dimanche, 21 janvier 2018 •

90 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Audition et suspension du Maire de Cotonou Léhady SOGLO

Raphaël EDOU clarifie et relève des irrégularités




Témoin vivant de l’audition subite par le Maire de Cotonou Léhady Vinagnon SOGLO vendredi dernier par le préfet du littoral, l’Adjoint au Maire, Chef du 8ème Arrondissement, ancien Ministre de la Décentralisation et membre du Conseil Départemental de Concertation du Littoral a décrit l’atmosphère dans laquelle s’est tenue la session extraordinaire du conseil convoquée par le Préfet Modeste TOBOULA. Des explications de ce spécialiste de la gouvernance locale, on retient que cette audition est entachée de nombreuses irrégularités.

« Ce qui s’est passé laisse trop de suspicions. Je le dis parce que j’ai été témoin. Si je ne le dis pas, je l’aurai sur ma conscience… Que celui qui sera puni n’ait pas le sentiment qu’on s’acharne contre sa personne. Il faut faire en sorte qu’il sache qu’il a commis une faute lourde avant de le sanctionner » ainsi s’exprimait le chef du 8ème Arrondissement rencontré pour recueillir son avis au sujet de l’audition du Maire de Cotonou. A l’en croire, sur les 21 membres que compte le conseil départemental du littoral, 20 n’avaient pas connaissance du questionnaire soumis au maire avant d’être à cette session : « Tout le monde s’était retrouvé dans un état de surprise et d’incompréhension. Car normalement, le préfet devrait saisir tous les conseillers qui auront l’opportunité, après examen et audition du maire, de se prononcer et de faire des recommandations sur la conduite à tenir, ce qui n’a pas été le cas », regrette-t-il. Il ajoute par ailleurs que c’est sur insistance des conseillers qu’ils ont eu droit au questionnaire lors de l’audition. Surpris et choqué par la démarche du préfet, le maire soutenu par l’ensemble du conseil départemental à l’exception du préfet, a demandé le report de la session afin de lui permettre d’exercer son droit de défense par écrit, conformément aux textes de loi. Ce qui permettra aux membres du conseil de mieux apprécier à leur juste valeur les prétendues fautes qu’auraient commises par l’autorité municipale avant de se prononcer. Mais grande a été leur surprise de constater le refus catégorique du Préfet à cette requête pourtant formulée par l’ensemble. Ce refus a créé une tension dans la salle au point où certains conseillers ont demandé au préfet de modifier l’intitulé du questionnaire pour montrer que ça n’engage pas le conseil. Raphael EDOU soutient sur la base des textes de loi partant organisation des communes en République du Bénin que c’est le conseil qui auditionne le maire et qui reçoit ses explications écrites et non le préfet à lui tout seul. Il en déduit donc que la suspension d’un maire ou d’un adjoint sans tenir compte de l’avis du conseil départemental va mettre par terre la décentralisation au Bénin : « je demande au Chef de l’Etat de veiller à cela car sur le plan international les gens nous observent », a-t-il dit.
Le ministre EDOU poursuit en ajoutant qu’il n’y a pas eu de délibération à la fin de la session puisque sur les 21 membres, 20 ont demandé un report de la session. Or, la loi exige au gouvernement d’avoir d’abord l’avis de l’organe que constitue le conseil départemental de concertation avant toute décision de suspension. Ceci, étant donné qu’il est clairement signifié que c’est l’organe qui connaît des fautes lourdes d’un Maire ou d’un adjoint. Pour conclure à ce sujet, Raphael EDOU précise que si le préfet peut auditionner à lui tout seul et suspendre un maire ou un adjoint alors tous les maires seront suspendus dans le pays.
Il convient de souligner que dans l’histoire de la décentralisation au Benin, cette décision de suspension d’un Maire élu par le peuple est une première. Pour le CA8, aucun gouvernement n’a pris cette option au regard des risques que cette mesure comporte pour la démocratie et la décentralisation. A la lumière de ses explications, on retient que le préfet Modeste TOBOULA n’a pas reçu l’avis favorable du conseil départemental avant d’envoyer son rapport au ministre de la décentralisation qui a pris la décision de suspension du Maire de Cotonou. Toutes choses qui laissent affirmer qu’il y a eu vice de procédure dans la prise de cette décision.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

