vendredi, 20 avril 2018 •

186 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Pourquoi Esprit Divin et non Esprit Vodou ?




(Par Roger Gbégnonvi)

​Samedi après-midi. Dans cette cité couverte de temples vodous et parsemée de buvettes. Dans l’une de celles-ci, des fonctionnaires, attablés ou accoudés au comptoir, sont occupés à vider bouteilles et canettes de bière, tout en ressassant la rengaine de ‘‘L’Afrique si riche et si pauvre’’. Venant du comptoir, une question fuse, inattendue, sans lien apparent avec richesse ni pauvreté : ‘‘Eh ! vous tous-là, pourquoi nos ateliers, nos salons de coiffure, nos collèges, etc., ne sont jamais sous la protection de quelque vodou, mais toujours sous celle de Saint Joseph, du Sacré Cœur de Jésus, de Sainte Séraphine, etc. Vous connaissez tous notre si utile Restaurant Esprit Divin. Pourquoi pas, en lieu et place, Esprit Vodou ?
​Ce à quoi répond une voix désabusée, surgie de la table. Si tu n’es pas fou, comment peux-tu imaginer que le gourbi où ma femme fait de la couture s’appelle Xêbyoso, vodou de la foudre, ou que l’école où j’enseigne s’appelle Sakpata, vodou de la terre et de la variole ? Suppose que l’alambic où nous sommes réunis s’appelle Dangbé, python adoré, eh bien personne n’y viendrait boire la moindre goutte. Le Vodou ne protège qu’en creux. En relief et dans son essence, il est repoussoir, grenade dégoupillée en permanence pour quelque foudroyance. L’Européen a donc bien agi en nous apportant des trucs positifs pour contrebalancer la négativité du Vodou afin que nous ne soyons pas toujours sur le qui-vive.
​Ce que conteste fermement son voisin. Trucs positifs ? Mon œil ! Nous avons trouvé très vite le talon d’Achille, le côté vodouiste du positif, le saint acquis d’avance à nos foudroyances. Pourquoi sommes-nous si attachés à Jeanne d’Arc et à Michel Archange ? C’est à cause de leur foudroyance visible à l’œil nu. Avec ces deux-là, plus besoin de notre Vodou. En bon catho ou sympathisant catho, il te suffit de mettre ta clinique, ta boutique, ta maison, etc., sous la protection de l’un de ces succédanés de Xêbyoso et de Sakpata, et tu foudroies sans arrêt tes ennemis vrais et supposés. Et c’est ainsi que, en pleine messe, nous retombons sur nos pieds vodouistes ! Le cas de Sainte Marie Mère de Dieu est tout aussi intéressant. Elle est Notre-Dame de tout, sauf de la guerre, pour que ça ne fasse pas bizarre. L’astuce de l’Européen lui-même, pour éviter la bizarrerie, a été de la faire Notre-Dame des Victoires, ce qui nous arrange parfaitement, parce que, précédant la victoire, il y a la guerre. Sans oublier Marie qui écrase, depuis toujours, l’antique serpent. On vient de lui adjoindre d’ailleurs ‘‘Marie qui défait les nœuds’’. Au vu de tout ça, je me dis que Sainte Marie Mère de Dieu est une très grande foudroyance. Et nous avons raison de la vénérer jour et nuit.
​Un bravo nuancé surgit à un bout du comptoir. Notre ami a bien parlé. Il a oublié une seule chose : la récupération du positif en Vodou négatif se fait depuis peu de façon conviviale. En effet, dans nos maisons, sous les statues des saints, nous disposons désormais des ingrédients vodous pour une entente cordiale et un renforcement réciproque. Entre un chrétien notoire et un vodouisant notoire, la différence n’est jamais notoire. J’exagère peut-être. Mais tous, vous connaissez le truc suivant : avant de bâtir la maison, on fait venir le prêtre Vodou pour ‘‘miner’’ le terrain. La maison bâtie, avant de l’intégrer, on fait venir le prêtre ou le pasteur chrétiens pour la sanctifier. Quelqu’un ici a dit que notre syncrétisme était de juxtaposition et que seuls les nôtres déportés à Haïti avaient opéré, là-bas, le syncrétisme classique de mixage. Or il y a place pour un syncrétisme de superposition. Et je vois bien notre Dangbé sous les pieds de Marie pour entente cordiale et renforcement réciproque. Acceptant tous les compromis, le Vodou impose partout sa loi du sur-place, son refus de la lumière et du progrès. L’Etat ni les chefs des religions conquérantes ne savent contrer le Vodou, piège sans fin dans lequel s’est enfermé depuis toujours le Bénin.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

11 novembre 2017 par Dg24h



Patrice Talon deux ans plus tard

7 avril 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​S’il nous avait dit, pendant la campagne (...)
Lire la suite

Le radicalisme et l’extrémisme syndical font perdurer les grèves au (...)

19 mars 2018 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO Les Béninois ont raison d’espérer ou de croire que la (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 44

15 mars 2018 par Dg24h
Je ne sais plus exactement d’où nous revenions. Mais ce soir-là, nous (...)
Lire la suite

La grève des syndicats et les conséquences fâcheuses d’un blocage du (...)

27 février 2018 par Dg24h
Déception et amertume. Cela se lit désormais dans le visage de chaque (...)
Lire la suite

Brève histoire de la mort au Bénin

17 février 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le 7 février 2018, le Chef de l’Etat a rapporté (...)
Lire la suite

Ce saint qui nous visitait !

12 février 2018 par Dg24h
Nous nous exclamions au début du mois de février 1993 où la venue pour la (...)
Lire la suite

Introspection négro-béninoise

20 janvier 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​ ‘‘Allons, de noms de gloire je veux couvrir vos (...)
Lire la suite

Ainsi, couci-couça, d’une année à l‘autre

30 décembre 2017 par Dg24h
​De noël à la saint-sylvestre, sourires, souhaits, cérémonies. Et il est (...)
Lire la suite

Editorial :Indifférence ou Résignation ?

23 décembre 2017 par Dg24h
L’indifférence : C’est le thème fort évocateur que nous suggère ce temps de (...)
Lire la suite

Nègres aux enchères et crocodiles en larmes

25 novembre 2017 par Dg24h
​Une télévision étasunienne très regardée a montré en novembre 2017 un (...)
Lire la suite

Les Noirs vendus comme esclaves en Lybie : l’Europe n’est pas (...)

20 novembre 2017 par Dg24h
Humains, des hommes vendus comme du bétail sur un marché nocturne. On se (...)
Lire la suite

Pourquoi Talon a tout à faire

18 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu’on (...)
Lire la suite

Pour que soit prospère le Bénin demain

4 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​ Nos évêques aussi se sont émus de la pauvreté et (...)
Lire la suite

LE RAVIP Vu en bien ou en mal par des Béninois

1er novembre 2017 par Dg24h
Le Recensement Initial Administratif à Vocation d’Identification de la (...)
Lire la suite

Le budget de l’État exercice 2018 s’élève à 1862, 918 milliards (...)

1er novembre 2017 par Dg24h
Le budget de l’État exercice 2018 s’élève à 1862,918 milliards de francs (...)
Lire la suite

Riches et pauvres, tous concernés par le changement climatique

13 octobre 2017 par Dg24h
De Miami à Porto Rico, en passant par La Barbade et La Havane, les (...)
Lire la suite

L’inoxydable Talon

9 octobre 2017 par Dg24h
Au Pavillon Vendôme à Paris , Patrice Talon a brisé la glace du (...)
Lire la suite

Des soutiens au Président Patrice Talon au déchainement des (...)

9 octobre 2017 par Dg24h
Après le rejet par les députés de l’Assemblée nationale du Bénin, du projet (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires