vendredi, 15 février 2019 •

189 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Actualité politique nationale

« Mettre une barrière pour que l’Assemblée ne soit pas un refuge des délinquants financiers » (Porte-parole UDBN)




Invité sur Dimanche politique de Eden TV et Diaspora FM, ce dimanche 3 juin 2018, le secrétaire général adjoint, porte-parole de l’UDBN, a fait le tour des sujets de l’actualité politique. Il est revenu sur la situation actuelle du pays avec la gestion que fait le chef de l’Etat. Aussi, a-t-il révélé ce que fait l’UDBN pour les prochaines élections.

La situation politique du pays ne laisse personne indifférent. Alors que certains se plaignent, d’autres applaudissent. Les actions du chef de l’Etat sont diversement appréciées. Gildas Aïzannon, membre du bureau politique de l’UDBN, s’est prononcé sur les faits manquants dans le pays. Répondant à son absence sur l’arène politique, il explique : « on ne parlera pas de déconnexion. J’ai été dans le conseil municipal (de Parakou ndlr), mais je ne suis jamais resté loin de la politique ». C’est d’ailleurs ce qui l’amène à remercier le maire de Parakou qui a mis sa confiance en lui en le nommant chargé de mission. « Les autorités de Parakou continue de bénéficier de mes services. J’ai été appelé par le maire Charles Toko en tant que chargé de mission », rappelle-t-il. « Le maire nous a fait confiance et il nous a appelé à l’accompagner. Au côté du maire, nous recevons des dossiers et nous lui proposons les choses. Il faut dire que le maire Toko fait un très bon travail », souligne-t-il. Parakou est devenu une ville importante. Selon lui, la situation de Parakou mérite une attention particulière. Il fait remarque que « des actions ont été initiées par le régime défunt mais la traversée de la ville a été une réalité sous le président Patrice Talon ». Le chargé de mission du maire de Parakou confie que « autant il faut remercier le président Boni Yayi, autant il faut remercier Talon qui a modifié le projet qui était une seule voie en double ». C’est aussi le lieu pour lui, de reconnaître la valeur et l’engagement de l’actuel locataire de l’hôtel de ville. Il montre que « le maire Toko traduit sa vision, la vision d’un manager de développement. Au lieu de s’inscrire dans les actions de saupoudrage, il a pris les initiatives pérennes ».

La vie de l’UDBN

« On entend beaucoup parler de l’UDBN comparativement au passé. Vous aviez été témoin de la liesse dans laquelle on a organisé le congrès extraordinaire », informe-t-il. Il confirme que « les jeunes se sont vraiment mobilisés pour le congrès tout en montrant la force du parti ». Il faut selon lui, ‹‹ saluer l’activisme de la présidente Claudine Prudencio avec certains projets de lois qu’elle a portés. La loi sur le tabagisme et la prévention et prise en charge des hépatites ». Toutes les circonscriptions électorales grouillent d’activités politiques. « La sixième est une circonscription très active. La présidente a quand-même réussi à imposer sa voix. C’est une circonscription électorale majeure en terme de démographie », explique-t-il. Mais pour Gildas Aïzannon, la président Claudine Prudencio, « c’est la députée qui est arrivée à asseoir son hégémonie. Elle a réussi à se faire élire deux fois déjà ». Même s’il reste convaincu que « l’opposition aussi veut faire de la circonscription son fief », il dira : « nous observons ce qui se passe. Nous autres on affûte nos armes ». Il demeure confiant que « le maillage de toute la circonscription est déjà fait. Sans langue de bois, si c’est aujourd’hui les élections auront lieu et l’on doit tenir compte de la force politique de l’UDBN, on peut engranger deux députés ». A Parakou, le porte-parole pense que l’UDBN est bien présente et fera parler d’elle pour les prochaines élections. Même s’il reste convaincu que la bataille ne serait pas aisée.

La gestion sous la Rupture

« Les populations béninoises n’ont pas élu le président Patrice Talon pour que le président vienne perpétuer la politique de populisme que nous avions connue pendant 10 ans. Les populations l’ont élu sur la base d’un programme qui tourne autour du Nouveau départ et de la Rupture ». Cette Rupture confie-t-il, c’est « la rupture avec les mauvaises pratiques du passé, la rupture avec la corruption et l’impunité, la rupture avec le gaspillage des ressources de l’État ». Le secrétaire général adjoint et porte-parole de l’UDBN pense que « les mêmes populations aujourd’hui demandent à ce que les ceintures soient desserrées ». Il explique que « le chef de l’État, quand il a pris le pouvoir, il a clairement montré là où il voulait aller et il a demandé au peuple qui lui a demandé la rupture de se serrer les ceintures parce que d’une manière ou d’une autre on allait empêcher l’argent sale de circuler et procéder à l’assainissement des finances publiques ». Gildas Aïzannon ajoute que « on a conscience que la même facilité qu’il y avait par le passé n’existe pratiquement plus ». L’éventualité selon lui, est que le chef de l’Etat pense à « comment aider la population à passer du laxisme, comment aider le peuple à gagner son pain au lieu d’être dans l’asservissement ». Il se dit donc confiant de l’amélioration du climat des affaires et des avancées dans le domaine économique. « C’est vrai mais je continue par croire que la population qui a demandé ce programme de rupture sait que c’est pour le bien de la nation béninoise ». Pour lui, « si la présidente Claudine Prudencio accorde son soutien au programme du gouvernement, c’est parce qu’elle croit, parce que le bureau politique croit ». Mais il souligne que « cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas des choses à redire. Mais nous travaillons de manière à informer le chef de l’Etat de la situation et à travailler de façon ferme pour corriger sans grand tapage ». Bien qu’il pense que tout n’est pas rose, Gildas Aïzannon voit déjà que « les résultats pointent déjà à l’horizon. Nous n’avons pas peur ». « Nous, nous gardons espoir que les fruits vont tenirr la promesse des fleurs. Nous sommes convaincus que Patrice Talon sera porté en triomphe », assure-t-il. Il ajoute que « nous n’avons pas de doute que Patrice Talon va convaincre les Béninois et ça se passe à partir de cette année ».

Le nouveau défi

Concernant l’affaire de levée d’immunité du député Valentin Djènontin qui est un handicap pour eux dans la sixième circonscription électorale, le secrétaire adjoint de l’UDBN pense qu’il doit se mettre à la disposition de la justice pour laver son honneur. Pour lui, il ne faut pas se cacher derrière son immunité et bavarder. Pour l’avancée de ce pays, chacun doit répondre de ses actes dans sa gestion antérieure de la chose publique. M. Aïzannon ne pense pas qu’il y a une chasse aux sorcière puisque les faits selon lui sont là et chacun le constate.
Par rapport au code électoral, le porte-parole de l’UDBN soutient qu’il faut corriger certaines choses. Et pour cause, « pour moi ça ne me paraît pas très juste que dans une certaine circonscription électorale, on ait besoin de 40 mille voix alors qu’ailleurs, c’est 7 mille. Ils sont tous représentants du peuple. L’écart est trop. Il faut qu’on corrige et qu’on tienne compte du poids démographique ». Il affirme aussi qu’il est « très important de faire la promotion du genre puisque ça ne sert à rien de crier promotion des femmes sans pour autant les porter ». Aussi, pense-t-il qu’il faille mettre « une barrière pour que l’assemblée ne soit pas un refuge des délinquants financiers. Il y a certains qui érigent des titres honorables alors qu’ils n’ont rien d’honorables ». Selon lui, « c’est une plaie pour notre système électoral. Le code peut empêcher ces gens qui ont des profils sombres et douteux. Que ces gens n’accèdent pas pour se cacher sous une forme d’immunité parlementaire qui les éloigne du jugement ».
Le porte—parole de l’UDBN n’a pas manqué de réaffirmer la volonté du bureau de l’UDBN d’entrer dans le dynamisme de reconstitution des partis en grand bloc. « Tous les blocs sont en discussions. L’UDBN reste dans cette dynamique voulue par le chef de l’Etat. Mais il faut prendre le temps des discussions au sein du parti. Il faut laisser du temps au temps. Ce qui est sûr, l’UDBN va se retrouver dans un camp qui va lui assurer le maximum de garantie », conclut-il.

Giscard AMOUSSOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

4 juin 2018 par Dg24h


L’UDBN exige le respect de la loi


15 février 2019 par La Rédaction
Les responsables de l’Union démocratique pour un Bénin Nouveau (Udbn) (...)
Lire la suite

Le PRD s’en sort la tête haute


15 février 2019 par Dg24h
Rien ne bloque le Parti du renouveau démocratique (PRD). Pour la mise (...)
Lire la suite

L’UDBN proteste


15 février 2019 par La Rédaction
Dans un communiqué en date du jeudi 14 février 2019, l’Union Démocratique (...)
Lire la suite

Encore un terrain conquis par les militants du PRD


11 février 2019 par La Rédaction
Une délégation des responsables du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) (...)
Lire la suite

Les sections et sous-sections Prd renouvelées


11 février 2019 par La Rédaction
Le siège national du Parti du renouveau démocratique (Prd) a servi de (...)
Lire la suite

Le dossier des Républicains et progressistes rejeté


10 février 2019 par Dg24h
Le ministère de l’intérieur a rejeté au cours de la semaine dernière le (...)
Lire la suite

AjeDAA portée sur les fonts baptismaux


2 février 2019 par Dg24h
L’Association des Jeunes pour le Développement de l’arrondissement (...)
Lire la suite

La Cour fixe le délai au 16 mars


2 février 2019 par Dg24h
La Cour constitutionnelle a rendu une décision ce vendredi pour statuer (...)
Lire la suite

Désiré Vodounou adhère au PRD


2 février 2019 par Dg24h
Le terrain de l’EPP Kpatalokoli à Bohicon a servi de cadre, ce samedi 02 (...)
Lire la suite

De nouvelles nominations dans les écoles et facultés des universités


30 janvier 2019 par La Rédaction
Plusieurs nominations ont été prononcées ce jour au cours du conseil des (...)
Lire la suite

Les non-dits du retrait de Mathurin Nago


29 janvier 2019 par Dg24h
Il n’y a plus l’ombre d’un doute. Le professeur Mathurin Coffi Nago ne (...)
Lire la suite

Mathurin Coffi Nago se retire de la scène politique ?


27 janvier 2019 par Dg24h
On ne verra pas le nom du professeur Mathurin Coffi Nago sur les (...)
Lire la suite

La CENA répond aux préoccupations de l’UDBN


21 janvier 2019 par La Rédaction
Une forte délégation du bureau politique de l’Union Démocratique pour un (...)
Lire la suite

Les jeunes de Corpago réaffirment leur appartenance au PRD


20 janvier 2019 par Dg24h
Les jeunes militants du Parti du renouveau Démocratique (PRD) de la (...)
Lire la suite

Les militants de Lokossa unis derrière un idéal commun


20 janvier 2019 par La Rédaction
Les armes s’affûtent pour affronter efficacement les prochaines (...)
Lire la suite

Rosine Dagniho donne le top dans la 18è Circonscription électorale


14 janvier 2019 par Dg24h
Les prochaines élections s’annoncent importantes pour le bloc (...)
Lire la suite

Kudrat MEHOU satisfait des activités dans la 23 ème circonscription


14 janvier 2019 par Dg24h
Les militants à la base du Bloc Républicain de la 23 è circonscription (...)
Lire la suite

Le Républicain Géoffroy Akossou réaffirme son soutien au PAG


10 janvier 2019 par Dg24h
Au cours d’un géant meeting, ce mercredi 9 janvier, Géoffroy Akossou, (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information