d’eux, et trouveront d’autres alibis pour occuper l’actualité nationale. Pourvu que la libération sans condition du camarade Laurent Mètongnon intervienne dans un bref délai.
Sounkoto AGBAHOUNZO /Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

29 janvier 2018 par Dg24h


Le Conseil national d’aménagement du territoire installé


19 février 2019 par Dg24h
Le ministre du cadre de vie et du développement durable, José Didier (...)
Lire la suite

OFFRE DE RECRUTEMENT


19 février 2019 par Dg24h
CABINET D’EXPERTISE COMPTABLE Dans le cadre du développement de notre (...)
Lire la suite

Les bénéficiaires du « Micro Crédit Mobile » sensibilisées à (...)


19 février 2019 par La Rédaction
Une délégation conduite par la Directrice générale du Fonds national de (...)
Lire la suite

A la découverte de l’Ecole d’amitié sino-béninoise


18 février 2019 par Dg24h
Un délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la (...)
Lire la suite

Modeste Toboula convoqué à la BEF


18 février 2019 par Dg24h
Le préfet du département du Littoral est convoqué ce lundi à la Brigade (...)
Lire la suite

Déjà près de 3 milliards FCFA encaissés


18 février 2019 par Dg24h
La direction générale des impôts a démarré il y a quelques jours la (...)
Lire la suite

Un prêtre tué à la frontière Togo-Burkina


16 février 2019 par Dg24h
Le Père César Fernandez, secrétaire provincial de la congrégation (...)
Lire la suite

Cosme Sehlin n’est plus


15 février 2019 par Dg24h
L’ancien ministre de l’économie et des finances, Cosme Sehlin n’est plus. (...)
Lire la suite

Deux suspects appréhendés avec des armes lourdes


15 février 2019 par La Rédaction
La Police a interpellé ce vendredi, à hauteur de Logozohè, un (...)
Lire la suite

La liste provisoire des nouveaux membres


14 février 2019 par Dg24h
La liste provisoire des nouveaux membres du Conseil national de (...)
Lire la suite

Des lots de médicaments à retirer de la vente


14 février 2019 par Dg24h
Les acteurs et organisations du secteur de la santé doivent procéder (...)
Lire la suite

Environ 100.000 candidats pour le BAC 2019


13 février 2019 par Dg24h
Environ 100.000 candidats plancheront cette année pour l’obtention du (...)
Lire la suite

Un homme tire sur un marabout


13 février 2019 par Dg24h
Un homme âgé de 45 ans environ a tiré à bout portant sur un marabout et un (...)
Lire la suite

Un taux de réalisation de 90%


12 février 2019 par Dg24h
Une délégation du Ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou et du (...)
Lire la suite

Trois porteurs de projets partiront avec 2 millions FCFA


12 février 2019 par Dg24h
Lancée depuis le 31 janvier dernier, l’inscription gratuite au concours (...)
Lire la suite

Plus de 400 dossiers de BEPC rejetés


12 février 2019 par Dg24h
Le chef service des examens et concours de la direction départementale (...)
Lire la suite

Un homme se tue après avoir égorgé son épouse


12 février 2019 par Dg24h
Âgé de 47 ans, repris de justice, un homme s’est donné la mort après avoir (...)
Lire la suite

Les français conviés au Débat Samedi prochain


11 février 2019 par Dg24h
Dans le cadre du grand débat national organisé actuellement par le (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information