mercredi, 26 juillet 2017 •

111 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Audit de la filière Coton

Me Bastien Rafiou Salami salue la démarche du gouvernement




Depuis sa publication, le rapport d’audit de la filière coton fait l’objet d’interminables polémiques suscitant une guerre médiatique entre les personnes mises en cause et des férus du régime en place. Dans ce méli-mélo de déclarations partisanes et passionnées, une voix plutôt crédible s’élève comme pour situer les responsabilités à l’étape actuelle de la procédure. Interrogé par nos confrères de la chaîne de télévision du service public, l’avocat et universitaire Bastien Salami a expliqué la démarche du gouvernement tout en déduisant ses implications juridiques.

"La publication du rapport de cet audit sous la filière coton donne la garantie du respect des droits et des libertés", affirme Me Bastien Rafiou Salami qui se réjouit d’ailleurs de la démarche du gouvernement. Selon lui, personne n’est inquiété à l’étape actuelle de la procédure. On ne saurait donc parler de mis en cause. Toutefois, il est un constant que les pièces comptables et fiscales ont révélé des irrégularités. Le rapport a donc révélé qu’il y a des gens qui ont agit au nom et pour le compte de la société et ou des institutions impliquées dans la filière Coton. "À dire qu’ils ont commis des infractions à la loi, il y a un pas " , poursuit l’universitaire qui n’exclut pourtant pas l’éventualité des poursuites qui pourraient être lancées contre les personnes concernées. C’est pourquoi il trouve responsable la transmission du dossier ONAZA au parquet par le garde des sceaux qui, de son avis, facilite l’évolution normale dudit dossier.
Analysant l’approche du gouvernement et de son chef, Me Salami salue une méthode juste et équitable dans un dossier présumé de mauvaise gestion et de détournement par opposition aux pratiques auxquelles nous a habitué le régime précédent où on pouvait, sur la base de simples suspicions, jeter en prison des cadres et personnalités politico administratives du pays.
"Les personnes mises à l’index ont aujourd’hui toute la latitude pour préparer leur défense. C’est un progrès à encourager", conclut l’avocat.

VB

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 juillet 2017 par Dg24h



Une embarcadère-débarcadère inaugurée à Malanville

26 juillet 2017 par Dg24h
La directrice de la Coopération Suisse au Bénin, Séverine Donnet-Descartes et
Lire la suite

Crise de succession au trône d’Alédjo-Akaradè

26 juillet 2017 par Dg24h
En prélude à la résolution de la crise qui oppose les dynasties (...)
Lire la suite

Le Gouvernement en congés après la fête du 1er août

26 juillet 2017 par Dg24h
Le Président Patrice Talon et les membres de sont gouvernement vont (...)
Lire la suite

Cotonou accueille un Forum régional des acteurs clés de la (...)

24 juillet 2017 par Dg24h
Les acteurs clés intervenant dans la transformation des produits (...)
Lire la suite

La Mairie de Cotonou invite les groupes organisés à s’inscrire

24 juillet 2017 par Dg24h
Le processus d’élaboration du Plan de Développement Communal, deuxième (...)
Lire la suite

Election de la plus belle voix du Bénin

24 juillet 2017 par Dg24h
Les inscriptions pour la 1ère édition du Cours-concours « Bénin voix d’or (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires