vendredi, 18 octobre 2019 •

443 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Annulation de la taxe sur les réseaux sociaux

Les populations fières d’un président à leur écoute




C’est la joie et la ferveur au sein des populations depuis que le gouvernement du président Patrice Talon a décidé, ce samedi 22 septembre 2018, d’annuler les taxes sur l’usage des réseaux ouverts au public. Des citoyens rencontrés dans la ville de Cotonou et à Abomey-Calavi ont exprimé leurs satisfactions par rapport à cette décision gouvernementale qui témoigne de ce que le chef de l’Etat est à l’écoute du peuple et prend en compte ses aspirations.
Selon Mathias Houdji, soudeur exerçant au quartier Gbégamey à Cotonou, le président Talon en annulant ces taxes a soulagé bon nombre de Béninois. « Tout le monde est déjà habitué à Whatsapp. Avec 100 F seulement, tu peux communiquer pendant longtemps et télécharger quelques images ou vidéos. Mais avec les nouveaux tarifs, on sera obligé de dépenser beaucoup alors qu’il n’y a pas d’argent », a-t-il souligné. Il ajoute que le chef de l’Etat par cette décision a donné la preuve qu’il écoute son peuple.
Pour Christian Akpaloubo, mécanicien vélomoteur, « quand le chef prend une décision qui n’est pas du goût du peuple qui l’a élu, il doit retourner en arrière et faire ce qui arrange le peuple ». Autant nous dépendons de lui, autant lui aussi il dépend de nous, a-t-il observé. C’est une décision sage que le président a prise en annulant ces taxes, s’est réjoui Christian.
Pour certains enseignants de cours primaire et secondaire, la décision d’annulation de la taxe sur les réseaux sociaux est un grand soulagement pour les consommateurs. « Un président doit être à l’écoute de son peuple », souligne Jonas Agbato. Pour lui, c’est la volonté de certains chefs d’Etat à foncer tête baissée sans écouter le peuple, qui est souvent la source de soulèvement. Il exhorte le président Talon à écouter souvent son peuple, gage du succès et de la réussite de son mandat. Pascal Hounyèmè pour sa part pense que le président de la République, au-delà de tout ce que les gens racontent, a démontré sa bonne foi. Selon lui, si le chef de l’Etat voulait de la misère du peuple, il n’allait pas revenir sur sa décision.
Les étudiants à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) n’ont pas caché leurs impressions. C’est avec beaucoup de joie qu’ils ont accueilli la décision gouvernementale. « Nous les jeunes, lorsqu’on va sur les réseaux sociaux, on pense que c’est pour faire de n’importe quoi », renseigne Riveria Quenum, étudiant en 2ème année d’anglais. Pour lui, les réseaux sont d’une importance capitale dans les échanges avec les amis aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur. Si le chef de l’Etat maintenait les tarifs suivant le nouveau décret, comment allons-nous faire ?, s’est-il interrogé indiquant que tous les étudiants ne sont pas boursiers et que les moyens ne permettent pas de s’offrir 50 Mo à 500 FCFA selon la nouvelle grille. Ses propos ne sont pas loin de ceux de son camarade Barthélémy Azankpé. Celui-ci aurait souhaité que le gouvernement fasse une petite enquête au sein de l’opinion avant l’exécution du décret. Une telle démarche selon l’étudiant aurait évité que le gouvernement revienne sur sa décision. Mais au-delà de tout, poursuit-il, le gouvernement a écouté le peuple en ramenant les anciens tarifs pour le bonheur des citoyens et c’est le plus important.
Plusieurs autres étudiants de l’Uac et des universités privées ont aussi exprimé leurs satisfactions par rapport à la décision du président de la République qui abroge le décret 2018-431 du 26 juillet 2018. Selon Guy Togninou, étudiant à Gasa-Formation, le gouvernement en optant pour les anciens tarifs, facilite la vie aux étudiants. « On ne peut plus de nos jours, nous passer des réseaux sociaux. C’est grâce aux informations sur les réseaux sociaux que nous avons les informations ailleurs et dans les groupes de l’université. Mais si cela va coûter cher, on va manquer d’informations utiles à des moments donnés, et notre formation pourrait prendre un coup », fait-il remarquer.
Selon le professeur Félix Iroko, c’est une mesure salutaire que le gouvernement revienne sur sa décision. Citant l’adage selon lequel « il n’y a que des idiots qui ne changent pas d’avis même s’ils constatent que leurs avis a fini par poser problème ou indisposer les gens », il estime que le chef de l’Etat en décidant de l’annulation des taxes lors d’une session extraordinaire du conseil des ministres, a donné la preuve qu’il écoute son peuple.
A la suite d’une réaction qui a été tout à fait négative et surtout commune et globale, les gens ont réagi et c’était un sentiment de mécontentement et d’insatisfaction, indique le professeur. Or, selon l’avis même des gouvernants, ce n’était pas une mesure pour nuire ou pour mettre mal à l’aise le peuple, a-t-il poursuivi.
Le chef de l’Etat selon Félix Iroko, est tout puissant ; il aurait pu dire, moi j’ai pris ma décision, je l’impose que les gens soient satisfaits ou pas, ce n’est pas mon problème ; ‘’le chien aboie, la caravane passe’’. Mais, que le président revienne sagement sur sa décision, c’est la preuve qu’il a reconnu qu’il s’est trompé ou qu’il a fait un choix qui n’a pas donné satisfaction aux gens, observe-t-il.
Pour nous les êtres humains, conseille le professeur d’histoire, il faudrait qu’on apprenne à revenir sur nos décisions, si on constate que ça n’a pas plu aux autres ou à l’autre. En tant qu’élément humain isolé, quelle que soit notre grandeur à un moment donné, on ne détient pas le monopole de la vérité, a-t-il conclu.
F. Aubin AHEHEHINNOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

26 septembre 2018 par Dg24h


La gale sévit dans les localités de Zinvié


18 octobre 2019 par La Rédaction
La gale sévit depuis quelques jours dans la commune d’Abomey-Calavi (...)
Lire la suite

D’énormes risques pour les écoliers d’Agonvè à Zagnanado


17 octobre 2019 par Dg24h
Contrairement aux écoles primaires publiques qui ont fermé momentanément (...)
Lire la suite

Athiémé, Grand-Popo, Lokossa inondées


17 octobre 2019 par La Rédaction
Trois communes sont impactées par le débordement des eaux du fleuve Mono (...)
Lire la suite

Joël Houndolo limogé


16 octobre 2019 par Dg24h
La direction générale de l’Office de radiodiffusion et télévision du (...)
Lire la suite

Deux bibliothèques inaugurées samedi prochain


16 octobre 2019 par La Rédaction
Deux grands centres de documentation ouvriront leurs portes dès le (...)
Lire la suite

Un élève meurt par noyade à Dangbo


16 octobre 2019 par La Rédaction
Un élève en classe de 4ème au Collège d’enseignement général de Késsounou, (...)
Lire la suite

Le Plan national de développement exposé au CES


15 octobre 2019 par Dg24h
Le conseiller spécial du chef de l’Etat, Johanès Dagnon à l’occasion (...)
Lire la suite

Aucun enfant n’a été enlevé (Police)


15 octobre 2019 par Dg24h
Depuis quelques heures, une information circule sur les réseaux sociaux (...)
Lire la suite

Un étudiant tué dans une carrière de sable


15 octobre 2019 par La Rédaction
Âgé de 25 ans, Spinto Kouessi, un étudiant en en 2ème année d’Anglais à (...)
Lire la suite

Les dos-d’âne occasionnent des accidents


14 octobre 2019 par La Rédaction
Les accidents de circulation sont de plus en plus récurrents sur la (...)
Lire la suite

Un proche du régisseur disparu soupçonné de complicité


14 octobre 2019 par Dg24h
Suite à la disparition du régisseur de la Direction générale des impôts (...)
Lire la suite

Réception de deux bâtiments de 289 millions FCFA à l’Unipar


13 octobre 2019 par Dg24h
Deux joyaux ont été réceptionnés vendredi 11 octobre par le Ministre de (...)
Lire la suite

Des conditions d’âge fixées pour avantager les filles


12 octobre 2019 par Dg24h
Par une note adressée aux Chefs de régions pédagogiques, la direction (...)
Lire la suite

L’axe Nikki-Kalalé impraticable depuis des jours


12 octobre 2019 par Dg24h
La crue liée au débordement de la rivière Oly située dans le village de (...)
Lire la suite

L’Allemagne salue les réformes engagées au Bénin


11 octobre 2019 par Dg24h
Le Bénin et l’Allemagne renforcent davantage leur coopération. La 20e (...)
Lire la suite

Un militaire et un prête de Fâ arrêtés


11 octobre 2019 par La Rédaction
Un agent des forces de défense et un prête de Fâ ont été arrêtés à Tori, (...)
Lire la suite

Un présumé braqueur arrêté


11 octobre 2019 par La Rédaction
Un individu recherché pour complicité présumée dans des braquages de moto (...)
Lire la suite

Un braqueur présumé arrêté avec ses complices


11 octobre 2019 par La Rédaction
Condamné et libéré de prison le mardi 07 septembre 2019, un braqueur est (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information