lundi, 16 juillet 2018 •

213 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Rejet du projet de révision de la constitution

Les réactions de Alladatin et Abimbola après le rejet de la proposition de loi




Par 62 voix pour, 19 contre et 01 abstention, les députés ont une fois encore rejeté le projet de révision de la constitution du 11 décembre 1990, un projet cher au gouvernement de la Rupture. Après le rejet de la proposition de loi portant amendement de la constitution, les députés Orden Alladatin et Jean-Michel Abimbola, tous du Bloc de la majorité parlementaire, ont exprimé leurs déceptions par rapport à cet échec.
Orden Alladatin, rappelant tous les reproches qui ont été faites à ce ‘’projet révolutionnaire’’ pour le pays en avril dernier, estime que ses collègues de l’opposition sont animés d’une volonté de nuire au pays. Pour lui, la minorité parlementaire a inventé des arguments pour pouvoir bloquer la prise en considération du projet. « Il y a eu des questions majeures sur lesquelles nous avons été interpellés par le passé et avec grand acuité ces derniers moments », a-t-il déclaré sur la radio nationale. Il a ajouté que ces questions qui sont des questions majeures, tout le monde peut s’entendre.
Pour le moment, il a une proposition qui est venue et l’on peut faire l’effort de ne pas y ajouter d’autres questions même s’il y en a qui sont d’intérêt, a recommandé le député UN. « Nous n’avons pas compris l’argument que les adversaires de cette proposition ont trouvé pour pouvoir boycotter », se désole Orden Alladatin. Même en salle, poursuit-il, du point de vue du contenu, les gens ont dit qu’ils n’ont rien à reprocher au projet mais ils ont trouvé des arguments de ‘’ruse’’ et de ‘’rage’’ pour bloquer la proposition. Leur préoccupation selon lui, n’était pas le contenu, mais plutôt de bloquer et d’empêcher le projet d’évoluer.
L’honorable Jean-Michel Abimbola, lui aussi membre du Bmp, renseigne que la majorité parlementaire a essayé de dialoguer, d’échanger avec la minorité parlementaire afin que des points de convergence puissent être trouvés. « Nous sommes en politique et ce qui peut sembler blanc d’évidence à tous, peut sembler gris voire noir. Vous avez beau certifié que c’est blanc, en politique vous avez le droit de dire que c’est violet, noir ou rouge », a-t-il confié. Regrettant toutefois que l’ensemble des députés de la minorité n’aient été convaincus, Jean-Michel Abimbola, pense que le peuple souverain devrait maintenant arbitrer et prendre ses responsabilités de façon souveraine si le processus est poursuivi à travers un référendum.
F. A. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

6 juillet 2018 par Dg24h



‹‹ C’est le moment plus que jamais d’aller à la consultation nationale » (...)

15 juillet 2018 par Dg24h
Invité sur l’émission Zone Franche de ce dimanche 15 juillet 2018, le (...)
Lire la suite

Diverses personnalités se prononcent sur le référendum

15 juillet 2018 par Dg24h
‘’Référendum constitutionnel au Bénin : Conditions et chances de succès’’, (...)
Lire la suite

Rencontre entre le leader d’opinion béninois Richard Ouorou et le (...)

14 juillet 2018 par La Rédaction
Le leader d’opinion béninois Richard Boni Ouorou a rencontré le (...)
Lire la suite

La politique nationale de qualité adoptée

11 juillet 2018 par La Rédaction
Les membres du gouvernement ont adopté, ce mercredi 11 juillet 2018, en (...)
Lire la suite

18 nominations dans 06 ministères

11 juillet 2018 par La Rédaction
En Conseil des ministres, ce mercredi 11 juillet 2018, le gouvernement (...)
Lire la suite

Plusieurs décrets pris en Conseil des ministres

11 juillet 2018 par La Rédaction
Le gouvernement a adopté en Conseil des ministres ce mercredi 11 (...)
Lire la suite

« Sur des questions d’intérêt national, il n’y a pas une affaire de (...)

8 juillet 2018 par Dg24h
Constitution du Bénin : une révision impossible ? Tel est le thème de (...)
Lire la suite

« La démocratie ne doit pas être un système de machiavélique », dixit Guy (...)

8 juillet 2018 par Dg24h
Dimanche aux couleurs politiques a reçu, ce 18 juillet 2018, le député (...)
Lire la suite

Message du ministre Mahougnon KAKPO aux candidats au Beepc

8 juillet 2018 par La Rédaction
Le Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation (...)
Lire la suite

Les députés laissent le peuple décider en optant pour la voix (...)

5 juillet 2018 par Dg24h
62 pour, 1 abstention et 19 contre. C’est le verdict final après le vote (...)
Lire la suite

Le président à la Commission de la CEDEAO au cabinet de Bio (...)

5 juillet 2018 par Dg24h
Le président à la Commission de la Communauté des Etats de l’Afrique de (...)
Lire la suite

Les députés acceptent d’étudier l’amendement constitutionnel

5 juillet 2018 par Dg24h
Ils sont 62 deputés à valider l’accord d’amendement de la constitution. (...)
Lire la suite

Les leçons d’un récit qui retrace les méandres d’une campagne (...)

5 juillet 2018 par Dg24h
« Que retenir des 100 premiers épisodes de Mémoires du Chaudron ? ». (...)
Lire la suite

Le gouvernement crée de nouveaux organes de contrôle

5 juillet 2018 par Dg24h
Le conseil des ministres du mercredi 4 juillet 2018 a adopté trois (...)
Lire la suite

Encore 137. 801. 407 F d’irrégularités à la Soneb

5 juillet 2018 par Dg24h
Suite au rapport initial indiquant des cas d’irrégularités constatés à la (...)
Lire la suite

Les noms de domaine en Afrique au cœur des assises

4 juillet 2018 par Dg24h
Le sixième forum africain sur le Domain Name Server se déroule à Cotonou (...)
Lire la suite

Des agents de la ferme Samiondji sous poursuites judiciaires

4 juillet 2018 par Dg24h
Le chargé de production animale de le ferme agricole de Samiondji, dans (...)
Lire la suite

Vers la création des sociétés d’Etat pour la diffusion numérique

4 juillet 2018 par Dg24h
Le gouvernement lors de la session ordinaire du Conseil des ministres (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires