lundi, 20 mai 2019 •

304 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Politique de développement

Malgré les invectives, Talon déroule son programme d’actions




Ayant pris le pouvoir le 6 avril 2018, Patrice Talon a promis un Bénin révélé. Ainsi à travers un programme d’actions bien établi avec un chronogramme bien défini, l’homme de la Rupture fait son petit bonhomme de chemin. Mais c’est sans compter avec les ennemis de la République. Confiant qu’il pose des actes de développement, Patrice Talon fonce droit sans faire attention aux incohérences nourris par les opposants sur sa gouvernance.
On se rend compte que les gens l’accusent de tous les maux qui méritent une attention particulière si elles sont vraies et constructives. Malheuresement ce n’est que pour relentir ses actions nobles. Mais ce qui est bien pour le pays, le chef de l’État l’a su très tôt et il ne fléchit pas. Patrice Talon reste ferme dans son programme et son chronogramme. On constate au moins avec une grandiose joie qu’il a réglé le problème de la grève. Un phénomène antidéveloppement ancré dans les mœurs notamment des agents de l’État. Aujourd’hui, le chef de l’État par sa volonté de voir décoler le pays l’a su gérer avec diplomatie. L’autre problème auquel il a trouvé solution réside dans les réformes au service des impôts. Lesdites réformes empêchent les hommes d’affaires de déclarer des chiffres fantaisistes. L’obligation est faite désormais à toutes les entreprises de se conformer à la loi. Du coup, l’État se servira des ressources pour la réalisation des projets de développement. La déclaration de faux chiffres ne profitait qu’à quelques-uns qui s’enrichissent sur le dos du contribuable. Plus de manigance et tout sera bientôt clair en matière de déclaration. La fin des primes exorbitants et autres frais de mission constituent pour le chef de l’État des ressources supplémentaires pour le pays. Ce qui n’est pas du goût des ennemis de la République qui se lancent dans des invectives nocives. Aussi, note-t-on les rançonnements sur les routes qui ont drastiquement diminué. Chacun fait donc son travail dans les normes. La plus grande des luttes réussies, qui constitue une avancée notable pour la protection des populations est celui des médicaments de la contrebande. Il faut noter aussi que le médecin qui travaille dans le public ne peut plus exercer en clientèle privée. Ce sont des actes notables qui permettent la réorganisation d’un pays où le minimum de norme est bafouée. Depuis que le chef de l’État a engagé une lutte sans merci contre la corruption, les mêmes vautours financiers nourrissent une haine atroce contre le premier magistrat comme étant une lutte ciblée. Néanmoins, les voix les plus autorisées saluent la méthode de gestion. C’est le cas des institutions de Bretons Woods qui apprécient et félicitent la gouvernance.

La reconstruction de l’édifice
Sur d’autres plans, il faut reconnaître que le gouvernement n’est pas spécialiste de pose de premières pierres mais plutôt, agit de manière subséquente. Pour preuve, les grands travaux dont le projet Asphaltage qui au moins ont pris corps dans certaines villes et ne sont qu’à la première phase. La production record du coton pour booster l’économie nationale constitue un point fort pour le pays en matière de productivité agricole et un plus pour l’économie nationale. L’accès à l’eau potable devient dans les zones reculées une réalité avec des extensions en vue pour l’atteinte d’une couverture totale du pays.
Le domaine énergétique n’est plus à conter puisque le délestage laisse place à la disponibilité continue du courant. La résurrection de la centrale de Maria Gléta est désormais réalité pour la joie d’abord des riverains qui auront la paix avec des détonnations inquiétantes et une joie pour les bénéficiaires de cette infrastructure que sont les populations. La recherche de financement pour d’autres projets ne laisse pas le chef de l’État indifférent des problèmes du peuple. L’instauration des cantines scolaires pour soulager les parents dans certains localités qui n’arrivent pas à assurer le maintien à l’école des enfants par manque de nourriture. Le projet Arch vient donner plus de soulagement aux cas sociaux. Pour ne seraient-ce que ces actions, il est important que le chef de l’État ait l’adhésion de tous. Comment ne peut on pas encourager le président tout en lui formulant des critiques constructives afin de lui permettre d’améliorer sa gestion. Si aujourd’hui l’opposition notamment les anciens dirigeants sont prêts à détruire ce qui est en construction, c’est juste pour montrer qu’elle existe puisqu’elle avaient contribué à la désorganisation de beaucoup de choses. Talon a besoin des critiques de développement et non des invectives nocives pour le progrès national.
Giscard AMOUSSOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

