jeudi, 18 janvier 2018 •

212 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Politique

Des difficultés en perspective pour les réformes sous la "Rupture"




Les réformes politiques et institutionnelles constituent la pierre angulaire du programme de Gouvernement du Président Patrice Talon. Mais, elles ne peuvent pas aboutir sans l’Assemblée nationale dont la configuration politique semble être défavorable au régime en place. Le projet de révision de la Constitution aura du mal à passer les mailles du Parlement.

L’Assemblée nationale est en position de force. Elle est capable de dicter sa loi au Gouvernement du Président Patrice Talon et bloquer ses réformes politiques et institutionnelles. Et pour cause ! Tout d’abord, Le Parlement est le passage obligé à l’aboutissement des objectifs du régime de la Rupture au regard des dispositions de la Constitution actuelle. L’article 154 de la loi fondamentale stipule ceci : « L’initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République, après décision prise en conseil des ministres et aux membres de l’Assemblée nationale. Pour être pris en considération, le projet ou la proposition de révision doit être voté à la majorité des trois quarts des membres composant l’Assemblée nationale…. ». Cela suppose que, contrairement à ce que d’aucuns pensent, le référendum n’est pas possible sans l’Assemblée nationale. Alors, il faut que le Gouvernement parvienne à avoir au minimum 63 députés, avant que le projet ou la proposition de révision soit considéré ou accepté. C’est l’obtention de ce quorum qui débouchera sur le référendum.

L’Assemblée nationale n’est pas acquis
Dans ces conditions, il faut se poser la question de savoir si la configuration politique actuelle de l’Assemblée nationale pourrait profiter au Président Patrice Talon. Il suffit que 22 députés se mettent ensemble pour faire échec aux réformes du régime de la Rupture à l’Assemblée nationale. Telle que la situation évolue actuellement au plan politique, la probabilité est forte pour que cette minorité de blocage se constitue. Seuls les députés-Fcbe (Forces cauris pour un Bénin émergent) sont au nombre de 33 et 08 d’entre eux ont boudé le choix de Lionel Zinsou à la dernière élection présidentielle. L’ex-mouvance présidentielle a déjà clairement affiché sa position contre le mandat unique.
Dans les autres composantes de l’Assemblée nationale, il peut avoir des résistances contre le Chef de l’Etat. La prise de position des députés, toutes tendances confondues, des 19ème, 20ème, 21ème et 22ème circonscriptions électorales contre la carte universitaire et les débats qui s’en sont suivis au Parlement en sont une illustration parfaite. Alors, il faudra s’attendre à des revirements spectaculaires au Palais des gouverneurs quand il s’agira des réformes politiques et institutionnelles. Dans certains milieux, il est souvent aisé d’entendre dire que le Président Patrice Talon saura négocier les députés au moment opportun. Mais, on le dit sans savoir que le contexte n’est plus le même.

Boni YAYI a encore son mot à dire
La guerre contre l’ancien Président de la République, Boni Yayi, était le point de convergence de Patrice Talon et de la classe politique. La preuve est qu’à la dernière élection présidentielle, parce que le natif de Tchaourou n’est plus dans le jeu, le candidat Talon n’avait pas pu rallier assez d’acteurs politiques à sa cause. Le fait même que le Chef de l’Etat entend passer seulement un seul mandat pourrait compliquer davantage la situation. Dès lors, le Président Patrice Talon doit beaucoup négocier le passage de l’Assemblée nationale surtout que l’article 155 de la Constitution stipule que : « La révision n’est acquise qu’après avoir été approuvée par référendum, sauf si le projet ou la proposition en cause a été approuvée à la majorité des quatre cinquièmes des membres composante l’Assemblée. ». Si le Gouvernement négocie bien, la révision est peut-être acquise déjà au Parlement, quand bien même, rien n’est sûr dans ce sens. Et même au référendum, ce ne sera pas facile. Les Fcbe, avec leur leader charismatique, Boni Yayi, auront leur mot à dire sur le terrain. Au total, l’aboutissement des réformes politiques et institutionnelles ne sera pas une mince affaire.
Par Willy J. Babatoundé

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

6 septembre 2016 par La Rédaction



Compte rendu du conseil des ministres de ce jour

17 janvier 2018 par La Rédaction
Le Conseil des Ministres s’est réuni, ce mercredi le 17 janvier 2018, (...)
Lire la suite

Les confidences de Bob Denard sur le coup d’Etat du 16 janvier (...)

15 janvier 2018 par Dp24h
Le coup me paraît jouable à plusieurs titres. D’abord, mes contacts du (...)
Lire la suite

Les centrales et confédérations syndicales en grève dès mardi

12 janvier 2018 par Dg24h
Les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales du (...)
Lire la suite

« Le chef de l’Etat n’a pas besoin de 63 députés avant de passer à la (...)

24 décembre 2017 par La Rédaction
Invité dans l’émission "90 mn pour convaincre" de la Radio nationale, ce (...)
Lire la suite

La CRRH-UEMOA octroie 25 milliards de francs CFA à cinq banques pour le (...)

22 décembre 2017 par La Rédaction
La Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire (CRRH-UEMOA) a mis, à (...)
Lire la suite

Romuald Wadagni expose les ambitions du gouvernement pour (...)

22 décembre 2017 par La Rédaction
Le gouvernement du président Patrice Talon affiche ses ambitions pour (...)
Lire la suite

La loi des Finances 2018 examinée jeudi prochain

19 décembre 2017 par La Rédaction
Le projet de loi des finances, exercice 2018, le deuxième sous le (...)
Lire la suite

Le Bénin ouvre bientôt un bureau à La Havane

14 décembre 2017 par Dg24h
Dans le but de maintenir sa présence diplomatique à Cuba, le (...)
Lire la suite

47 marchés urbains et régionaux bientôt modernisés

14 décembre 2017 par Dg24h
Le gouvernement mettra à exécution dans les jours à venir un programme de (...)
Lire la suite

La question de la nutrition en Afrique au coeur des débats

12 décembre 2017 par La Rédaction
Le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

Les FCBE en congrès les 23 et 24 Décembre

12 décembre 2017 par Dg24h
Les Forces Cauris pour un Bénin Émergent ( FCBE) seront en congrès (...)
Lire la suite

Près de 50 millions FCFA détournés aux noms d’agents fictifs

11 décembre 2017 par Dg24h
Une bande d’escrocs a été épinglée par l’équipe du ministre de l’économie (...)
Lire la suite

L’Oms et le ministère de la santé engagés dans la lutte contre les (...)

7 décembre 2017 par Dg24h
Des cadres et techniciens des ministères de la santé, de l’Intérieur, (...)
Lire la suite

Nicéphore Soglo se prononce sur la gestion de Talon et l’esclavage en (...)

5 décembre 2017 par Dg24h
L’ancien président de la République du Bénin, Nicéphore Dieudonné Soglo a (...)
Lire la suite

Dénis Gbessemehlan plébiscité par les militants du Prd

5 décembre 2017 par Dg24h
Le quatrième congrès ordinaire du Parti pour le renouveau démocratique (...)
Lire la suite

La 2ème Journée du Congrès du PRD en images

3 décembre 2017 par Dg24h
Les militantes et militants du Parti du Renouveau Démocratique ( PRD) (...)
Lire la suite

Discours de Adrien Houngbédji au 4ème Congrès du PRD

2 décembre 2017 par Dg24h
Le Prd a tenu son 4ême Congrès ordinaire à Porto-Novo le 1 et 2 Décembre (...)
Lire la suite

Les travaux du 4ème congrès du PRD démarrent ce jour

1er décembre 2017 par Dg24h
Après l’organisation de son Université de Vacances le 7 octobre dernier, (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires