mercredi, 17 juillet 2019 •

245 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Enquêtes judiciaires sur les manifestations des 1er et 2 mai

Tout se complique pour l’ex président Boni Yayi




Assigné à résidence surveillée depuis les violences post-électorales des 1er et 2 mai à Cotonou, la situation se complique pour l’ex-chef d’Etat Boni Yayi.
Le procureur de la République près le Tribunal de première instance de première classe de Cotonou Mario Metonou a annoncé ce mardi 18 juin 2019, la prise de mesures coercitives à l’encontre le président d’honneur des FCBE.

La justice dispose des éléments pouvant attester l’implication de l’ex-chef d’Etat Boni Yayi dans les évènements des 1er et 2 mai à Cotonou. Suite aux enquêtes de police judiciaire, 64 personnes ont été interpellées et inculpées dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour les faits d’incitation directe à un attroupement non armé et de participation à un attroupement non armé.
Ayant animé un point de presse mardi pour se prononcer sur la situation de Boni Yayi, le procureur de la République informe que « des interrogations et des pièces au dossier, il résulte une implication personnelle de l’ancien président de la République Boni Yayi ». C’est donc pour ce motif que le magistrat instructeur a décidé d’effectuer un transport judiciaire au domicile de l’ex-président le vendredi 07 juin 2019 pour l’écouter. Mais l’audition n’a pas eu lieu puisque les avocats de Yayi ont signalé l’indisponibilité de leur client pour des raisons de santé. Le juge s’est rendu au domicile de Boni Yayi, pour une seconde fois le mercredi 12 juin 2019, sans pouvoir l’auditionner. Cette situation est considérée comme un refus de l’ancien président de se faire entendre.
« Le refus de M. Boni Yayi de se prêter aux questions du juge d’instruction, en dépit de la prévenance et de la délicatesse observées à son égard, a conduit à présent le juge à envisager à son encontre la mise en œuvre de mesures coercitives », a annoncé le procureur Metonou comme quoi nul n’est au-dessus de la loi.
Ainsi, on peut dire que l’étau se resserre autour de l’ancien président qui déjà selon ses avocats est gravement malade. Il souffrirait d’une lombo-sciatalgie hyperalgique.
Avec l’annonce de mesures coercitives contre Boni Yayi, ce dernier pourrait être mis en examen. Cette décision qui va émaner du juge d’instruction permettra de donner une suite à l’implication supposée de l’ex chef d’Etat dans les événements des 1er et 2 mai à Cotonou.
Ce dossier semble ne pas encore avoir livré tous ses secrets. Et comme le disent les Anglais wait and see.
Akpédjé AYOSSO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

19 juin 2019 par Dg24h


Des cadres du Ministère des TP et autres attendus à la CRIET


16 juillet 2019 par Dg24h
Quelques mois seulement après la réception des travaux de réfection et de (...)
Lire la suite

Un nouveau musée à Abomey pour le retour des objets volés


16 juillet 2019 par Dg24h
Plus de doute pour le retour au Bénin des œuvres d’arts pillées dans les (...)
Lire la suite

Les travaux de la route Kétou-Savè lancés ce mardi


16 juillet 2019 par Dg24h
Le ministre des infrastructures et des transports, Alassane Séïdou a (...)
Lire la suite

Des praticiens échangent sur le cadre légal et institutionnel


16 juillet 2019 par La Rédaction
« Pharmacopée et médecine dite moderne au Bénin : cadre légal et (...)
Lire la suite

Les usagers de la route remercient le gouvernement


16 juillet 2019 par Dg24h
Joie et satisfaction sont les sentiments qui animent les populations (...)
Lire la suite

Une politique commune sur le retour des biens culturels


15 juillet 2019 par Dg24h
Cotonou accueillera le 17 juillet 2019, la rencontre des ministres de (...)
Lire la suite

Liste officielle des pays ayant un accord de suppression de visa avec (...)


13 juillet 2019 par Dg24h
Depuis quelques jours une liste des pays ayant un accord de (...)
Lire la suite

Les Egoun-goun autorisés à sortir uniquement les week-ends


13 juillet 2019 par Dg24h
Au terme d’une séance de travail avec les dignitaires du culte (...)
Lire la suite

Des progrès notés et salués dans plusieurs domaines


13 juillet 2019 par Dg24h
Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Economique et Monétaire (...)
Lire la suite

Un ancien militaire trouve la mort par noyade à Porto-Novo


12 juillet 2019 par La Rédaction
Un militaire à la retraite a perdu la vie chez lui, au cours de la (...)
Lire la suite

Des partis politiques recalés se concertent


12 juillet 2019 par Dg24h
Le chef de l’Etat Patrice Talon rencontre ce lundi 15 juillet 2019, (...)
Lire la suite

De nouvelles pistes pour le financement aux entreprises


12 juillet 2019 par Dg24h
La deuxième édition du « Benin Investment Forum » s’est ouverte ce jeudi (...)
Lire la suite

03 ans de prison requis contre Dayori et consorts


11 juillet 2019 par Dg24h
Le verdict vient de tomber dans l’affaire CNCB. Le juge a requis trois (...)
Lire la suite

La CENA cherche à regagner la confiance des acteurs


11 juillet 2019 par Dg24h
Après l’organisation le 28 avril dernier des législatives controversées, (...)
Lire la suite

Le Bénin en froid avec le CAMES


11 juillet 2019 par Dg24h
Le gouvernement béninois, apprend-on, entend suspendre sa contribution (...)
Lire la suite

« Plus haut et plus loin, c’est aussi possible » (P. Talon)


10 juillet 2019 par Dg24h
Le Bénin en quarts de finale de la CAN 2019 affronte ce mercredi 10 (...)
Lire la suite

Le Clergé béninois poursuit sa médiation pour la paix


10 juillet 2019 par Dg24h
La Conférence épiscopale du Bénin a reçu à son siège lundi 08 juillet 2019, (...)
Lire la suite

Le corps d’un homme emporté par les eaux


10 juillet 2019 par Dg24h
01 mort, 02 motos et un véhicule, c’est le bilan enregistré au (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information