jeudi, 13 décembre 2018 •

138 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Pourquoi l’Afrique bavarde et n’a pas de génie




(Par Roger Gbégnonvi)

​Certains Béninois, sortis de prison, disent, avec enthousiasme, avoir rencontré Dieu grâce à leur séjour carcéral. En fait, pour la première fois de leur vie, ils ont été astreints au silence et au recueillement et, comme ils savent lire peu ou prou, ont été autorisés à lire la Bible ou le Coran, qu’ils ont lus pour tuer le temps. Et c’était béatifiant. Or, analphabètes, la plupart des Béninois rencontrent Dieu sans le silence des prisons et sans lire les Livres Saints.
​Quand un Béninois, dépité, dit à un autre Béninois que l’Afrique n’a pas de génie, cet autre se rebelle et cite, pêle-mêle, Cheik Anta Diop, Angélique Kidjo. Intellectuel et vedette de renom, ils ne sont pourtant pas des génies. Mais ils savent lire et écrire dans une certaine langue, activité qui, pratiquée, les a astreints au silence en amont à toute création. La voix du directeur de l’IDEE à Ouidah se fait vibrante quand il évoque certains Noirs américains qu’il voit á l’origine de l’invention de la lumière électrique. Il est possible en effet que, extraits de l’analphabétisme intégral et bavard, et plongés dans le lettrisme presque intégral, des esclaves en soient devenus éveillés au point d’apporter un plus à l’humanité marchante. Car la fonction de l’écriture, c’est de réveiller les possibles dormant en tout homme, de les activer tant par elle-même que par le silence et le recueillement auxquels elle astreint.
​ Le génie, c’est donc Archimède surgi du bain en criant Eurêka, j’ai trouvé. Il venait de découvrir la loi de pesanteur spécifique des corps. Il était si heureux qu’il en avait oublié de se couvrir tant soit peu. Mais que de travail en amont de ce bonheur ! Car le génie s’adonne à un travail assidu, travail de compilation de tout ce qui a été écrit avant lui sur un sujet donné. Ecrit ! A force de solitude, de silence et de réflexion, il fait dire aux écrits anciens la nouvelle idée, le nouveau principe, qui imprimera un bond en avant à l’humanité marchante. Grâce à Archimède, 3ème siècle avant Jésus-Christ, voici les vaisseaux mués en navires géants sur les océans pour des conquêtes nouvelles. ‘‘Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal, / Fatigués de porter leurs misères hautaines, / De Palos de Moguer, routiers et capitaines / Partaient, ivres d’un rêve héroïque et brutal’’ (J.-M. de Heredia).
​Ne nous y trompons pas, tout rêve héroïque, brutal ou pacifique, est interdit à notre Afrique, telle qu’elle est encore et toujours, soixante ans après les indépendances octroyées, encore et toujours repliée dans son réduit mental, privée de la grande lumière de l’écriture, lieu du silence et du recueillement, qui sont à leur tour lieux de la solitude créatrice, pourvoyeuse de génie. Car le génie n’est pas collectif ; d’essence écrite, il est individuel tout en ayant pour socle les acquis antérieurs compilés par un individu. Dans quelles archives de famille, dans quelles bibliothèques municipales ou nationales tel individu trouvera-t-il, sauvegardées, les idées de progrès mûries par nos aïeux, idées sur lesquelles cet individu de génie prendrait son envol, prendrait le haut-vol, pour enchanter, de la part de l’Afrique, l’humanité marchante ? Malgré les apparences, l’Afrique manque à l’humanité marchante. Faute de tout rêve de grandeur – vaincu, ‘‘Le roi est mort en exil’’ –, ayons l’honnêteté cinglante d’Aimé Césaire, retour au pays natal : ‘‘Je refuse de me donner mes boursouflures comme d’authentiques gloires. / Et je ris de mes anciennes imaginations puériles.’’
​Hors de ce regard véridique sur nous-mêmes, nous bégaierons sans cesse les acquis de l’humanité marchante avec laquelle nous ne marchons pas, nous achèterons sans vendre, nous ne vendrons que ce que l’humanité marchante voudra bien nous acheter et qu’elle nous aura ordonné de produire pour elle. Or l’Afrique peut sortir des bavardages stériles et marcher avec l’humanité marchante. Elle doit, pour cela, réveiller ses génies au moyen de l’Ecriture révélée aux siens comme l’outil de tous les envols, l’outil de tous les hauts-vols.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

3 février 2018 par Dg24h


Dona une référence ou une compétence ?


19 novembre 2018 par La Rédaction
L’énergie électrique est déjà disponible au Bénin. Les coupures à longueur (...)
Lire la suite

Patrice Talon, l’oiseau rare


18 novembre 2018 par La Rédaction
Imperturbable. Le chef de l’Etat reste le seul chef d’Etat que le Bénin (...)
Lire la suite

A coups de…Talon !


15 novembre 2018 par Dg24h
Le « Bénin révélé » de Patrice Talon, est un Bénin qui se donne pour (...)
Lire la suite

Aléas du sodabi au Dahomey-Bénin


6 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Avalé d’un coup sec dans le plus petit verre. Il (...)
Lire la suite

Yayi Boni et ses trous de mémoire


4 octobre 2018 par Dg24h
Subitement réveillé par « des murmures, des grognes et des gémissements, (...)
Lire la suite

Les États-Unis, « partenaire idéal » de l’Afrique pour favoriser les (...)


28 septembre 2018 par Dg24h
Tibor Nagy, secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines Après (...)
Lire la suite

Quand le Nègre est par tous crucifié


8 septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Au sortir d’un entretien avec le président (...)
Lire la suite

Editorial :Sous le Sceau Divin !


20 juillet 2018 par Dg24h
Dans notre publication de la semaine dernière, nous titrions : « Prions (...)
Lire la suite

Code électoral : reformes pour pays « anormal »


22 juin 2018 par Dg24h
La recherche du consensus, a donc été une des motivations de l’atelier (...)
Lire la suite

Soglo à Baku et les migrants en filigrane


9 juin 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 17 mars 2018, à Baku, capitale d’Azerbaïdjan, (...)
Lire la suite

Devoir d’Ingratitude et d’Indépendance !


8 juin 2018 par Dg24h
La 5e mandature de la Cour Constitutionnelle a vécu, vive la 6e (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 84


31 mai 2018 par Dg24h
Vendredi, huitième jour de campagne. Le voile de l’obscurité couvrait (...)
Lire la suite

Marie, Mère de l’Église !


22 mai 2018 par La Rédaction
Marie, Mère de l’Église ! Ce titre de la Vierge Marie est désormais (...)
Lire la suite

Patrice Talon deux ans plus tard


7 avril 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​S’il nous avait dit, pendant la campagne (...)
Lire la suite

Le radicalisme et l’extrémisme syndical font perdurer les grèves au (...)


19 mars 2018 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO Les Béninois ont raison d’espérer ou de croire que la (...)
Lire la suite

Et si chaque Béninois se faisait Ahomadègbè ?


3 mars 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​On ira au médecin-dentiste, Justin Tomêtin (...)
Lire la suite

La grève des syndicats et les conséquences fâcheuses d’un blocage du (...)


27 février 2018 par Dg24h
Déception et amertume. Cela se lit désormais dans le visage de chaque (...)
Lire la suite

Brève histoire de la mort au Bénin


17 février 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 7 février 2018, le Chef de l’Etat a rapporté (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information