mercredi, 26 juillet 2017 •

111 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

PolitIque

Un "Fatwa" contre Nassirou Bako-Arifari et Barthélémy Kassa Pour avoir dit la vérité




Les députés Nassirou Bako-Arifari et Barthélémy Kassa font l’objet d’un lynchage médiatique à nul autre pareil ce week-end. Profitant de la tournée du ministre d’État Bio Tchané dans le nord, les deux anciens ministres ont touché du doigt la réalité politique de l’ère Boni Yayi. Une politique qui n’a pas été profitable à leurs localités et leur famille politique.
L’ancien patron de la diplomatie béninoise a expliqué que le président Boni Yayi est à la base de la défaite de sa famille politique à la présidentielle 2016, pour avoir choisi quelqu’un d’ "étranger" qui n’est pas de ce regroupement. Son obstination, son égoïsme et sa politique régionaliste sont, selon lui, autant de facteurs qui ont contribué à cette défaite.
A l’étape de Natitingou, Barthélémy Kassa a aussi saisi l’occasion pour tenir un langage de vérité aux populations. Selon lui, la quasi totalité des cadres de l’Atacora avaient souscrit aux différents programmes de l’ancien Président Boni Yayi parce qu’ils y croyaient. Mais au bout du rouleau, le résultat sur le terrain est loin d’être satisfaisant. Car la plupart des engagements qui ont été pris à l’époque n’ont pas été respectés.
A y voir de près, les propos tenus par les deux députés ne sont en réalité, que des rappels d’événements qui en son temps avait défrayé la chronique à la veille des élections présidentielles de 2016. Donc, Nassirou Bako-Arifari et Barthélémy Kassa n’ont fait que rappelé ce qui est connu de tous.

Pourquoi refuse-t-on ce rappel des faits qui ne datent pas d’aujourd’hui ?

Tout le monde sait que les Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) étaient presqu’au bord de l’explosion avec plusieurs dissensions en leur sein à la veille de la présidentielle de 2016. Le candidat du parti Lionel Zinsou ne faisait pas l’unanimité. Et s’il a été malgré tout, le candidat des FCBE, c’est parce que Boni Yayi en avait décidé ainsi.
Pour ce qui est du mode de gouvernance, il n’est plus à rappeler que les dernières années de Boni Yayi au pouvoir n’ont pas été sans reproches et c’est d’ailleurs ce qui justifie, le cuisant échec du parti au pouvoir. Si le rappel de ces événements est assimilé à une offense à l’ancien Chef d’État, c’est le refus de reconnaître les erreurs des FCBE. Et pour un parti qui se veut confiant en l’avenir, il faut un regard dans le rétroviseur pour en tirer leçons des erreurs du passées.

FINAFA H.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

8 mai 2017 par Dg24h



Une embarcadère-débarcadère inaugurée à Malanville

26 juillet 2017 par Dg24h
La directrice de la Coopération Suisse au Bénin, Séverine Donnet-Descartes et
Lire la suite

Crise de succession au trône d’Alédjo-Akaradè

26 juillet 2017 par Dg24h
En prélude à la résolution de la crise qui oppose les dynasties (...)
Lire la suite

Le Gouvernement en congés après la fête du 1er août

26 juillet 2017 par Dg24h
Le Président Patrice Talon et les membres de sont gouvernement vont (...)
Lire la suite

Cotonou accueille un Forum régional des acteurs clés de la (...)

24 juillet 2017 par Dg24h
Les acteurs clés intervenant dans la transformation des produits (...)
Lire la suite

La Mairie de Cotonou invite les groupes organisés à s’inscrire

24 juillet 2017 par Dg24h
Le processus d’élaboration du Plan de Développement Communal, deuxième (...)
Lire la suite

Election de la plus belle voix du Bénin

24 juillet 2017 par Dg24h
Les inscriptions pour la 1ère édition du Cours-concours « Bénin voix d’or (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires