mercredi, 17 octobre 2018 •

79 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Politique nationale

Que reproche-t-on à Patrice Talon ?




Un homme de vision et de défis, le chef de l’Etat montre de quoi il est capable depuis sa prise de pouvoir en 2016. Des projets ambitieux, des engagements concrets, il mène le bateau à bon port. Avec le lancement de bien des projets, la lutte contre la corruption, il va à pas d’athlète. Malheureusement, les critiques s’enflent de la part de ceux qui dix ans durant n’ont pu rien faire pour le développement.
C’est difficile de comprendre. Et pourtant c’est bien vrai. Les querelles politiques anti-développement contre les actions nobles constituent l’une des plus grandes difficultés que connaît le Bénin depuis des lustres. Il est difficile de comprendre que depuis les indépendances à ce jour, le Bénin n’a pas trouvé l’homme idéal pour sa gestion. Avec les nombreuses péripéties ayant conduit à la conférence nationale des forces vives de la nation, le pays n’est toujours pas sorti de cette situation qui entrave son développement. Les différents chefs d’Etat ayant conduit le pays jusqu’en 2016, ont montré tant leurs points forts que leurs faiblesses. Malgré leur volonté de gérer avec transparence, la politique a très tôt pris le pas sur les actions de développement. Pendant les dix dernières années, le pays a été secoué par la haute corruption sous toutes ses formes, le mensonge, les nominations fantaisistes, l’anarchisme dans les dépenses publiques. Mais, à travers des grognes, des marches, des luttes diverses, le peuple béninois s’est engagé à forcer les mains aux politiques pour la poursuite les indélicats, des délinquants financiers. Ceux-là mêmes qui ont géré les finances publiques comme leur caisse familiale. Malheureusement, cela n’a reçu aucun écho favorable de la part des politiques qui étaient devenus la couverture de ceux-ci.
Aujourd’hui, ces attitudes disparaissent avec la nouvelle gouvernance. Seulement qu’il est difficile de comprendre que ce même peuple devient réfractaire à la lutte contre la corruption engagée par le chef de l’Etat, Patrice Talon.
Les manipulations n’ont cessé dans le rang des politiques. Comme de leurs habitudes, il faut détruire tout ce qui est bon. C’est ce à quoi se donne l’opposition cette fois-ci. Une opposition qui pourtant était aux actions il y a quelques années. Ils deviennent de bons gestionnaires et entendent convaincre le peuple de la mauvaise gestion et de la lutte ciblée contre la corruption. Toute chose qui a été leur point fort durant dix ans. Le peuple aujourd’hui doit accepter le développement et ne pas prendre en compte les allégations de ces opposants. Il est clair que l’état actuel du pays n’est en rien comparable aux dix dernières années sur bien de domaines. Inutile de les énumérer puisque sur aucune piste, l’on ne peut faire la comparaison. Il faut se demander sur quoi surfe l’opposition contre le chef de l’Etat.

Des reproches incohérentes, une opposition perdue

Plusieurs allégations s’enflent de jour en jour pour montrer au peuple béninois que le pays va mal. Tout chose contraire à la réalité du terrain. Les promesses tiennent déjà leurs fruits. Plus de doute avec les actions diverses qui se mènent avec en dernier ressort le lancement du projet Asphaltage. Aujourd’hui, l’opposition peine à voir les promesses électorales devenir une réalité. Elle reproche au chef de l’Etat d’avoir annulé les concours frauduleux qui ont été organisés sous forme de copinage. Ces concours sont aujourd’hui la base même de la destruction du système éducatif et de l’administration béninoise bondée d’incompétences et de faux diplômés. Aussi reproche-t-on au chef de l’Etat d’avoir à cœur l’assainissement des finances publiques. Toute situation qui aujourd’hui, met fin au règne de la mafia longtemps entretenue par les cadres susceptibles de lutter contre la corruption. Le cas du garage central de l’Etat où les moteurs des voitures neuves étaient substitués reste toujours gravé dans les mémoires. Les mêmes se passe maintenant pour des saints vivants. Même après avoir économisé plus 30 milliards FCFA à travers le leasing, l’opposition béninoise en est réfractaire. La suspension des évacuations fantaisistes ou les agences de voyage et des sociétés écrans surfacturaient les billets. C’est bien difficile de comprendre la mentalité des cadres pourtant réputés pour penser développement. Le peuple béninois qui pourtant se réjouit de la fin du rançonnement sur les voies passe aux yeux des opposants comme victime de cette décision salutaire. C’est aussi l’une des reproches faite au chef de l’Etat pour avoir initié des actions en justice contre les fossoyeurs de l’économie nationale. L’autre chose qui bien que voulue par le peuple est décriée aujourd’hui est celui de la réforme du système partisan qui met fin au règne des petits partis ou clubs électoraux. Le peuple doit savoir raison garder suivant les positions de ceux qui dix ans durant ont montré leurs limites à lutter contre la corruption, à organiser des concours dignes pour permettre aux méritants d’avoir leur part. Si pendant dix ans le peuple a toujours dénoncé la mauvaise gestion, la corruption, l’acharnement, ce n’est pas aujourd’hui que ceux-là qui ont entretenu ces indélicatesses soient amnistiés. Comme ils ont su le dire, chacun doit répondre de ses actes. Le peuple doit se démarquer de ces opposants réfractaires au développement pour accompagner le chef de l’Etat dans ses réformes.

