dimanche, 17 février 2019 •

239 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Abrogation du décret portant contribution sur la consommation des services de communications électroniques

Patrice Talon sensible aux cris de cœur des populations




Le Chef de l’Etat Patrice Talon, a abrogé pour compter du lundi 24 septembre 2018, le décret n°2018-341 du 25 juillet portant introduction d’une contribution sur la consommation des services de communications électroniques fournis par les réseaux ouverts au public en République du Bénin. Telle est la décision du conseil des ministres tenu ce samedi 22 septembre 2018, à la présidence de la République, suite à la rencontre du chef de l’État avec les membres du Gouvernement, les Opérateurs GSM et l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP).

Communiqué

A l’initiative du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, une séance de travail a réuni ce samedi 22 septembre 2018 à la présidence de la République, des membres du Gouvernement, les Opérateurs GSM et l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP), pour faire le point de la mise en œuvre du décret n° 2018-341 du 25 juillet 2018 portant introduction d’une contribution sur la consommation des services de communications électroniques fournis par les réseaux ouverts au public en République du Bénin.

Il convient de souligner que :

l’analyse du marché des communications électroniques révèle que le secteur est de plus en plus confronté à l’explosion des usages tels que les services de contournement qui génèrent plus de trafic de données mais, paradoxalement, moins de recettes. Cette situation entraîne une baisse continue du chiffre d’affaires des Opérateurs GSM et par conséquent une baisse de leurs contributions aux recettes de l’Etat ;

il est important de sauvegarder la valeur du marché et de garantir les sources de financement des investissements nécessaires, au regard de l’ambition du Gouvernement dans le secteur du numérique ;

en raison de l’évolution des technologies, le système de tarification en vigueur n’est plus adapté.

C’est donc en vue de réduire la dégradation avérée du marché des communications électroniques que le Gouvernement a adopté ledit décret.

En appréciant l’exposé sur l’état d’esprit des populations puis après avoir écouté les Opérateurs GSM et l’ARCEP, le Gouvernement note que les modalités de mise en œuvre dudit décret par les Opérateurs, à partir du 19 septembre 2018, sont de nature à rompre l’économie globale du secteur, au détriment des consommateurs, en particulier les plus modestes.

Il s’observe notamment que :

le prélèvement de 5 FCFA / Mégaoctet sur les offres de services concernés impacte négativement la consommation ;

d’énormes difficultés et perturbations techniques ont été notées lors de la mise en œuvre et ont entraîné des désagréments dans la consommation du service internet ;

des milliers de consommateurs auraient vu leurs forfaits annulés par les Opérateurs ;

le renchérissement des tarifs, en particulier pour les consommateurs les plus modestes, est de nature à entraver la démocratisation de l’internet portée par la vision du Gouvernement ;

les consommateurs n’ont pas bénéficié d’informations suffisantes sur les nouvelles offres des Opérateurs ;

la similitude entre les nouveaux tarifs présentés par les deux Opérateurs laisse soupçonner une entente illicite.

Aussi, en raison de ce déséquilibre de l’économie du secteur qui nuit aux intérêts des consommateurs, le Président de la République, après avoir entendu le Conseil des Ministres, a-t-il décidé d’abroger le décret visé pour compter du lundi 24 septembre 2018 à 00 heure.

Un comité sera mis en place pour définir, ensemble avec les Opérateurs GSM, les Associations de consommateurs et les autres parties prenantes, les mesures appropriées aux fins de :

mettre en cohérence le système de tarification du secteur avec les nouveaux usages et technologies numériques ;

poursuivre les efforts de réduction de la fracture numérique à travers des investissements dans l’économie numérique ;

accroître la contribution du secteur du numérique à la croissance économique.

Le Gouvernement réaffirme sa vision de faire du secteur de l’économie numérique, un vecteur de développement et de croissance de l’économie béninoise.

En tout état de cause, pour compter du lundi 24 septembre 2018 à 00h, les nouveaux tarifs annoncés par les Opérateurs sont abrogés et les anciens restent en vigueur jusqu’à nouvel ordre.Retour ligne automatique
L’ARCEP veillera au respect scrupuleux de ces mesures.

Fait à Cotonou, le 22 septembre 2018

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

22 septembre 2018 par Dg24h


Le périmètre rizicole Tchangba accessible


15 février 2019 par La Rédaction
La piste rurale "Dévé-Périmètre rizicole Tchangba", réalisée grâce à (...)
Lire la suite

Le boulevard de la Marina en réaménagement


13 février 2019 par La Rédaction
Le boulevard de la Marina long de 5,7 kilomètres sera entièrement (...)
Lire la suite

Les touristes affluent à la Pendjari


13 février 2019 par La Rédaction
Le parc de la Pendjari dans le département de l’Atacora suscite depuis (...)
Lire la suite

La Cena lève l’équivoque sur l’article 242 du code électoral


12 février 2019 par Dg24h
Au d’une séance d’échanges avec les représentants des politiques ce mardi (...)
Lire la suite

Sylvestre Amoussou reçoit un chèque symbolique


12 février 2019 par Dg24h
Le ministre de la Culture, du Tourisme et des Sports, Oswald Homeky a (...)
Lire la suite

Ulrich Togbonon menace


11 février 2019 par La Rédaction
La première session de la chambre criminelle de la Cour de Répression (...)
Lire la suite

Des responsables du service des impôts devant la BEF


4 février 2019 par Dg24h
Plusieurs responsables du services des impôts viennent d’être interpellés (...)
Lire la suite

Les populations libèrent le domaine du TF 120


3 février 2019 par La Rédaction
Les populations de Ouidah mettent désormais la main à la pâte pour (...)
Lire la suite

La centrale électrique de Natitingou mise en service


3 février 2019 par La Rédaction
Après Porto-Novo et Parakou, c’est le tour de la centrale électrique de (...)
Lire la suite

Le Directeur des Impôts explique le bien-fondédu quitus fiscal


30 janvier 2019 par La Rédaction
La première édition de la journée nationale du contribuable organisée par (...)
Lire la suite

Le Bénin passe d’un score de 39 à 40 sur 100


29 janvier 2019 par La Rédaction
Les score et rang du Bénin dans l’indice de Perception de la Corruption (...)
Lire la suite

La Cour renvoie l’audience à jeudi


29 janvier 2019 par La Rédaction
Le procès ICC-Services prorogé jusqu’au 31 janvier 2019 est à son 27ème (...)
Lire la suite

Emmanuel Tiando face aux élections législatives du 28 avril (...)


28 janvier 2019 par La Rédaction
Installée depuis Juillet 2014, la Commission électorale nationale (...)
Lire la suite

Les lois électorales en débat à la Cour constitutionnelle


25 janvier 2019 par Dg24h
La Cour constitutionnelle organise depuis, ce jeudi 24 janvier 2019, (...)
Lire la suite

La liste des journaux officiellement reconnus


25 janvier 2019 par Dg24h
Au terme des travaux de la 2ème session ordinaire de l’année 2018 de la (...)
Lire la suite

Un atelier pour valider le rapport de performance gestion (...)


23 janvier 2019 par La Rédaction
Le ministre des infrastructures et des transports, Allassane Seïdou a (...)
Lire la suite

Duel entre Akplogan et son directeur financier


22 janvier 2019 par La Rédaction
Une nouvelle semaine s’ouvre ce lundi 21 janvier 2019 dans le cadre du (...)
Lire la suite

Le gouvernement gagne le pari à Glazoué


20 janvier 2019 par La Rédaction
Le ministre de l’eau et des mines, Samou Séidou ADAMBI a procédé à la (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information