jeudi, 22 août 2019 •

438 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Enquêtes judiciaires sur les manifestations des 1er et 2 mai

Tout se complique pour l’ex président Boni Yayi




Assigné à résidence surveillée depuis les violences post-électorales des 1er et 2 mai à Cotonou, la situation se complique pour l’ex-chef d’Etat Boni Yayi.
Le procureur de la République près le Tribunal de première instance de première classe de Cotonou Mario Metonou a annoncé ce mardi 18 juin 2019, la prise de mesures coercitives à l’encontre le président d’honneur des FCBE.

La justice dispose des éléments pouvant attester l’implication de l’ex-chef d’Etat Boni Yayi dans les évènements des 1er et 2 mai à Cotonou. Suite aux enquêtes de police judiciaire, 64 personnes ont été interpellées et inculpées dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour les faits d’incitation directe à un attroupement non armé et de participation à un attroupement non armé.
Ayant animé un point de presse mardi pour se prononcer sur la situation de Boni Yayi, le procureur de la République informe que « des interrogations et des pièces au dossier, il résulte une implication personnelle de l’ancien président de la République Boni Yayi ». C’est donc pour ce motif que le magistrat instructeur a décidé d’effectuer un transport judiciaire au domicile de l’ex-président le vendredi 07 juin 2019 pour l’écouter. Mais l’audition n’a pas eu lieu puisque les avocats de Yayi ont signalé l’indisponibilité de leur client pour des raisons de santé. Le juge s’est rendu au domicile de Boni Yayi, pour une seconde fois le mercredi 12 juin 2019, sans pouvoir l’auditionner. Cette situation est considérée comme un refus de l’ancien président de se faire entendre.
« Le refus de M. Boni Yayi de se prêter aux questions du juge d’instruction, en dépit de la prévenance et de la délicatesse observées à son égard, a conduit à présent le juge à envisager à son encontre la mise en œuvre de mesures coercitives », a annoncé le procureur Metonou comme quoi nul n’est au-dessus de la loi.
Ainsi, on peut dire que l’étau se resserre autour de l’ancien président qui déjà selon ses avocats est gravement malade. Il souffrirait d’une lombo-sciatalgie hyperalgique.
Avec l’annonce de mesures coercitives contre Boni Yayi, ce dernier pourrait être mis en examen. Cette décision qui va émaner du juge d’instruction permettra de donner une suite à l’implication supposée de l’ex chef d’Etat dans les événements des 1er et 2 mai à Cotonou.
Ce dossier semble ne pas encore avoir livré tous ses secrets. Et comme le disent les Anglais wait and see.
Akpédjé AYOSSO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

19 juin 2019 par Dg24h


Retrouvailles des Tchabè de l’association Ajóbí du 06 au 08 (...)


22 août 2019 par Dg24h
Chaque année, les membres de l’Association des Tchabè pour le (...)
Lire la suite

L’espace vert de Houéyiho en état de délabrement avancé


22 août 2019 par Dg24h
Des sachets, de mauvaises herbes, de feuilles mortes, de petits tas (...)
Lire la suite

Liste proviosire des EPES à fermer à partir de 2019-2020


21 août 2019 par Dg24h
Pour la rentrée 2019, 102 établissements d’enseignement supérieur sont à (...)
Lire la suite

La Fondation L’Oréal renforce son action pour les Femmes et la (...)


21 août 2019 par Dg24h
Paris, le 20 août 2019 - Le programme régional Pour les Femmes et la (...)
Lire la suite

José Tonato avertit les auteurs d’actes d’incivisme


21 août 2019 par Dg24h
Le ministre du Cadre de vie et du développement durable José Tonato (...)
Lire la suite

La 3ème édition du Leadership Day Cotonou aura lieu le 7 Septembre


21 août 2019 par Dg24h
La Fondation Kundi Africa a réussi à fixer dans les esprits la première (...)
Lire la suite

La Carrière de certains douaniers en sursis


20 août 2019 par Dg24h
Va-t-on vers la suppression dėfinitive des activitės des individus (...)
Lire la suite

Des pratiques occultes pour intimider les candidats


20 août 2019 par Dg24h
La polémique autour de l’évaluation diagnostique des enseignants vient de (...)
Lire la suite

Ce qui justifie le nouveau déguerpissement à Placodji


20 août 2019 par La Rédaction
Le préfet par intérim du département du Littoral, Jean-Claude Codjia est (...)
Lire la suite

Le PAM renforce ses liens avec les radios communautaires du (...)


19 août 2019 par Dg24h
Les responsables et animateurs de sept (07) radios communautaires des (...)
Lire la suite

Me Habib Bah n’est plus


19 août 2019 par Dg24h
Le Barreau béninois a encore perdu un de ses avocats. Il s’agit de Me (...)
Lire la suite

Un peuhl charcuté et son fils abattu


19 août 2019 par Dg24h
C’est la psychose et la désolation dans le rang de la communauté peuhl (...)
Lire la suite

DJ Arafat inhumé samedi 31 août


18 août 2019 par Dg24h
Le roi du coupé-décalé Ange Didier Houon alias DJ Arafatsera inhumé le (...)
Lire la suite

Le projet « Route de l’esclave » renaît après 25ans


18 août 2019 par Dg24h
Le projet « La Route de l’esclave » lancé à Ouidah en 1994, fête son 25ème (...)
Lire la suite

La session criminelle de l’année s’ouvre lundi


18 août 2019 par Dg24h
La première session criminelle du tribunal de première instance de (...)
Lire la suite

Le cardinal Jean Zerbo dirige la messe de clôture du pélérinage de (...)


17 août 2019 par Dg24h
Les fidèles chrétiens catholiques seront ce week-end en pèlerinage à (...)
Lire la suite

Les conditions d’accès et de formation à l’Université Saint Dominique (...)


17 août 2019 par Dg24h
UNIVERSITÉ SAINT DOMINIQUE D’AFRIQUE DE L’OUEST (USDAO) Voulez-vous (...)
Lire la suite

Effondrement d’une mosquée à Djougou


17 août 2019 par La Rédaction
Les fidèles musulmans de la ville de Djougou ont vécu une scène horrible (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information