30 juillet 2017 par Dg24h



Les frais de dédommagement qui fâchent

19 janvier 2018 par Dg24h
75F à 2500 F. C’est du moins ce qu’on peut retenir des prix de (...)
Lire la suite

La Décision de la Cour sur le statut de la Fonction Publique

19 janvier 2018 par Dg24h
La Cour constitutionnelle, Saisie d’une requête du 08 janvier 2018 (...)
Lire la suite

La Résistance silencieuse du Président Patrice TALON.

17 janvier 2018 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO/Le Grand Matin Voilà un Chef d’Etat ou un Président (...)
Lire la suite

Un message fort, une exhortation à la mobilisation pour une réussite du (...)

17 janvier 2018 par Dg24h
Les responsable et notamment ceux du Comité Technique de Pilotage du (...)
Lire la suite

Un cinglant désaveu pour les travailleurs grévistes

17 janvier 2018 par Dg24h
Les réformes intellectuelles et bien pensées du gouvernement de la (...)
Lire la suite

Patrice TALON réitère son engagement pour une bonne gouvernance au (...)

17 janvier 2018 par Dg24h
La tradition républicaine a été respectée dans la matinée de ce mardi 16 (...)
Lire la suite

80 Kg de drogue interceptés à Comé

16 janvier 2018 par Dg24h
Dans la soirée du dimanche 14 Janvier 2018, les éléments de la (...)
Lire la suite

Barnabé Dassigli procède à des réquisitions

16 janvier 2018 par Dg24h
Le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale a (...)
Lire la suite

Le dossier Atao et consorts devant le procureur

14 janvier 2018 par Dg24h
Le dossier de faux médicaments impliquant le député Mohamed Hinnouho Atao (...)
Lire la suite

La fête du Vodoun en images à Malahoui

10 janvier 2018 par Dg24h
La fête du Vodoun a été célébrée sur toute l’étendue du territoire national. (...)
Lire la suite

Lionel Zinsou au cabinet du Chef de l’État

9 janvier 2018 par Dg24h
M. Lionel Zinsou a été reçu en audience ce mardi après-midi par le (...)
Lire la suite

La grève largement suivie dans les tribunaux

8 janvier 2018 par Dg24h
Le mouvement de débrayage déclenché par les magistrats est largement (...)
Lire la suite

Tenue peu présentable et usage du téléphone portable interdits en milieu (...)

4 janvier 2018 par Dg24h
« Il est formellement interdit aux enseignants de faire usage de leurs (...)
Lire la suite

Le commandant Désiré Azatassou arrêté ce mercredi nuit

3 janvier 2018 par Dg24h
Fin de cavale pour le chef d’escadron Désiré Azatassou. Le commandant en (...)
Lire la suite

La grève suivie à Abomey et Pobè

3 janvier 2018 par Dg24h
L’actualité qui défraie la chronique en ce début d’année est la grève des (...)
Lire la suite

Le Cdt Désiré Azatassou activement recherché par les Forces Armées du (...)

1er janvier 2018 par Dg24h
Un officier des forces armées béninoises a séquestré son supérieur (...)
Lire la suite

La loi sur le renseignement votée à l’unanimité

29 décembre 2017 par Dg24h
Les députés ont voté ce vendredi 29 décembre 2017 la Loi N°2017-44, (...)
Lire la suite

Les militaires contraints à la coupe des cheveux et de moustache

29 décembre 2017 par Dg24h
Le personnel de l’armée de terre est sommé de couper leurs cheveux et (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires