mardi, 11 décembre 2018 •

177 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Conservation des corps au Bénin

Médard Koudebi dénonce des pratiques malsaines dans les morgues




Des trafics d’ossements, de parties génitales et autres organes humains, des secrétions issues des corps commercialisées et exploitées pour la restauration, pour faire des savons et parfums de chance. Voilà les genres d’activité auxquels se livrent certains agents dans les morgues au Bénin. Médard Koudebi, président de l’Ong Bénin Diaspora Assistance, et Spécialiste de l’hygiène funéraire, de prévention des risques et des épidémies, a dévoilé sur Eden Tv des pratiques malsaines qui s’opèrent sur les corps dans les morgues au Bénin.
Trois agents de morgue déjà derrière les barreaux pour avoir commis des actes de trafic sur des corps à la morgue de Savè dans le département des Collines, selon Médard Koudebi, président de l’Ong Bénin Diaspora Assistance. Recruté en 2012 par le gouvernement pour introduire des réformes dans le secteur, le spécialiste de l’hygiène funéraire a fait des révélations inquiétantes sur la gestion des centres mortuaires au Bénin.
« Tout détenteur de l’incinérateur de déchet biomédical doit être au minimum à 150 mètres des premières habitations. Je veux que vous me donniez le nom d’une morgue dans Cotonou où à Calavi qui est à 150 mètres des premières habitations », s’interroge Médard Koudebi, en dénonçant une autre activité de vente de secrétions (jus de cadavres) issues des corps que des soi-disant féticheurs utilisent pour faire des savons et parfums de chance ; des produits qui ont de sérieuses répercussions sur la santé des populations.
Tous ces constats, explique-t-il sont dus à l’absence de formation professionnelle des agents en service dans la plupart des centres mortuaires. Selon lui, ces derniers ont été formés sur le tas et ne maîtrisent pas grand-chose dans le domaine.
Le président de l’Ong Bénin Diaspora Assistance déplore l’absence d’une loi au Bénin qui régit véritablement la procédure d’installation et les conditions de fonctionnement des morgues. Selon M. Koudebi, le Bénin aura bien de difficultés à réglementer le secteur « surtout que le cœur de mafia se trouve au parlement ».
« Quand nous prenons les quarante-cinq morgues privées en République du Bénin, il y en a une seule qui est en règle vis-à vis de l’administration. C’est celle de Covè qui a obtenu son agrément du ministre de l’Intérieur le 30 juin 2015. La totalité des 44 autres morgues exerce dans l’illégalité, empoisonne les Béninois », révèle-t-il.
Les réformes en cours dans le secteur de la santé à l’ère de la Rupture devront permettre de contrer ces pratiques illégales qui ont cours dans les morgues afin de réduire leurs conséquences sur la santé des populations.
Boniface CAKPO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

31 août 2017 par Dg24h


Revue à mi-parcours du Projet d’Appui aux Infrastructures (...)


11 décembre 2018 par Dg24h
Le directeur de cabinet du ministère de l’agriculture, de l’élevage et (...)
Lire la suite

Le Coraq-Lab lancé ce lundi


11 décembre 2018 par La Rédaction
Le directeur de cabinet du ministre de la santé, Akogbèto Enagnon a (...)
Lire la suite

Des producteurs des Collines en formation


11 décembre 2018 par La Rédaction
La maison des jeunes de Savè a abrité ce lundi 10 décembre, une formation (...)
Lire la suite

Le message du garde des sceaux au peuple béninois


10 décembre 2018 par Dg24h
Le Bénin à l’instar de la communauté internationale a célèbre ce lundi 10 (...)
Lire la suite

Tout se met en place pour rendre opérationnel l’aéroport


10 décembre 2018 par Dg24h
Les premiers vols à destination de l’aéroport international de Tourou (...)
Lire la suite

Le commissaire de Dangbo séquestré puis roué de coups


10 décembre 2018 par Dg24h
Le commissaire de la ville de Dangbo dans le département de l’Ouémé a (...)
Lire la suite

La Cour constitutionnelle déboute Komi Koutche


10 décembre 2018 par Dg24h
La Cour constitutionnelle vient de rendre une décision concernant la (...)
Lire la suite

Le bâtiment de la Ddtfp Borgou-Alibori réhabilité


9 décembre 2018 par Dg24h
Le ministère du travail et de la fonction publique a entrepris la (...)
Lire la suite

Les ministres de l’énergie de la sous-région en visite sur le site de (...)


9 décembre 2018 par Dg24h
En marge du Sommet International pour le Développement de l’Électricité (...)
Lire la suite

Abdoulaye Bio Tchané accueilli dans une liesse populaire à (...)


7 décembre 2018 par Dg24h
Le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a été accueilli dans la soirée de (...)
Lire la suite

Terre à Terre Bénin lance le 1er Web Tv environnemental du (...)


7 décembre 2018 par Dg24h
Le Bénin, à l’instar de certains pays, dispose, depuis ce jeudi 6 (...)
Lire la suite

Une camionnette remplie d’essence frelatée crée un accident


7 décembre 2018 par La Rédaction
Une camionnette remplie de l’essence de contrebande communément appelé (...)
Lire la suite

La robotique, l’expérience béninoise avec Rachael


6 décembre 2018 par Dg24h
C’est à travers le programme d’initiation à la robotique de l’initiative (...)
Lire la suite

10 députés et 01 ministre ont violé la loi


6 décembre 2018 par Dg24h
Dix députés et 01 membre du gouvernement Talon n’ont pas déclaré leur (...)
Lire la suite

L’innovation technologiqie et la recherche scientifique au centre des (...)


6 décembre 2018 par Dg24h
En prélude à la troisième Conférence des ministres en charge de la (...)
Lire la suite

Les Imams soutiennent Houngbédji aux côtés du président Talon


5 décembre 2018 par Dg24h
Les Imams et notables de la communauté musulmane de Porto-Novo se sont (...)
Lire la suite

La présidente de l’Estonie reçue au palais de la Marina


5 décembre 2018 par Dg24h
Dans le cadre de sa visite officielle au Bénin, Son Excellence Madame (...)
Lire la suite

L’École de Formation des Professions Judiciaires ouvre ses (...)


5 décembre 2018 par Dg24h
Le Centre de Documentation et d’Information Juridique de la Cour (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information