2 octobre 2018 par La Rédaction


Les premiers mots du député Assan Séïbou


20 mai 2019 par Dg24h
"Je remercie tous ceux d’entre vous qui m’ont appelé pour me présenter (...)
Lire la suite

Assan SEIBOU remplace Bio Tchané


20 mai 2019 par Dg24h
SEIBOU Assan, suppléant du député Abdoulaye BIO TCHANÉ vient d’être (...)
Lire la suite

Louis Vlavonou rend grâce à Dieu et rassure le peuple


17 mai 2019 par Dg24h
Après l’élection du bureau de l’Assemblée nationale, le nouveau président (...)
Lire la suite

Sacca Lafia démissionne au profit de sa suppléante


17 mai 2019 par Dg24h
Au cours de la plénière consacrée à l’élection du bureau de l’Assemblée (...)
Lire la suite

Orou Se Guené Yacoubou prend le relais de son père


16 mai 2019 par Dg24h
Les députés élus au terme des élections législatives du 26 avril dernier, (...)
Lire la suite

Sacca Lafia, Abt et Allassane Séïdou pressentis au perchoir


16 mai 2019 par Dg24h
Les députés de la huitième législature sont désormais installés dans leurs (...)
Lire la suite

Le prochain président sera le produit d’un consensus (Wallys (...)


15 mai 2019 par La Rédaction
Les députés élus au terme du scrutin législatif du 28 avril dernier, (...)
Lire la suite

Le compte rendu du Conseil des ministres du 15 mai 2019


15 mai 2019 par Dg24h
Le Conseil des ministres s’est réuni ce mercredi 15 mai 2019 sous la (...)
Lire la suite

Les 36 élus BR outillés sur les obligations du député


15 mai 2019 par La Rédaction
Les 36 députés élus du Bloc Républicain était en atelier hier, à Agoué, (...)
Lire la suite

Ce que Talon doit éviter


10 mai 2019 par Dg24h
Les élections législatives 2019 étant terminées, les regards sont à (...)
Lire la suite

Yayi Boni joue aux sapeurs-pompiers


9 mai 2019 par Dg24h
L’ancien président de la République, Boni Yayi à travers un message publié (...)
Lire la suite

Les élus locaux appellent les populations au calme


9 mai 2019 par Dg24h
Une délégation gouvernementale conduite par le Ministre d’État chargé du (...)
Lire la suite

Les évêques condamnent les violences et offrent leur médiation


3 mai 2019 par Dg24h
La Conférence Episcopale du Bénin (CEB) donne une fois encore de la voix (...)
Lire la suite

Un remaniement du gouvernement s’annonce


3 mai 2019 par Dg24h
Les résultats des législatives ont été proclamés par la Cour (...)
Lire la suite

Aké et Yahouédéhou : confirmation du leardership en région Agonlin


3 mai 2019 par Dg24h
Les députés Janvier Yahouédéhou et Aké Natondé, aux sorties des élections (...)
Lire la suite

Bénoît Dègla recalé par la Cour constitutionnelle


2 mai 2019 par Dg24h
Les résultats des élections législatives du dimanche 28 avril dernier (...)
Lire la suite

L’UA appelle à la retenue et à l’esprit de responsabilité


2 mai 2019 par Dg24h
Après le passage de ses observateurs, la Commission de l’Union Africaine (...)
Lire la suite

Plusieurs jeunes manifestants arrêtés (Aurelien Agbenonci)


2 mai 2019 par Dg24h
Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information