mardi, 13 novembre 2018 •

150 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Lettre ouverte aux Directeurs des entreprises de Téléphonie Mobile au Bénin




Messieurs les Directeurs Généraux des entreprises de téléphonie mobile au Bénin

Depuis le début du mois de Juin, nous avons le plaisir d’assister à un panel d’actions de votre part notamment la plantation d’arbres et divers dons aux communautés. Ses actions relayées par certains médias comme relevant de votre Responsabilité Sociétale interpellent et appellent à des éclaircissements. Cette image d’entreprises citoyennes abondamment promue dans les médias, contraste pourtant avec le malaise général ressenti par vos abonnés. Les récentes campagnes de boycott organisées et suivies en disent long.
Messieurs les Directeurs Généraux,
La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est basée sur le volontarisme et l’autorégulation des entreprises dans un environnement libéral qu’il leur revient de pérenniser pour, elles-mêmes continuer à en jouir. La RSE devrait surtout se traduire par la prise en compte dans votre management, des préoccupations d’ordres environnemental, social et économique. L’entreprise qui se veut citoyenne est une institution sociale et non une entité opérante sur le marché. A ce titre, vous dépendez de la société avec laquelle vous partagez désormais un destin commun. Il s’agit donc pour l’entreprise de se garantir une durabilité qui passe par celle de la société. Malheureusement la confusion règne et nous assistons à de grosses campagnes médiatiques sur chaque action sociale sans lendemain : du greenwashing autrement dit, du lavage écologique. Cela se justifie tant et si bien que vos chargés de communication sont également en charge de la RSE qui ne devrait pas se résoudre à une question de stratégies communicationnelles. Entre la communication et l’exercice de la RSE, que faites-vous ?
Non ! Vos fondations ne remplissent pas vos RSE.
Il est fort louable tout ce que vous accomplissez par le biais de vos fondations respectives. Mais Il est tout aussi juste de remettre les choses dans leurs contextes : ce n’est pas de la RSE. Ces actions de soutien aux couches défavorisées tiennent plus de la philanthropie et interviennent après que vous ayez fait du profit. Or la RSE est une démarche intégrée dans votre activité, vos chaînes d’approvisionnement, de sous-traitance… du début de la chaîne jusqu’à la fin. Les causes auxquelles s’intéressent vos actions philanthropiques ne sont pas le fait de vos activités. Si vous pensez aux pauvres, pensez également à pallier les conséquences liées à vos activités et surtout à les prévenir en participant à la stabilité du contexte social.
Comment vous pourriez agir
Votre engament sociétal est d’abord attendu sur les services que vous êtes censés livrer aux béninois. Cela conditionne votre rentabilité qui à son tour conditionne votre viabilité sans lesquelles l’avenir de vos employés et la qualité de vos services seraient compromis. Dans une approche de RSE structurée et sincère, il serait à titre indicatif salutaire et non exhaustif de votre part :
❖ d’améliorer la qualité de vos services ;
❖ de diligenter des études concernant les effets de l’exposition aux radiofréquences de vos installations sur la santé des populations et de les informer des risques sanitaires détectés ;
❖ d’alléger votre consommation de papiers pour protéger les arbres ;
❖ d’encourager le recyclage de téléphones usagers ;
❖ de vous acquitter régulièrement de vos redevances et obligations fiscales : les récents redressements fiscaux sont regrettables ;
❖ d’améliorer votre politique de recrutement en employant plus de femmes et des personnes handicapées qui sont discriminées afin de réduire les inégalités sociales ;
❖ d’améliorer le dialogue avec les parties prenantes ;
❖ d’éviter les ententes tacites sur les tarifications : l’immobilisme dans vos tarifs et la forte similarité des offres en disent long sur l’absence d’un jeu concurrentiel réel et ne relèvent pas de bonnes pratiques commerciales. Maintenant réduits à deux, la concurrence pourrait être compromise comme jamais ;
❖ d’augmenter votre intérêt pour l’écosystème : si vous proposez des services internet, il serait responsable de votre part de contribuer à faire rentrer vos consommateurs de plain-pied dans l’économie numérique. vous pouvez faire encore plus d’effort à l’endroit des start-up ;
❖ de mieux gérer les relations clients à travers une meilleure prise en comptes des plaintes dont les plus fréquentes (selon notre sondage) : disparition de crédits, communications parasitées, offres fallacieuses et intempestives… ;
❖ …

Autorégulation ou contrainte : vous avez encore le choix !
L’échec du volontarisme initial de la RSE dans plusieurs pays s’est traduit par les stratagèmes d’évitement des entreprises et a conduit à l’adoption de lois qui aujourd’hui contraignent les entreprises à publier des rapports annuels sous d’autres cieux. Ces rapports qui doivent mentionner les impacts environnementaux, sociaux et économiques de leurs activités dans leur contexte géographique. En France par exemple, les entreprises du CAC 40 sont contraintes à produire ce rapport par les lois dites de Nouvelle Régulation Economique (NRE) et les lois Grenelle. Certes, aucune exigence n’est envisagée pour l’heure en termes d’actions de RSE, mais ces rapports ont le pouvoir de guider les consommateurs dans leurs choix. Ce cas pourrait faire école au Bénin. Mais vous avez encore le choix de vous réguler ou d’y être indirectement contraintes par une législation d’encouragement de la RSE.
Certes, vous n’êtes assurément pas les seules structures concernées par la RSE. Mais vous êtes dans le top 10 des contributeurs fiscaux au Bénin et offrez les services les plus sollicités au Bénin. L’une de vos sociétés serait même première contributrice fiscale au titre de l’année 2017. A ce titre, la diligence voudrait que l’on vous adressât cette lettre publique, ouverte, qui interpelle également les associations consommateurs sur les rôles qui sont les leurs et qu’elles doivent pleinement jouer.
Monsieur les Directeurs Généraux, prenez vos responsabilités ! À travers vous vos structures.

Il est encore temps.

Mauriac AHOUANGANSI
Project Manager
Consultant – Chercheur spécialiste RSE
mauriacmidas@gmail.com

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

18 juin 2018 par Dg24h


S’inspirer du très honorable Justin Trudeau pour innover en (...)


29 octobre 2018 par La Rédaction
Le Leader d’opinion Richard Boni Ouorou a rencontré le premier ministre (...)
Lire la suite

Nos libertés menacées par les réseaux sociaux ?


20 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Les dictatures n’ont pas peur de la liberté de (...)
Lire la suite

Quelles sont les liens entre : démocratie, État de droit et élections (...)


14 octobre 2018 par La Rédaction
Tout État de droit est-il démocratique, de quoi se nourrit le (...)
Lire la suite

Pourquoi limiter à trois le nombre des partis politiques


1er septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’opinion publique béninoise manifeste une vague (...)
Lire la suite

Richard Boni Ouorou lance une campagne médiatique


16 août 2018 par La Rédaction
Fidèle aux valeurs et principes qu’il défend, Richard Boni Ouorou (...)
Lire la suite

Alfred de Vigny au service du Bénin


12 août 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une famille béninoise plus que modeste dans le (...)
Lire la suite

Politiciens ‘’WhatsApp’’ et référendum


19 juillet 2018 par Dg24h
Les spécialistes de la question nous avaient pourtant prévenus : le (...)
Lire la suite

Abbaye de Thélème ou Hôpital de Zone ?


14 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) Du 29 mars 2017 au 28 avril 2017, un contrôle (...)
Lire la suite

Articles 15 et 31 de notre Constitution


7 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une compilation d’Afize Adamon, réalisée à (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 100


27 juin 2018 par Dg24h
À neuf heures ce samedi matin, j’étais au siège de campagne à Bar Tito. (...)
Lire la suite

Pourquoi la Céna est née d’une fausse évidence


27 juin 2018 par La Rédaction
L’interview accordée à la presse béninoise par Richard Boni Ouorou, expert (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 99


26 juin 2018 par Dg24h
Si le département de l’Atlantique a, de tous les temps, suscité (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 95


22 juin 2018 par Dg24h
Il était dix heures environ, ce lundi, onzième jour de campagne (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 94


21 juin 2018 par Dg24h
L’événement politique majeur dans la géopolitique nationale béninoise fut (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 92


19 juin 2018 par Dg24h
Nous prîmes finalement la route du Mono vers 13 heures. Nous comptions, (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 90


6 juin 2018 par Dg24h
L’agglomération de Tchaourou est le coeur administratif de la commune du (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 89


5 juin 2018 par Dg24h
Yayi Boni naît à Tchaourou au début des années 50. Quatrième garçon de son (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 88


4 juin 2018 par Dg24h
Principal centre urbain du septentrion, la ville de Parakou offre un (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information