mercredi, 22 novembre 2017 •

189 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Editorial

Les réformes de Talon, acceptées et contestées




Euloge R. GANDAHO
Les réformes politiques et institutionnelles que le gouvernement de la rupture présidé par Talon s’est engagé de mettre en œuvre, sont bien appréciées ou saluées par des citoyens pendant que d’autres dénoncent l’incohérence des mesures prises par les nouveaux dirigeants, la précipitation, l’injustice et le favoritisme, faisant allusion à une volonté ou une tendance du pouvoir à consoler, à apaiser ou à satisfaire des supporters de Patrice Talon à la dernière présidentielle qui s’impatientent de ne pas encore eu leur part du gâteau. C’est vrai que depuis l’avènement du pouvoir de la rupture, plusieurs décisions ont été prises et ces décisions donnent l’impression d’une détermination des nouveaux dirigeants à mettre un terme aux détournements des deniers publics, la gabegie, le laxisme, la corruption et l’impunité qui ont droit de cité au niveau de l’administration publique, toutes choses qui retardent et empêchent le développement du Bénin. Si c’est cela, il y a donc une bonne intention, la bonne foi qui permettra aux réformes d’aboutir au bien-être des populations.
Mais en vérité, il y a beaucoup de Béninois qui n’y croient pas et qui élèvent déjà leur voix pour dénoncer le « deux poids, deux mesures » ou des réformes qui ne visent qu’à satisfaire les intérêts d’une classe ou catégorie d’hommes d’affaires ou de politiciens qui sont arrivés au pouvoir pour satisfaire leurs intérêts, pour se faire payer tout ce qu’ils considèrent comme étant leurs droits ou avantages et qu’on leur aurait retirés et pour ainsi se venger de leurs supposés adversaires, ennemis ou bourreaux.
Est-ce vrai, toutes ces accusations ou procès d’intentions contre le gouvernement de Talon ? Il y a certainement une volonté de mieux faire. Mais reconnaissons aussi que beaucoup d’erreurs ou d’insuffisances méritent d’être relevées et cela donne l’impression que les mesures ou les décisions sont prises de manière précipitée et sans une véritable concertation. Les remous et les contestations au niveau des syndicats, des acteurs du secteur de la commercialisation ou de l’exportation du bois, des promoteurs des établissements de l’enseignement supérieur privé, des étudiants dont les associations ou organisations syndicales sont suspendues, en disent long. Et le gouvernement de la rupture se voit parfois obligé de revenir sur certaines décisions ou de corriger le tir. Pendant ce temps, il n’y a pas de solutions immédiates aux problèmes préoccupants auxquels la nation est confrontée ou on observe très peu d’actions concrètes pour soulager la misère ou la souffrance des populations. Cela pousse à dire qu’après six mois de gestion des affaires de l’Etat par le pouvoir de la rupture, les attentes des Béninois ne sont pas encore comblées. C’est peut-être trop tôt d’attendre une solution miracle ou le meilleur du gouvernement de Patrice Talon. Cependant, il faut aussi comprendre ceux qui croient ou qui disent que çà traîne ou que çà n’avance pas. Patrice Talon et son équipe doivent le reconnaître et se remettre humblement en cause. Et ce sera peut-être une force ou une puissante arme qui leur permettra de réussir leur mandat en triomphe, à la grande satisfaction des Béninois qui continuent de croire à la prospérité de leur pays et au mieux-être.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 octobre 2016 par Dg24h



Les Noirs vendus comme esclaves en Lybie : l’Europe n’est pas (...)

20 novembre 2017 par Dg24h
Humains, des hommes vendus comme du bétail sur un marché nocturne. On se (...)
Lire la suite

Pourquoi Talon a tout à faire

18 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu’on (...)
Lire la suite

Le syndrome de la chauve-souris. Réponse à la chronique de Roger (...)

18 novembre 2017 par Dg24h
Pourquoi Esprit Divin et non Esprit Vodou ? https://www.24haubenin.info
Lire la suite

Pour que soit prospère le Bénin demain

4 novembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​ Nos évêques aussi se sont émus de la pauvreté et (...)
Lire la suite

LE RAVIP Vu en bien ou en mal par des Béninois

1er novembre 2017 par Dg24h
Le Recensement Initial Administratif à Vocation d’Identification de la (...)
Lire la suite

Le budget de l’État exercice 2018 s’élève à 1862, 918 milliards (...)

1er novembre 2017 par Dg24h
Le budget de l’État exercice 2018 s’élève à 1862,918 milliards de francs (...)
Lire la suite

Riches et pauvres, tous concernés par le changement climatique

13 octobre 2017 par Dg24h
De Miami à Porto Rico, en passant par La Barbade et La Havane, les (...)
Lire la suite

L’inoxydable Talon

9 octobre 2017 par Dg24h
Au Pavillon Vendôme à Paris , Patrice Talon a brisé la glace du (...)
Lire la suite

Des soutiens au Président Patrice Talon au déchainement des (...)

9 octobre 2017 par Dg24h
Après le rejet par les députés de l’Assemblée nationale du Bénin, du projet (...)
Lire la suite

Editorial :Tempête apaisée

13 septembre 2017 par Dg24h
Tempête apaisée ! C’est le moins que nous puissions souhaiter en priant (...)
Lire la suite

Accompagner nos cinq hommes en colère

9 septembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​En mars 2013, cinq Béninois, appartenant à (...)
Lire la suite

Rejeter toute amitié avec la bête

2 septembre 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Vive protestation d’un homme de bien après que (...)
Lire la suite

Comment le Bénin cesse d‘être une terre humaine

21 août 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Hier les belles âmes du Bénin ont fustigé la (...)
Lire la suite

Editorial : Au-delà de l’Assomption !

19 août 2017 par Dg24h
! "Le ciel ici n’est pas en ce sens quelque part dans les galaxies, (...)
Lire la suite

Etat du dialogue social au Bénin en juillet 2017

24 juillet 2017 par Dg24h
Edgard Gnansounou Président de la Communauté des Béninois de Suisse (CBS) (...)
Lire la suite

Après 20 ans, les méthodistes de nouveau unis

10 juillet 2017 par Dg24h
La date du dimanche 2 juillet 2017 restera à jamais gravée dans les (...)
Lire la suite

Dossier Sonapra : du faux procès à la Justice

3 juillet 2017 par Dg24h
Euloge R. GANDAHO/LE GRAND MATIN Du bruit, beaucoup de bruits et (...)
Lire la suite

Vivement une politique linguistique au Bénin

1er juillet 2017 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​La langue acquise (maternelle) nous enseigne le (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires