mercredi, 24 avril 2019 •

299 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Annulation de la taxe sur les réseaux sociaux

Les populations fières d’un président à leur écoute




C’est la joie et la ferveur au sein des populations depuis que le gouvernement du président Patrice Talon a décidé, ce samedi 22 septembre 2018, d’annuler les taxes sur l’usage des réseaux ouverts au public. Des citoyens rencontrés dans la ville de Cotonou et à Abomey-Calavi ont exprimé leurs satisfactions par rapport à cette décision gouvernementale qui témoigne de ce que le chef de l’Etat est à l’écoute du peuple et prend en compte ses aspirations.
Selon Mathias Houdji, soudeur exerçant au quartier Gbégamey à Cotonou, le président Talon en annulant ces taxes a soulagé bon nombre de Béninois. « Tout le monde est déjà habitué à Whatsapp. Avec 100 F seulement, tu peux communiquer pendant longtemps et télécharger quelques images ou vidéos. Mais avec les nouveaux tarifs, on sera obligé de dépenser beaucoup alors qu’il n’y a pas d’argent », a-t-il souligné. Il ajoute que le chef de l’Etat par cette décision a donné la preuve qu’il écoute son peuple.
Pour Christian Akpaloubo, mécanicien vélomoteur, « quand le chef prend une décision qui n’est pas du goût du peuple qui l’a élu, il doit retourner en arrière et faire ce qui arrange le peuple ». Autant nous dépendons de lui, autant lui aussi il dépend de nous, a-t-il observé. C’est une décision sage que le président a prise en annulant ces taxes, s’est réjoui Christian.
Pour certains enseignants de cours primaire et secondaire, la décision d’annulation de la taxe sur les réseaux sociaux est un grand soulagement pour les consommateurs. « Un président doit être à l’écoute de son peuple », souligne Jonas Agbato. Pour lui, c’est la volonté de certains chefs d’Etat à foncer tête baissée sans écouter le peuple, qui est souvent la source de soulèvement. Il exhorte le président Talon à écouter souvent son peuple, gage du succès et de la réussite de son mandat. Pascal Hounyèmè pour sa part pense que le président de la République, au-delà de tout ce que les gens racontent, a démontré sa bonne foi. Selon lui, si le chef de l’Etat voulait de la misère du peuple, il n’allait pas revenir sur sa décision.
Les étudiants à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) n’ont pas caché leurs impressions. C’est avec beaucoup de joie qu’ils ont accueilli la décision gouvernementale. « Nous les jeunes, lorsqu’on va sur les réseaux sociaux, on pense que c’est pour faire de n’importe quoi », renseigne Riveria Quenum, étudiant en 2ème année d’anglais. Pour lui, les réseaux sont d’une importance capitale dans les échanges avec les amis aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur. Si le chef de l’Etat maintenait les tarifs suivant le nouveau décret, comment allons-nous faire ?, s’est-il interrogé indiquant que tous les étudiants ne sont pas boursiers et que les moyens ne permettent pas de s’offrir 50 Mo à 500 FCFA selon la nouvelle grille. Ses propos ne sont pas loin de ceux de son camarade Barthélémy Azankpé. Celui-ci aurait souhaité que le gouvernement fasse une petite enquête au sein de l’opinion avant l’exécution du décret. Une telle démarche selon l’étudiant aurait évité que le gouvernement revienne sur sa décision. Mais au-delà de tout, poursuit-il, le gouvernement a écouté le peuple en ramenant les anciens tarifs pour le bonheur des citoyens et c’est le plus important.
Plusieurs autres étudiants de l’Uac et des universités privées ont aussi exprimé leurs satisfactions par rapport à la décision du président de la République qui abroge le décret 2018-431 du 26 juillet 2018. Selon Guy Togninou, étudiant à Gasa-Formation, le gouvernement en optant pour les anciens tarifs, facilite la vie aux étudiants. « On ne peut plus de nos jours, nous passer des réseaux sociaux. C’est grâce aux informations sur les réseaux sociaux que nous avons les informations ailleurs et dans les groupes de l’université. Mais si cela va coûter cher, on va manquer d’informations utiles à des moments donnés, et notre formation pourrait prendre un coup », fait-il remarquer.
Selon le professeur Félix Iroko, c’est une mesure salutaire que le gouvernement revienne sur sa décision. Citant l’adage selon lequel « il n’y a que des idiots qui ne changent pas d’avis même s’ils constatent que leurs avis a fini par poser problème ou indisposer les gens », il estime que le chef de l’Etat en décidant de l’annulation des taxes lors d’une session extraordinaire du conseil des ministres, a donné la preuve qu’il écoute son peuple.
A la suite d’une réaction qui a été tout à fait négative et surtout commune et globale, les gens ont réagi et c’était un sentiment de mécontentement et d’insatisfaction, indique le professeur. Or, selon l’avis même des gouvernants, ce n’était pas une mesure pour nuire ou pour mettre mal à l’aise le peuple, a-t-il poursuivi.
Le chef de l’Etat selon Félix Iroko, est tout puissant ; il aurait pu dire, moi j’ai pris ma décision, je l’impose que les gens soient satisfaits ou pas, ce n’est pas mon problème ; ‘’le chien aboie, la caravane passe’’. Mais, que le président revienne sagement sur sa décision, c’est la preuve qu’il a reconnu qu’il s’est trompé ou qu’il a fait un choix qui n’a pas donné satisfaction aux gens, observe-t-il.
Pour nous les êtres humains, conseille le professeur d’histoire, il faudrait qu’on apprenne à revenir sur nos décisions, si on constate que ça n’a pas plu aux autres ou à l’autre. En tant qu’élément humain isolé, quelle que soit notre grandeur à un moment donné, on ne détient pas le monopole de la vérité, a-t-il conclu.
F. Aubin AHEHEHINNOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

26 septembre 2018 par Dg24h


Les coordonnateurs d’arrondissement installés dans leurs fonctions


23 avril 2019 par Dg24h
La Commission électorale nationale autonome (Cena) s’active pour le (...)
Lire la suite

La justice espagnole rejette l’extradition de Komi Koutché


23 avril 2019 par Dg24h
L’extradition de l’ex-ministre Komi Koutché de l’Espagne vers le Bénin (...)
Lire la suite

Le 2ème adjoint au Maire de Dangbo libéré ce mardi


23 avril 2019 par Dg24h
Le deuxième adjoint au maire de Dangbo, Julien AGOSSOU-BODE actuel (...)
Lire la suite

Plus de 600 T de coton graine déjà commercialisées


23 avril 2019 par Dg24h
La commercialisation du coton graine se déroule à un rythme soutenu. (...)
Lire la suite

Le colonel Fructueux Gbaguidi constate l’évolution de la (...)


23 avril 2019 par Dg24h
Le Chef d’Etat-major de l’armée de terre, le Colonel Fructueux Gbaguidi a (...)
Lire la suite

Une dizaine de journalistes formés l’identification des Fake (...)


23 avril 2019 par Dg24h
Ok
Lire la suite

Alain F. Nouatin rassure du déroulement sans faille du scrutin


22 avril 2019 par Dg24h
Le ministre délégué chargé de la défense nationale, Alain Fortunet Nouatin, (...)
Lire la suite

Plaidoirie pour l’organisation des élections inclusives


22 avril 2019 par Dg24h
Afin de mieux s’enquérir de la situation sociopolitique au Bénin en (...)
Lire la suite

Un accident plonge une partie de Porto-Novo dans le noir


22 avril 2019 par Dg24h
Un accident de circulation survenu dans les environs de l’Eglise Saint (...)
Lire la suite

Les populations invitées à dénoncer les actes menaçant la paix


21 avril 2019 par Dg24h
Dans un communiqué en date du dimanche 21 avril 2019, Nazaire (...)
Lire la suite

Un braquage déjoué, de la drogue saisie et des réseaux démantelés


21 avril 2019 par Dg24h
Au cours d’un point de presse animé ce vendredi 19 avril 2019, le (...)
Lire la suite

Bio Tchané et Malick Gomina à la conquête de la 14ème


21 avril 2019 par Dg24h
Le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

Le processus électoral suit son cours


19 avril 2019 par Dg24h
La campagne électorale pour les législatifs est lancée depuis le vendredi (...)
Lire la suite

Liste des 546 coordonnateurs d’arrondissement retenus par la (...)


19 avril 2019 par Dg24h
Par décision N°0042/CENA/PT/VP/CB/SEP/SP en date du 11 avril 2019 la (...)
Lire la suite

La liste des 1822 Assistants Coordonnateurs d’arrondissement (...)


19 avril 2019 par Dg24h
La commission électorale nationale autonome ( CENA) vient de rendre (...)
Lire la suite

Yayi et Soglo tentent d’embarquer les femmes de Dantokpa


19 avril 2019 par Dg24h
Quelques heures après l’appel des têtes couronnées, sages et notables (...)
Lire la suite

Eric Sounouvi président de l’ODEM, 8è mandature I


19 avril 2019 par Dg24h
Les membres du nouveau bureau de l’Odem sont désormais connus. Ils ont (...)
Lire la suite

Une trentaine de décisions rendue ce jeudi


19 avril 2019 par Dg24h
Les sage de la Cour constitutionnelle ont étudié plusieurs dossiers ce (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information