samedi, 14 décembre 2019 •

266 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Entrepreneuriat des jeunes

‹‹ Pour exister et résister, il faut être compétitif›› (Directeur Fnpeej)




Invité ce dimanche sur l’émission hebdomadaire, Zone franche de Canal3, Kingnidé Paulin Akponna, Expert Comptable, directeur du Fonds national de la promotion des l’entreprises et de l’emploi des jeunes (Fnpeej), a parcouru le secteur de l’emploi des jeunes et le recours à l’entrepreneuriat pour résorber le problème de chômage.

« L’entrepreneuriat : Solution efficace au chômage des jeunes ». C’est sur ce thème que l’invité de Christian Adandédjan et Hermann Aniambossou a développé la politique du gouvernement pour aider les jeunes ambitieux ayant opter pour l’entrepreneuriat. Kingnidé Paulin Akponna a expliqué que « Le chômeur c’est celui qui n’a pas de contrat de travail ou celui dont l’emploi est rompu. C’est celui qui a les compétences mais qui n’a pas trouvé d’emploi ». Il met cette situation sous le coup de l’école béninoise qui pour lui n’a pas su former des gens capables de se prendre en charge. « La première raison est le système éducatif. C’est les conséquences de l’inadéquation de l’enseignement à l’emploi. Le taux de chômage aujourd’hui tourne autour de 2% », précise le directeur du Fnpeej.
Afin de résorber ce problème, Paulin Akponna dira que le gouvernement est allé très loin dans ses réformes en optant pour les formation technique.
Le sous emploi était en 2015 à plus de 90% mais aujourd’hui nous sommes autour des 72%. ‹‹Il faut saluer ce que fait le gouvernement pour permettre aux jeunes d’aller vers l’entrepreneuriat. L’entrepreneuriat est la solution », a-t-il rappelé.
C’est déjà une porte de sortie puisque l’invité souligne que « Les jeunes ont un problème réel d’emploi et ils savent qu’il y a un fonds pour les accompagner ».
M. Akponna met l’erreur du passé sous la responsabilité des anciens dirigeants qui pour lui ont mal gérer le secteur. « On est restés pendant des années à faire de l’assistanat mais il faut finir avec cela. Beaucoup de jeunes vont prendre des fonds publics et prennent des voitures ou voyagent avec ça. Il faut dire que ce n’est pas forcément le problème des jeunes mais c’est les conditions dans lesquels les fonds ont été mis à leur disposition qui ne garantissent pas une bonne gestion, un suivi », déclare Paulin Akponna.
Pour lui, « L’entrepreneuriat est la solution et non une solution. Aujourd’hui, il y a plus de rigueur dans la gestion de ces fonds. Il y a une organisation rigoureuse depuis l’arrivée du président Talon et on note plus de synergie entre les institutions qui jouent ces rôles. L’assistanat ne garantit pas la création d’emploi, cela ne garantit pas une bonne suivie. C’est ça qui a conduit à de nouvelles réformes. Les jeunes sont prédisposés à la chose ».
Concernant le profil de celui qui peut prétendre se lancer dans l’entrepreneuriat, le directeur du Fnpeej pense que « Les bacheliers auront une formation de courte durée et lorsqu’on les prend en incubation, ils prennent. Cette incubation les prépare de manière psychologique ».
Il explique que les jeunes entrepreneurs ont bénéficié de quelques mesures notamment des exonérations.
‹‹ (...) Nous avons une faible culture de gestion de l’entrepreneuriat. Nous avons un problème de gouvernance. On ne va pas en entreprise pour s’asseoir en privilège. Il faut aller en compétition », souligne Akponna.
Le directeur du Fnpeej avoue que « Nous avons majoritairement des entreprises familiales. Le père de famille met les membres de famille qui ne font rien, il est le seul à répondre à tout. Ils gèrent leurs entreprises selon le niveau de leur comptabilité. Nous devons aller au-delà des entreprises de famille. Ce que nous suggérons c’est de les réunir en association ». Mais Paulin Akponna indique que « Dès lors que les réformes de la formation technique aboutiront, les jeunes une fois sortis auront un certain nombre de compétences dans la gestion de l’entreprise. Le problème que les entreprises ont ne sont pas un problème de financement ».
Il souligne que « les banques qui financent aussi sont des entreprises, elle veulent rentabiliser leur investissement. Il faut que les entrepreneurs prennent conscience ». Pour l’invité, « Si je regarde l’ensemble des dispositions et la synergie entre les institutions, je pense que d’ici la fin du premier mandat du chef de l’État nous allons commencer par avoir des résultats ».
Paulin Akponna rassure que « Le Fnpeej marche et les orientations se font ». Il précise néanmoins que « Le rôle du Fnpeej n’est pas de mettre de l’argent public à la disposition des jeunes. C’est de mettre en place les dispositifs politiques pour accompagner les jeunes. Lorsque vous voulez être entrepreneur vous devez avoir un minimum ».
Aussi dira-t-il que « Ce n’est pas les fonds qui manquent. Ce n’est pas l’argent pour financer les jeunes qui manquent mais il faut mettre en place un dispositif. Si nous allons sans mettre en place le dispositif, on risque de tomber dans les mêmes difficultés que les autres qui ont fait avant nous et ce n’est pas que nous sommes plus intelligents qu’eux mais nous voulons que cela puisse durer dans le temps ».

Les perspectives

Le directeur explique que « le Fnpeej sera bientôt un outil qui donnera un nouveau souffle à l’entrepreneuriat. Dès que le dispositif sera validé par le gouvernement, vous allez voir le résultat. Il y a de bonnes choses qui se font. Et un bon dispositif sera mis à la disposition des jeunes entrepreneurs pour booster la création d’entreprises. Les entreprises ont compris que pour exister et résister, il faut être compétitif ».
Paulin Akponna assure que « Nous sommes sur la bonne voie. Le président est entrain de bâtir un Bénin nouveau. Il faut maintenir le Cap. Le Pag parle de lui-même à travers Maria Gleta, la traversée de Parakou, l’eau potable aux populations››.
‹‹Le Bénin se révèle au monde. Il y a beaucoup de choses qui se font et qui révèlent le Bénin››, a conclu l’invité de Canal3.
G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

14 juillet 2019 par Dg24h


Un homme condamné à 10 ans de prison


13 décembre 2019 par La Rédaction
Le tribunal de première instance de première classe de Porto-Novo s’est (...)
Lire la suite

Une vingtaine de responsables de la DGI et de la SBEE à la (...)


13 décembre 2019 par La Rédaction
La deuxième session criminelle de la Cour de répression des infractions (...)
Lire la suite

Un atelier pour valider le rapport national


12 décembre 2019 par La Rédaction
Le Directeur de cabinet du ministre du développement, Rufino Sosthène (...)
Lire la suite

Une nouvelle chance pour les aspirants non classés


12 décembre 2019 par La Rédaction
Dans un communiqué publié sur le site de l’Institut National pour la (...)
Lire la suite

Elle tue son camarade à coups de ciseaux


11 décembre 2019 par Dg24h
Après le drame de la foudre, il y a trois mois, c’est un autre fait qui (...)
Lire la suite

Clotaire Olihidé nommé conseiller technique


11 décembre 2019 par La Rédaction
L’expert électoral Clotaire Olihidé a été nommé ce mercredi 11 décembre (...)
Lire la suite

Une session criminelle ouverte ce lundi à Porto Novo


10 décembre 2019 par Dg24h
La session criminelle du tribunal de première instance de première (...)
Lire la suite

Une infrastructure pour le développement du sport en Afrique


10 décembre 2019 par Dg24h
Le Royaume du Maroc vient de se doter d’un grand complexe sportif. (...)
Lire la suite

Confusion autour du poste de porte-parole des FCBE


10 décembre 2019 par Dg24h
Une confusion règne autour du poste de porte-parole au sein du parti (...)
Lire la suite

Des spécialistes expliquent les prérogatives de la Cour des (...)


8 décembre 2019 par La Rédaction
L’émission hedomadaire de la radio nationale a reçu ce dimanche Me (...)
Lire la suite

Des agents mécontents pour non paiement de primes


8 décembre 2019 par La Rédaction
Les agents conventionnés de l’Ecole nationale d’administration et de (...)
Lire la suite

Sagbohan n’est pas mort


8 décembre 2019 par La Rédaction
Le chanteur Sagbohan Danialou est bel et bien vivant contrairement aux (...)
Lire la suite

Plus de 20 personnes arrêtées dans les ghettos


6 décembre 2019 par La Rédaction
La Police a procédé mercredi dernier au démantèlement de plusieurs ghettos (...)
Lire la suite

Plusieurs produits avariés saisis à Comé


6 décembre 2019 par La Rédaction
Le contrôle des produits vendus en fin d’année a commencé dans le (...)
Lire la suite

04 fabricants de faux billets arrêtés


6 décembre 2019 par La Rédaction
Des individus spécialisés dans la fabrication de faux billets ont été (...)
Lire la suite

Le commissariat victime d’actes de vandalisme


5 décembre 2019 par La Rédaction
Des actes de violence populaires ont eu lieu dans la nuit du mercredi (...)
Lire la suite

Plusieurs personnes placées sous mandat de dépôt


5 décembre 2019 par La Rédaction
Au moins trois personnes ont été interpellées en début de semaine pour des (...)
Lire la suite

1,9 milliard pour la commune de Sakété


5 décembre 2019 par La Rédaction
Le budget de la commune de Sakété au titre de l’année 2010 s’élève à 1 (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information