lundi, 16 juillet 2018 •

219 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Cité du Vatican

Patrice Talon satisfait de sa visite au Pape François




Le Président de la République Son Excellence Patrice Talon a été reçu en audience ce vendredi 18 mai 2018 par le pape François au Vatican. Les deux personnalités ont échangé à huis clos durant une vingtaine de minutes. Le Président de la République s’est ensuite rendu à la « radio Vatican » où il a été reçu par le père Jean Pierre Bodjoko au cours d’une émission dans laquelle il a abordé divers sujets.
Le chef de l’Etat se dit satisfait de cette rencontre avec le pape. « J’ai eu le privilège de rencontrer le pape en tant que président de la République du Bénin et en tant que chrétien. J’ai eu le grand plaisir de découvrir la richesse du Vatican, la grandeur et la beauté des lieux. La grandeur de l’homme », avoue-t-il. Il a été question pour lui de faire part de l’accord cadre entre le Bénin et le Vatican. Pour le chef de l’Etat, « L’accord cadre a été signé depuis deux ans. Il reste à ce que l’accord entre en vigueur ». Selon Patrice Talon, ce sera chose faite. Il confie que l’entretien s’est très bien passé avec le souverain pontife. « C’est vrai que j’ai eu le cœur battant. On n’a jamais espéré en tant que chrétien baptisé de rencontrer le pape un jour. C’est un grand jour pour moi, pour ma foi. Un jour de grâce », a-t-il avoué. « La visite s’est bien passée et nos échanges se sont passées dans une grande convivialité », a confié Patrice Talon. « Nous avons parlé religion, nous avons parlé politique, nous avons parlé philosophie. Il nous a encouragés dans les réformes. Vous savez bien, le pape c’est un grand réformateur », a ajouté le chef de l’Etat.
Cette visite se tient à l’occasion de la commémoration des dix ans de décès du Cardinal Emérite Bernardin Gantin. Ce qui réconforte le chef de l’Etat. « La visite se tient fort heureusement dans ce moment, où on fête le dixième anniversaire de la mort du Cardinal Gantin. Cette date a été choisie par le Vatican. Je ne sais pas si ça dessert mais c’est une fierté pour nous qu’on célèbre un digne fils du Bénin. C’est une fierté d’avoir cet homme qui a servi le Bénin et qui a servi beaucoup de pays dignement », a affirmé Patrice Talon.

« J’ai le devoir de protéger tous les courants religieux »
Sur la question des religions et de la situation au Bénin, Patrice Talon explique que « nous avons trois grandes religions au Bénin et nous avons tous l’esprit chrétien ». A la question de savoir la situation avec l’église inventée qui sème la confusion avec les attributs de l’église catholique, le chef de l’Etat dira que « en tant que chrétien catholique, je peux déplorer l’évolution des églises qui peut entraîner certaines confusions ». Néanmoins, M. Talon confirme que « en tant que président de la République, j’ai le devoir de protéger tous les courants religieux, toutes les confessions et j’essaie de satisfaire cette mission en faisant abstraction de mes propres intérêts, d’appartenance à une religion. Ce n’est pas facile mais nous agissons pour éviter les conflits, les affrontements de sorte que chacun puisse vivre sa foi sans empêcher l’autre ». Et d’ajouter : « Je ne sais pas s’il faut l’appeler un schisme de l’Eglise catholique béninoise. Ce sont des choses qui proviennent de l’histoire des religions. C’est peut-être déplorable quand on est soi-même concerné. Mais c’est l’histoire du monde, c’est l’histoire de l’humanité. Notre rôle est de veiller à ce que ça n’entraîne pas des affrontements ». Avouant sa foi catholique, alors que une autre « religion » le réclame comme étant son fils, le président de la République avoue : « Je veux bien être fils de tous les courants religieux, toutes les pensées religieuses y compris même celles qui font des compétitions ». « Je suis né catholique, je vis ma foi et je suis pratiquant », a réaffirmé le président de la République. « Il se fait que je suis président de la République, de tous les Béninois et certains ont cru en mon programme, ils ont voté pour moi, ils ont foi à ce que ça change et si chaque Béninois peut se reconnaître en moi puisque moi je me reconnais en eux », fait-t-il remarqué.
Réformes et politique
Le chef de l’Etat a abordé d’autres questions relatives à la gestion du pays, la politique, les conflits d’intérêt. Concernant les marches de soutien qui ont repris à grand bruit, Patrice Talon dira : « J’ai souhaité faire une révision constitutionnelle pour instaurer ce souhait pour que la rue ne soit pas instrumentalisée au profit du président pour sa gloire, sa louage.
La réforme n’est pas passée, mais je reste dans la même dynamique. Je pense que ça n’apporte rien au développement ». Cette réforme n’étant pas passée, Patrice Talon pense qu’on ne peut pas empêcher les gens de manifester leur gloire puisque cela n’est inscrit dans aucun texte de ne pas le faire. « Je suis dans la même dynamique d’éviter le culte de la personnalité. Mais puisqu’aucun texte ne l’interdit, rien ne l’empêche désormais », a-t-il souligné. Pour ce qui concerne le mandat unique, le chef de l’Etat rappelle que c’est une conviction personnelle après avoir observé longtemps la situation du pays. « Je n’ai pas souhaité le mandat unique pour imiter Mandela. Mais j’ai estimé, en observant la vie politique de mon pays, l’état de développement de mon pays, de la gouvernance, la nécessité d’opérer les réformes difficiles voire impopulaires », fait-il comprendre. « C’est tout cela qui a motivé ce choix et j’ai proposé aux Béninois d’instaurer le mandat unique pour débarrasser le gouvernant de toute tentation de populisme ». Patrice Talon pense que « quand on est dans la gouvernance et on vise un second mandat, tous les paramètres de décision sont fonction de cela. Et souvent, ce n’est pas de nature à performer ».
Plusieurs autres questions sur la gouvernance après deux ans de gestion n’ont pas laissé Patrice Talon indifférent. Il garde espoir que le Bénin changera. Pour lui, les choses avancent.

Giscard AMOUSSOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

18 mai 2018 par Dg24h



‹‹ C’est le moment plus que jamais d’aller à la consultation nationale » (...)

15 juillet 2018 par Dg24h
Invité sur l’émission Zone Franche de ce dimanche 15 juillet 2018, le (...)
Lire la suite

Diverses personnalités se prononcent sur le référendum

15 juillet 2018 par Dg24h
‘’Référendum constitutionnel au Bénin : Conditions et chances de succès’’, (...)
Lire la suite

Rencontre entre le leader d’opinion béninois Richard Ouorou et le (...)

14 juillet 2018 par La Rédaction
Le leader d’opinion béninois Richard Boni Ouorou a rencontré le (...)
Lire la suite

La politique nationale de qualité adoptée

11 juillet 2018 par La Rédaction
Les membres du gouvernement ont adopté, ce mercredi 11 juillet 2018, en (...)
Lire la suite

18 nominations dans 06 ministères

11 juillet 2018 par La Rédaction
En Conseil des ministres, ce mercredi 11 juillet 2018, le gouvernement (...)
Lire la suite

Plusieurs décrets pris en Conseil des ministres

11 juillet 2018 par La Rédaction
Le gouvernement a adopté en Conseil des ministres ce mercredi 11 (...)
Lire la suite

« Sur des questions d’intérêt national, il n’y a pas une affaire de (...)

8 juillet 2018 par Dg24h
Constitution du Bénin : une révision impossible ? Tel est le thème de (...)
Lire la suite

« La démocratie ne doit pas être un système de machiavélique », dixit Guy (...)

8 juillet 2018 par Dg24h
Dimanche aux couleurs politiques a reçu, ce 18 juillet 2018, le député (...)
Lire la suite

Message du ministre Mahougnon KAKPO aux candidats au Beepc

8 juillet 2018 par La Rédaction
Le Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation (...)
Lire la suite

28 milliards supplémentaires pour passer de 31 à 51% de couverture

5 juillet 2018 par Dg24h
Une table ronde a été organisée ce jeudi 5 juillet 2018 sur la (...)
Lire la suite

Les députés laissent le peuple décider en optant pour la voix (...)

5 juillet 2018 par Dg24h
62 pour, 1 abstention et 19 contre. C’est le verdict final après le vote (...)
Lire la suite

Le président à la Commission de la CEDEAO au cabinet de Bio (...)

5 juillet 2018 par Dg24h
Le président à la Commission de la Communauté des Etats de l’Afrique de (...)
Lire la suite

23 nominations au ministère des Affaires Sociales et de la (...)

5 juillet 2018 par Dg24h
En Conseil des ministres, ce mercredi 04 juillet 2018, le (...)
Lire la suite

Les leçons d’un récit qui retrace les méandres d’une campagne (...)

5 juillet 2018 par Dg24h
« Que retenir des 100 premiers épisodes de Mémoires du Chaudron ? ». (...)
Lire la suite

Le gouvernement crée de nouveaux organes de contrôle

5 juillet 2018 par Dg24h
Le conseil des ministres du mercredi 4 juillet 2018 a adopté trois (...)
Lire la suite

Un appel pressant aux Etats pour le développement transfrontalier au (...)

4 juillet 2018 par La Rédaction
Le séminaire international sur le développement transfrontalier au Sahel (...)
Lire la suite

Les noms de domaine en Afrique au cœur des assises

4 juillet 2018 par Dg24h
Le sixième forum africain sur le Domain Name Server se déroule à Cotonou (...)
Lire la suite

Des agents de la ferme Samiondji sous poursuites judiciaires

4 juillet 2018 par Dg24h
Le chargé de production animale de le ferme agricole de Samiondji, dans (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires