mardi, 26 mars 2019 •

142 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Procès-ICC Services

Les plaidoiries de la partie civile démarrent ce mardi




Le procès relatif au scandale de la structure illégale de placement d’argent ICC-Services s’est poursuivit, ce lundi 28 janvier 2019, à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) à Porto-Novo.

A l’ouverture de cette 26ème journée d’audience, le procureur spécial Ulrich Togbonon a voulu avoir quelques précisions sur l’identité de la personne qui a pris plusieurs fois 50 millions FCFA chez Tégbénou pour la mobilisation des femmes chrétiennes dans les départements du Bénin. Selon Emile Tégbénou, promoteur de ICC-Services, il s’agit de la fille de Salomon Abou Yayi, la nommée Rebecca, épouse André Tinkpon.
Le procureur spécial veut également avoir une précision sur celui qui prenait mensuellement 600.000 FCFA au nom de l’Etat-Major de l’Armée. Ceci pour le compte des agents militaires qui gardaient le domicile de Tégbénou et ses sites. « C’est le Colonel DJOBA », a répondu Emile Tégbénou.
La date de création de ICC-Services remonterait au 15 décembre 2006 mais les activités ont réellement débuté en 2007.
S’agissant de la chaîne décisionnelle, le PDG Guy Akplogan affirme : « Je coordonnais les activités de tout le groupe. Pamphile Dohou était comme mon adjoint parce qu’il coordonne les activités après moi. Etienne Tihoundro s’occupait de tout ce qui est lié aux finances. Il a exercé les attributs de directeur financier en 2007. Emile Tégbénou était chargé de tout ce qui est épargne et quand il s’agissait de créer une agence à Porto-Novo, il est parti s’occuper de toutes les activités liées à ICC dans Porto-Novo ».
Il ajoute que les bénéfices réalisés se partageaient au fur et à mesure.
Etienne Tihoundro, directeur financier ICC-Services s’est prononcé sur les déclarations de son patron en ce qui concerne ses fonctions et attributions au sein de la structure ICC-Services.
Le directeur financier souligne qu’il ne prend pas de décision et ne participe pas directement au partage des dividendes.
A la question de savoir pourquoi, il n’a pas démissionné, Etienne Tihoundro répond que les autres membres du staff savent que le titre qu’il portait était juste pour la forme.

Les révélations de Clément Sohounou

A propos des dettes envers les responsables de ICC-Services, Clément Sohounou, chef d’agence dans le Couffo a indiqué à la Cour des personnes qui détiennent des fonds provenant des épargnants. Il a cité son comptable qui serait parti avec 18 millions de FCFA, un partenaire lui aurait pris 8 millions de FCFA pour vendre de l’essence, une autre personne 5, 5 millions FCFA avec une parcelle et une caméra d’une valeur de 800.000 FCFA.
Le président de la Cour a estimé que le procureur spécial à la latitude de poursuivre l’exercice en son cabinet.

Audition des victimes

La première victime appelée à la barre à cette 26ème journée d’audience est Sévérin Amadjidjê qui aurait déposé 2.100.000 FCFA à ICC-Services agence de Calavi Zoka, le 7 mai 2010. « Je n’ai reçu ni intérêt ni mon nominal. Tout ce que je veux, c’est mon argent que j’ai déposé », a-t-il déclaré.
Honoré Aklou Guebith, enseignant de profession et consultant financier est aussi victime de ICC-Services. Vivant au Gabon et ayant été contacté par des frères en Christ, Honoré Aklou a déposé au total à ICC-Services 115.000.000 FCFA, par personne interposée du nom de Adéyêmi Singbo. Cette somme proviendrait de la vente de ses deux maisons. « J’ai été réticent pendant longtemps et un jour, j’ai capté l’ORTB, la télévision nationale du Bénin et j’ai vu le président du Bénin d’alors Boni Yayi avec les promoteurs de ICC-Services››, a-t-il déclaré devant la Cour.
La victime Honoré Aklou Guebith poursuit : « Lorsque que je suis venu au Bénin pour m’imprégner de la situation, c’est un carnet qui m’a été remis. La personne interposée ne m’a donné aucune explication. Je n’ai fait qu’interpréter moi-même en tenant compte de ce que j’ai lu dedans. Il s’agit d’un fond bloqué (...) C’est au bout d’un an que j’ai le droit de venir prendre mon intérêt ».
Interpellé sur ce cas, Emile Tégbénou a remis en cause la validité de ce dépôt. « Chez nous, il n’y a pas de compte bloqué pour 1 an. Le maximum c’est 6 mois. Quand j’ai entendu 115 millions, j’étais étonné et quand j’ai lu le carnet, j’ai constaté que là où ils ont écrit 115 millions, il n’y a pas cachet ni signature devant ça. Je reconnais que le carnet est celui de ICC-Services. Les opérations qui y sont effectuées sont plusieurs et il y a chaque fois de dépôts et de retraits », a-t-il précisé.
Emile Tégbénou, soupçonne l’agent qui a encaissé les sous et demande à la Cour de l’interpeller. D’après le procureur spécial, il s’agit d’un cas évident d’escroquerie.
Emmanuel Djossou, analyste programmeur à la retraite a placé 4.505.000 FCFA en janvier 2010 et a pu recevoir 600.000 FCFA comme intérêts. « Tout ce que je demande, c’est le solde entre mon nominal et les intérêts reçus », a souligné le sieur Djossou tout en ajoutant que ce qui l’a motivé est la présence des promoteurs de ICC-Services aux côtés des autorités du pays.
Avant la suspension intervenue à 12h 57, la Cour a écouté deux autres victimes. Il s’agit de Paul Hounkpè, bijoutier et Jean Akouègnon, peintre bâtiment. La première victime a placé au total 2.100.000 FCFA à ICC-Services et a pris comme intérêt 240.000 FCFA. La seconde victime a perdu 2 millions de FCFA en déposant de l’argent à ICC-Services. Cette dernière réclame son argent en s’adressant directement à l’ex président Boni-Yayi.
Dans l’ensemble, les deux victimes ont avoué être convaincues des activités de ICC-Services à cause de la visibilité des responsables de ICC-Services surtout aux côtés des autorités politiques.

Les victimes ne réclament que leur nominal

A la reprise de l’audience, le procureur a voulu avoir une précision auprès de Grégoire Ahizimè, ex coordonnateur de la cellule de surveillance des structures financières décentralisées. Il est question de la sgomme de 5 millions de FCFA qui lui avait été remise par le patron de la structure Guy Akplogan. L’accusé Ahizimè a confirmé qu’il a encore en sa possession les 5 millions FCFA.
Après ce renseignement, le défilé à la barre des victimes de ICC-Services s’est poursuivi.
Raymond Kponvi, conducteur d’engin lourd, motivé par ses collègues a déposé 600.000 FCFA à ICC-Services sans avoir aucune connaissance des formules proposées par la structure.
Le sieur Kponvi a confié à la Cour qu’il s’est retrouvé à l’hôpital le jour où il est parti chercher ses sous en vain.
Le fonctionnaire retraité Ferdinand Sèmanou, qui n’a jamais perçu d’intérêt ne réclame que son nominal qui est de 750.000 FCFA. Quant à Elie Constant Abati, attaché des services administratives à la retraite, il est devenu client de ICC-Services suite à une déception au niveau des banques. Cette victime a fait un premier dépôt de 430.000 FCFA et un second de 450.000 FCFA en février 2009.
Le sieur Abassi a pu toucher ses intérêts 04 fois. Ce qui n’est pas le cas du ferrailleur, Martin Dékadjévi, ayant déposé 600.000 FCFA à l’agence ICC-Services de Bazounkpa.
Dans la liste des victimes de ICC-Services, se retrouve une femme malvoyante au nom de Gisèle Koudé. Elle a déposé une somme de 900.000 FCFA en 2010 à l’agence Dédokpo. Mme Koudé n’a rien perçu comme intérêt.
La Cour a écouté également une vingtaine de victimes de ICC-Services. Ces dernières ne plaident que pour le remboursement de leur nominal.
Avant de suspendre l’audience de cette 26ème journée, le président de la Cour Edouard Cyriaque Dossa a invité la partie civile à s’apprêter pour la plaidoirie dès ce mardi 29 janvier 2019.

Akpédjé AYOSSO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

28 janvier 2019 par Dg24h


Agent et responsables de police sanctionnés


25 mars 2019 par La Rédaction
Le gouvernement a décidé de frapper une fois encore dans le rang des (...)
Lire la suite

Bako Arifari aux côtés des populations de la 1ère circonscription


25 mars 2019 par Dg24h
Membre du Bloc républicain, l’honorable Bako Arifari se montre plus près (...)
Lire la suite

Les enseignants exigent la démission de Marie-Odile Attanasso


25 mars 2019 par Dg24h
A travers une déclaration en date du 21 mars 2019, l’Intersyndicale des (...)
Lire la suite

La SBEE présente ses excuses aux populations


22 mars 2019 par La Rédaction
La coupure d’électricité survenue dans la nuit de jeudi à vendredi n’a (...)
Lire la suite

Plusieurs écoles interdites d’activités


22 mars 2019 par Dg24h
C’est à travers l’arrêté 2019-008 du 11 Mars 2019 que le ministre Karimou (...)
Lire la suite

Près de 6 milliards F pour subventionner les écoles primaires (...)


22 mars 2019 par Dg24h
L’Etat alloue un montant global de cinq milliards neuf cent (...)
Lire la suite

Des partis de l’opposition se retirent des discussions


21 mars 2019 par Dg24h
Dans sa mission de trouver des solutions pour une sortie de crise, le (...)
Lire la suite

Les OSC souhaitent l’installation à temps de la 8e législature


21 mars 2019 par Dg24h
Suite à la rencontre tenue ce mercredi 20 mars 2019, avec le chef de (...)
Lire la suite

Les enseignants du supérieur en sit-in ce jeudi


21 mars 2019 par Dg24h
Les enseignants du supérieur n’ont pas encore fini de manifester leur (...)
Lire la suite

Les autorités de Karimama ouvrent l’île aux oiseaux aux bouviers


20 mars 2019 par La Rédaction
Sous la direction du deuxième adjoint au maire de Karimama, Amadou (...)
Lire la suite

Social Watch vulgarise sa plateforme destinée aux citoyens


19 mars 2019 par Dg24h
Du 18 au 22 mars 2019, Social Watch Bénin organise dans le cadre de la (...)
Lire la suite

Me Adrien Houngbédji rencontre diverses personnalités ce mercredi


19 mars 2019 par Dg24h
Dans le cadre des échanges qui se mènent en vue de l’organisation des (...)
Lire la suite

Un réseau de braqueurs de motos démantelé


19 mars 2019 par Dg24h
La Police Républicaine continue de faire ses prouesses en vue d’assurer (...)
Lire la suite

Adido, première localité électrifiée et connectée


19 mars 2019 par Dg24h
Le projet d’électrification solaire photovoltaïque, un des projets phares (...)
Lire la suite

L’Upmb outille les journalistes sur les questions électorales


19 mars 2019 par Dg24h
Les journalistes sont informés de la gestion de l’information en période (...)
Lire la suite

Formation des formateurs départementaux des agents électoraux.


17 mars 2019 par Dg24h
Dans le cadre de l’organisation des élections législatives, la Commission (...)
Lire la suite

’’On doit avoir une CENA indépendante des politiciens’’


17 mars 2019 par Dg24h
Processus électoral : Regard de la Cosi. Tel est le thème pour lequel le (...)
Lire la suite

Le premier moteur en marche pour vaincre le délestage


16 mars 2019 par Dg24h
Le premier moteur de la centrale thermique de Maria Gléta 2 a été (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information