G.A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

12 août 2018 par Dg24h


L’Udbn, un parti qui fait école


16 octobre 2018 par Dg24h
Créé en octobre 2010 par Claudine Afiavi Prudencio alors ministre de (...)
Lire la suite

Le RND de Jean-Michel Abimbola officialise son appartenance au (...)


15 octobre 2018 par La Rédaction
Les militants et sympathisants du parti du Rassemblement national pour (...)
Lire la suite

Le PRD en congrès extraordinaire le 27 octobre


10 octobre 2018 par Dg24h
La Direction exécutive nationale du PRD, réuni le 9 octobre 2018, a pris (...)
Lire la suite

François Abiola adhère au Parti Républicain


8 octobre 2018 par Dg24h
Le Mouvement espoir du Bénin (MesB) du professeur François Abiola est (...)
Lire la suite

Le point des actions et perspectives dans l’enseignement supérieur


7 octobre 2018 par Dg24h
Dans un message adressé, ce dimanche 07 octobre 2018, aux acteurs des (...)
Lire la suite

« L’horizon est aujourd’hui dégagé et nous sommes sereins pour la suite » (...)


7 octobre 2018 par Dg24h
Invité sur l’émission Zone franche de ce dimanche, le directeur général (...)
Lire la suite

« La CRIET a compétence de connaître du dossier Ajavon » (Séverin (...)


2 octobre 2018 par Dg24h
Aucours d’une conférence de presse, ce mardi 02 octobre 2018, à Cotonou, (...)
Lire la suite

COMMUNIQUE DU PARTI UDBN


2 octobre 2018 par Dg24h
Il n’est un secret pour personne que dans le cadre de la recomposition (...)
Lire la suite

Malgré les invectives, Talon déroule son programme d’actions


2 octobre 2018 par La Rédaction
Ayant pris le pouvoir le 6 avril 2018, Patrice Talon a promis un Bénin (...)
Lire la suite

Achille Kangni et la jeunesse acquis pour Patrice Talon


30 septembre 2018 par Dg24h
Un nouveau mouvement politique fait sa sortie ce samedi dans la (...)
Lire la suite

Aucune disposition pour empêcher les femmes et les jeunes aux fonctions (...)


27 septembre 2018 par Dg24h
Les députés de la 7ème législature ont doté le Bénin d’un nouveau code (...)
Lire la suite

Ce qu’il faut savoir sur la réforme du système partisan et du code (...)


26 septembre 2018 par Dg24h
Comme promis, le chef de l’Etat Patrice Talon en accédant au pouvoir le (...)
Lire la suite

‹‹ Les positionnements se feront selon la capacité de chacun » (Aké (...)


23 septembre 2018 par Dg24h
Invité sur 90 mn au Bénin de ce dimanche 23 septembre 2018, l’honorable (...)
Lire la suite

L’audience sur le code électoral reportée au 02 octobre


21 septembre 2018 par Dg24h
Prévue pour ce vendredi 21 septembre 2018, l’audience de mise en l’état (...)
Lire la suite

L’UDBN de Claudine Prudencio adhère au bloc Dynamique unitaire


20 septembre 2018 par La Rédaction
La présidente du parti Union pour le développement d’un Bénin nouveau (...)
Lire la suite

L’opposition étale sa division au grand jour


17 septembre 2018 par Dg24h
L’opposition béninoise va s’illustrer une fois encore, par la division (...)
Lire la suite

Le PRD bien engagé dans la dynamique des grands blocs


17 septembre 2018 par Dg24h
« Le Parti du renouveau démocratique (PRD) est bel et bien engagé dans (...)
Lire la suite

L’USL d’Ajavon décide de soutenir la révision constitutionnelle


16 septembre 2018 par Dg24h
" L’USL est prête à aider à une révision de la constitution sans référendum (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information