dimanche, 24 juin 2018 •

66 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Actualité politique

« Patrice Talon ne fait pas du folklore », soutient Michel C. Sogbossi




Ancien ministre de Yayi Boni, ancien secrétaire de l’alliance FDU, Michel Comlan Sogbossi était l’invité de l’émission Zone franche de Canal 3, ce dimanche. Il a fait le tour de l’actualité nationale, tout en mettant l’accent sur sa nouvelle destination politique.

Démissionnaire de l’alliance FDU, Michel Sogbossi ne semble pas resté à la touche. Le politique s’est redoré d’un nouveau blason. Mais son départ de l’alliance créée en 2015, n’est pour lui qu’une libération. « Quand j’ai fait mon bilan, j’ai vu que je ne pourrai plus continuer dans cette alliance. C’est alors j’ai déposé ma démission », affirme l’ancien ministre. Il confie par ailleurs qu’il s’agit d’une conviction personnelle qui l’incite à partir. Il reste confiant qu’il s’agit d’un bon choix que ses militants ont d’ailleurs salué. Michel Sogbossi déclare : « j’ai appris à connaître beaucoup de choses en politique, j’ai appris à connaître les hommes ». C’est après avoir fait le point sur les trois années de participation à l’alliance, « que j’ai choisi de prendre mon destin en main. Je l’ai fait en toute responsabilité ». Son départ de l’alliance FDU n’est pas la fin de sa carrière politique puisqu’il avoue : « J’ai quitté l’alliance FDU mais je ne quitte pas la mouvance ». Pour cela, il met le cap sur une autre alliance proche du gouvernement. « Je suis membre de l’Union fait la Nation. Le jour où je déposais ma démission, c’est ce jour là même que j’ai fait mon adhésion à l’Union fait la nation », confirme-t-il. Cette adhésion semble naître de sa proximité avec l’UN. « J’ai vu un peu comment ça se passe. J’ai vu comment, ils délibèrent et je pense que je ne me suis pas trompé ».

Sujets d’actualité

Déjà engagé dans la mouvance, l’ancien ministre de Boni Yayi ne voit pas d’un bon œil les dernières sorties de son ancien leader. Il l’invite à se reposer et laisser les autres faire la politique. Pour Michel Sogbossi, la sortie de Djeffa ne l’émeut pas. Il pense que l’opposition est dans son rôle puisque cela participe de l’animation de la vie publique. « Ce n’est pas un événement particulier. Ce n’est que dans le cours normal des choses ». Il estime que les politiciens doivent faire les choses autrement, faire la politique sans mentir. « Qu’est ce que Yayi Boni veut encore prouver au peuple béninois qu’il n’a pas fait sur dix ans. Nous devons faire l’effort d’éviter que les problèmes personnels deviennent les problèmes du pays », se désole-t-il. L’ancien ministre de l’agriculture estime que « nous devons travailler à ce que notre pays se porte bien. Si quelqu’un est là, nous devons l’aider à aller au bout. Même s’il pense que le président doit tenir compte de tout ce que disent les opposants, la déclaration de Djeffa pour lui n’est rien de spécial. « S’ils vont se retrouver après, je leur conseille de mettre certaines personnes sous le paillasson », conseille-t-il. Bien qu’il révèle que « les Béninois sont très forts dans ces regroupements, même si on ne s’entend pas pour montrer ce qu’ils savent››, M. Sogbossi invite au travail pour accompagner le président Talon car dit-il le Bénin est un. Se prétendant de la mouvance présidentielle, Michel Sogbossi ne partage pas les dernières déclarations du député Dakpè Sossou. « Une déclaration comme celle de Dakpè Sossou, si cela avait été débattu au bureau du FDU, je ne crois pas que cela ait l’assentiment des membres », affirme-t-il. Il soutient que le député a voulu animer la galerie. « Pour moi, c’est un non événement. Si on est à un niveau de responsabilité, il faut s’abstenir de dire un certain nombre de choses. Nous devons continuer à travailler et non faire des déclarations de tout vent. Il faut que nous prenions acte du passé », conseille-t-il.

