vendredi, 22 février 2019 •

184 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Département de l’Atacora

Les promoteurs de cliniques invités à se conformer aux textes




Dans une interview accordée à l’Abp, le directeur départemental de la santé de l’Atacora, Jacob Namboni, invite les cliniques clandestines et les agents de l’État exerçant en clientèle privée à se conformer rapidement à la loi. Il annonce le démarrage imminent de la phase de répression.
Plusieurs agents de santé, agents permanents et contractuels de l’Etat, continuent encore d’exercer en clientèle privée malgré les décrets portant suspension de la pratique et la fermeture des cliniques non autorisées. Ce comportement n’est pas du goût des autorités puisque force doit rester à la loi. « On a reçu une feuille de route et juste après une séance mardi prochain avec l’ensemble des maires du département, il y aura une descente dans toutes les communes avec une équipe composée des autorités de la préfecture, des éléments de la police républicaine, de la santé et au besoin de la justice››, a annoncé le directeur départemental de la santé. Jacob Namboni entend suivre rigoureusement les instructions du gouvernement afin de mettre fin aux mouroirs. Il estime que bien des actions de terrain permettent de finir avec les réticences observées encore sur le terrain. Dr Jacob Namboni, explique que les instructions du gouvernement sont claires et bien fermes dans ce combat sans merci contre la vente illicite des médicaments, le rançonnement et le vol de matériels au niveau des centres de santé publics. « Le délai pour choisir est déjà passé, donc si on voit des agents en fonction, on doit les arrêter », a-t-il martelé avant de préciser : « S’il y a des clandestins, on ramasse tout le matériel, on détruit le centre et on arrête le propriétaire ». Il ajoute que « Ces mouroirs et même des morgues traditionnelles existent dans certaines communes de l’Atacora ». Dr Jacob Namboni estime que son département a déjà de grands soucis en personnel de santé et demande aux agents de respecter les textes pour ne pas tomber sous le coup de la loi. « Le département a déjà trop de problèmes de personnel de santé donc ce ne serait pas bon que les gens se fassent encore enfermer, c’est pourquoi nous optons pour une communication large et si quelqu’un est pris dans ce cas c’est qu’il aurait voulu », fait-il savoir. Le directeur départemental appelle à un sursaut patriotique afin d’accompagner les nobles actions du gouvernement pour le bien-être de tous.

G.A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 septembre 2018 par Dg24h


Des villages de Dangbo raccordés au réseau électrique


22 février 2019 par Dg24h
Le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou accompagné de son (...)
Lire la suite

Wadagni mobilise les investisseurs norvégiens


22 février 2019 par Dg24h
Le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni effectue (...)
Lire la suite

Le fonctionnaire répondra civilement de ses actes


22 février 2019 par Dg24h
L’Etat n’est plus civilement responsable devant la justice des (...)
Lire la suite

Talon rencontre l’opposition lundi prochain


22 février 2019 par Dg24h
Le président de la République, Patrice Talon va rencontrer les leaders (...)
Lire la suite

Un homme brûlé vif à Aplahoué


22 février 2019 par Dg24h
Le corps sans vie d’un homme brûlé vif dont les circonstances ne sont pas (...)
Lire la suite

Mtn Bénin lance le programme « Mtn Sales Academy »


21 février 2019 par La Rédaction
Le réseau de téléphonie mobile, MTN Bénin a lancé officiellement son (...)
Lire la suite

Plusieurs agents sanctionnés pour corruption


21 février 2019 par Dg24h
Pour des faits de corruption, le directeur général de la police (...)
Lire la suite

Un camion d’essence occasionne 01 mort et 07 blessés


21 février 2019 par La Rédaction
L’essence frelatée communément appelée « Kpayo » continue de dicter sa loi (...)
Lire la suite

Bio Tchané lance la 1ère édition du Saga à Cotonou


21 février 2019 par Dg24h
Le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

L’agrément de la CAME renouvelé


20 février 2019 par Dg24h
En vue d’assurer la disponibilité de produits pharmaceutiques au plan (...)
Lire la suite

Des greffiers dans le collimateur de la justice


20 février 2019 par Dg24h
Les membres du gouvernement réunis en session ordinaire du Conseil des (...)
Lire la suite

Les familles des victimes assistées


20 février 2019 par Dg24h
Suite au chavirement d’une barque sur le fleuve Niger, il y a une (...)
Lire la suite

Ce qui est reproché à Modeste Toboula


20 février 2019 par Dg24h
On commence par en savoir un peu plus sur les mobiles du limogeage du (...)
Lire la suite

Toboula et Dassigli relevés de leurs fonctions relevés


20 février 2019 par Dg24h
Le préfet du Littoral Modeste Toboula et le ministre chargé de la (...)
Lire la suite

Modeste Toboula en garde à vue


20 février 2019 par Dg24h
Le préfet du Littoral a passé hier sa première nuit dans les locaux de (...)
Lire la suite

La nouvelle offre de MTN Bénin à la Jeunesse


19 février 2019 par Dg24h
Le réseau de télécommunication MTN Bénin a lancé ce vendredi à Cotonou, un (...)
Lire la suite

Bénin, 3ème meilleur pays de l’Uemoa (Forbes)


18 février 2019 par Dg24h
Le magazine américain Forbes, dans son dernier classement publié en (...)
Lire la suite

Le Micro Crédit Mobile présenté à Allada et Ouidah


18 février 2019 par Dg24h
Le ministre des affaires Sociales et de la Microfinance, Bintou Chabi (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information