lundi, 17 juin 2019 •

331 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Abrogation du décret portant contribution sur la consommation des services de communications électroniques

Patrice Talon sensible aux cris de cœur des populations




Le Chef de l’Etat Patrice Talon, a abrogé pour compter du lundi 24 septembre 2018, le décret n°2018-341 du 25 juillet portant introduction d’une contribution sur la consommation des services de communications électroniques fournis par les réseaux ouverts au public en République du Bénin. Telle est la décision du conseil des ministres tenu ce samedi 22 septembre 2018, à la présidence de la République, suite à la rencontre du chef de l’État avec les membres du Gouvernement, les Opérateurs GSM et l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP).

Communiqué

A l’initiative du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, une séance de travail a réuni ce samedi 22 septembre 2018 à la présidence de la République, des membres du Gouvernement, les Opérateurs GSM et l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP), pour faire le point de la mise en œuvre du décret n° 2018-341 du 25 juillet 2018 portant introduction d’une contribution sur la consommation des services de communications électroniques fournis par les réseaux ouverts au public en République du Bénin.

Il convient de souligner que :

l’analyse du marché des communications électroniques révèle que le secteur est de plus en plus confronté à l’explosion des usages tels que les services de contournement qui génèrent plus de trafic de données mais, paradoxalement, moins de recettes. Cette situation entraîne une baisse continue du chiffre d’affaires des Opérateurs GSM et par conséquent une baisse de leurs contributions aux recettes de l’Etat ;

il est important de sauvegarder la valeur du marché et de garantir les sources de financement des investissements nécessaires, au regard de l’ambition du Gouvernement dans le secteur du numérique ;

en raison de l’évolution des technologies, le système de tarification en vigueur n’est plus adapté.

C’est donc en vue de réduire la dégradation avérée du marché des communications électroniques que le Gouvernement a adopté ledit décret.

En appréciant l’exposé sur l’état d’esprit des populations puis après avoir écouté les Opérateurs GSM et l’ARCEP, le Gouvernement note que les modalités de mise en œuvre dudit décret par les Opérateurs, à partir du 19 septembre 2018, sont de nature à rompre l’économie globale du secteur, au détriment des consommateurs, en particulier les plus modestes.

Il s’observe notamment que :

le prélèvement de 5 FCFA / Mégaoctet sur les offres de services concernés impacte négativement la consommation ;

d’énormes difficultés et perturbations techniques ont été notées lors de la mise en œuvre et ont entraîné des désagréments dans la consommation du service internet ;

des milliers de consommateurs auraient vu leurs forfaits annulés par les Opérateurs ;

le renchérissement des tarifs, en particulier pour les consommateurs les plus modestes, est de nature à entraver la démocratisation de l’internet portée par la vision du Gouvernement ;

les consommateurs n’ont pas bénéficié d’informations suffisantes sur les nouvelles offres des Opérateurs ;

la similitude entre les nouveaux tarifs présentés par les deux Opérateurs laisse soupçonner une entente illicite.

Aussi, en raison de ce déséquilibre de l’économie du secteur qui nuit aux intérêts des consommateurs, le Président de la République, après avoir entendu le Conseil des Ministres, a-t-il décidé d’abroger le décret visé pour compter du lundi 24 septembre 2018 à 00 heure.

Un comité sera mis en place pour définir, ensemble avec les Opérateurs GSM, les Associations de consommateurs et les autres parties prenantes, les mesures appropriées aux fins de :

mettre en cohérence le système de tarification du secteur avec les nouveaux usages et technologies numériques ;

poursuivre les efforts de réduction de la fracture numérique à travers des investissements dans l’économie numérique ;

accroître la contribution du secteur du numérique à la croissance économique.

Le Gouvernement réaffirme sa vision de faire du secteur de l’économie numérique, un vecteur de développement et de croissance de l’économie béninoise.

En tout état de cause, pour compter du lundi 24 septembre 2018 à 00h, les nouveaux tarifs annoncés par les Opérateurs sont abrogés et les anciens restent en vigueur jusqu’à nouvel ordre.Retour ligne automatique
L’ARCEP veillera au respect scrupuleux de ces mesures.

Fait à Cotonou, le 22 septembre 2018

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

22 septembre 2018 par Dg24h


Chasseurs et forces armées font la paix


16 juin 2019 par Dg24h
Les parties en conflit dans la commune de Tchaourou et environs (...)
Lire la suite

Akpro-Missérété abrite le lancement officiel des épreuves


16 juin 2019 par Dg24h
Les épreuves écrites de l’examen du baccalauréat, session de juin 2019 (...)
Lire la suite

Des centrales photovoltaïques à Bohicon, Parakou, Djougou et (...)


13 juin 2019 par Dg24h
Réuni ce jeudi 13 juin 2019, le gouvernement béninois a décidé de la (...)
Lire la suite

Un abri pour les policiers en charge de la sécurité de Boni (...)


5 juin 2019 par Dg24h
La situation que traverse l’ancien président Thomas Boni Yayi depuis (...)
Lire la suite

Plusieurs délégations au cabinet de Louis G. Vlavonou


5 juin 2019 par Dg24h
Le Parlement des jeunes du Bénin, le Réseau Africain des personnels des (...)
Lire la suite

L’Allemagne félicite le Bénin pour les réformes courageuses


1er juin 2019 par Dg24h
Au terme des consultations bénino-allemandes qui ont eu lieu les 29 et (...)
Lire la suite

Comment étendre le régime de retraite au secteur informel


29 mai 2019 par La Rédaction
L’hôtel Golden Tulip de Cotonou abrite depuis ce mercredi 29 mai 2019, (...)
Lire la suite

Le procureur fait le point de la situation


29 mai 2019 par Dg24h
Le procureur de la République, Mario Mètonou était en face de la presse (...)
Lire la suite

Le repreneur de l’IBB S.A sommé d’apurer 1.270.885.599 FCFA au profit de (...)


29 mai 2019 par Dg24h
Le compte rendu de la mise en œuvre des mesures découlant de la cession (...)
Lire la suite

La gestion du parc des véhicules et autres équipements de l’Etat (...)


29 mai 2019 par Dg24h
Le gouvernement a procédé à la relecture en Conseil des ministres ce (...)
Lire la suite

Les prix au titre du mois de juin


29 mai 2019 par Dg24h
En application du mécanisme d’ajustement, les prix à la pompe au titre du (...)
Lire la suite

Le compte rendu du 29 mai 2019


29 mai 2019 par Dg24h
Les membres du gouvernement se sont réunis ce mercredi 29 mai 2019 en (...)
Lire la suite

Claudine Prudencio saisit la main tendue du chef de l’État


29 mai 2019 par Dg24h
L’Udbn de Claudine Prudencio n’entend pas rester distante de la main (...)
Lire la suite

Le gouvernement lance une nouvelle vague pour les retardataires


29 mai 2019 par Dg24h
Le gouvernement dans sa vision de renforcer le système éducatif en (...)
Lire la suite

Les 12 candidats fixés sur le bulletin unique


28 mai 2019 par La Rédaction
Les candidats ont été invités dans la soirée de ce mardi 28 mai 2019 par (...)
Lire la suite

Bruno Amoussou dit avoir frôlé la mort le 1er mai dernier


27 mai 2019 par Dg24h
Le président du parti Union Progressiste (UP), Bruno Amoussou, au cours (...)
Lire la suite

Une mission d’observateurs félicite Louis Vlavonou


27 mai 2019 par Dg24h
Le président de l’Assemblée nationale, Louis G. Vlavonou a reçu à son (...)
Lire la suite

Les autorités du Borgou procèdent au lancement officiel


27 mai 2019 par La Rédaction
Les candidats à l’examen du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information