La gouvernance

« Je suis heureux de voir au moins 60 députés autour de Talon pour que ses propositions de lois passent », dira Sogbossi. Pour lui, cela permettra au chef de l’Etat de travailler comme cela se doit. Abordant la question des élections, il confirme que les élections se tiendront en 2019 à moins qu’il y ait un cas de force majeure. « Mais nous ne souhaitons pas qu’il y ait de force majeure », implore-t-il. Bien qu’il n’approuve pas la loi qui avait dit que chaque année, il faut actualiser la LEPI, il garde confiance que les textes seront respectés. Entre autres actions du gouvernement, Michel Sogbossi aborde la question du RAVIP. « En bon citoyen, il ne faut pas rester en marge de cette réforme. », incite-t-il. « Comment vous pouvez être dans un pays et on ne peut pas vous connaître. C’est bon que vous soyez Béninois et on vous connaisse. J’ai suivi le bilan partiel et on est à 93 %, c’est bien et j’encourage le reste à se faire enrôler ». L’autre chose qui réjouit l’ancien ministre est la réforme du système partisan qui vient à point nommé car « ce n’est pas normal que dans un pays comme le Bénin, on continue d’avoir des partis sur papier. Nous devons aller à ces regroupements ». Il ajoute qu’il est important que les gens travaillent désormais sur l’idéologie du parti, la conviction des militants et la valeur du parti. La question de la lutte contre la corruption reste un défi et tout le monde doit accompagner le chef de l’Etat. « C’est pour la première fois qu’un président a décidé de frapper quand ça ne va pas. Il faut bannir la corruption. Que nous soyons de l’opposition ou de la mouvance, il faut soutenir la réforme », rappelle-t-il. « On doit travailler pour faire encrer dans la tête du Béninois que la chose publique, c’est pour tout le monde. Patrice Talon ne fait pas du folklore », confirme-t-il. Michel Sogbossi a mis aussi l’accent sur les nombreuses réalisations dans le secteur agricole. La performance du coton, la promotion de la filière anacarde, ananas, maïs etc, en dit long. En ce qui concerne la crise sociale, il invite aussi les syndicalistes à revenir à de meilleurs sentiments et que les enseignants reprennent le chemin de l’école. « Il faut que les enseignants acceptent le peu que le gouvernement leur offre », souhaite-t-il.

Giscard AMOUSSOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

23 avril 2018 par Dg24h



Une délégation du ministère de la culture au domicile de feu (...)

22 juin 2018 par Dg24h
Une délégation du ministère chargé de la culture conduite par le directeur (...)
Lire la suite

La lutte contre la corruption au Bénin au cœur des échanges

22 juin 2018 par Dg24h
Les travaux de la 2eme édition des Journées Nationales de la Gouvernance (...)
Lire la suite

La généralisation des uniformes kaki annulée

22 juin 2018 par Dg24h
C’est par une note de service en date de jeudi 21 juin 2018, que le (...)
Lire la suite

Les usagers du site de vente de moutons déguerpis à Sèmè-Kpodji

21 juin 2018 par Dg24h
Le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy, a procédé à la libération de l’espace (...)
Lire la suite

Plusieurs blessés graves au Ceg de Sahè à Abomey

21 juin 2018 par Dg24h
Plusieurs élèves ainsi que des enseignants ont été gravement blessés, ce (...)
Lire la suite

Inspecteurs, chefs services et responsables d’établissement (...)

21 juin 2018 par Dg24h
La fraude constatée dans l’organisation de l’examen blanc du Brevet (...)
Lire la suite

La tenue kaki exigée dans les établissements publics et privés à la (...)

21 juin 2018 par Dg24h
« Il est porté à la connaissance de tous les usagers de l’école que pour (...)
Lire la suite

Le Bénin en 2ème position dans la zone Uemoa

21 juin 2018 par Dg24h
13ème en Afrique et 69ème au plan mondial au titre des pays les plus (...)
Lire la suite

Des contre-performances liées aux contraintes administratives

21 juin 2018 par Dg24h
Le Programme d’investissements publics (PIP), gestion 2017 a été objet (...)
Lire la suite

1171 enfants dotés d’acte de naissance dans l’Atacora

20 juin 2018 par Dg24h
A l’occasion de la célébration en différé de la 28e édition de la journée (...)
Lire la suite

Georges Bada veut enquêter sur la vente de tombes

20 juin 2018 par Dg24h
Le maire de la ville d’Abomey-Calavi, Georges Bada, suite au constat (...)
Lire la suite

Un zémidjan assassiné à Natitingou

20 juin 2018 par La Rédaction
Les populations de Natitingou ont découvert, ce lundi 18 juin 2018, le (...)
Lire la suite

Laurent Metongnon et autres retournent devant le juge 27 (...)

19 juin 2018 par Dg24h
L’actuel président du conseil d’administration de la caisse nationale de (...)
Lire la suite

Les écosystèmes aquatiques souterrains au Bénin au cœur des (...)

18 juin 2018 par Dg24h
« Permettre au grand public et aux parties prenantes de prendre (...)
Lire la suite

Démarrage de la 2e CIMSA à Cotonou

18 juin 2018 par Dg24h
Les travaux de la 2ème édition de la Conférence Internationale des (...)
Lire la suite

Nouvelle vision autour des actions du Gouvernement

18 juin 2018 par Dg24h
Le gouvernement décide enfin de libérer l’information. C’est du moins ce (...)
Lire la suite

Des avancées notables sur le Code électoral

17 juin 2018 par Dg24h
Du 14 juin 2018 à Azalai Hôtel de la Plage à Cotonou a lieu un séminaire (...)
Lire la suite

L’UN réfléchit sur la participation et l’engagement politique de ses (...)

17 juin 2018 par Dg24h
Les cadres de l’Union fait la Nation (UN) se sont réunis, ce samedi 16 (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires