lundi, 27 mai 2019 •

285 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Développement

Les investisseurs se bousculent aux portes du Bénin




Après son investiture à la tête du Bénin, le président Patrice Talon et son gouvernement ont présenté le 16 décembre 2016, un ambitieux programme d’actions sur la période de 2016-2021. Intitulé « Bénin Révélé », le Programme d’Actions du gouvernement (PAG) se repose sur 3 piliers et 45 projets phares dans 9 secteurs stratégiques pour un coût global de 9.039 milliards de francs CFA. Selon le discours du chef de l’état en fin 2017, l’année 2018 sera marquée par le démarrage de nombreux projets qui vont rendre visibles les réformes du gouvernement de la Rupture.

Le président de la République a clairement affiché dès sa prise de fonction son ambition d’engager des réformes profondes pour impulser une nouvelle dynamique dans le pays.
« L’urgence, est donc aux réformes politiques, à la restructuration de l’économie nationale, à la reconstitution du tissu social en redonnant confiance à nos citoyens et la restauration de la crédibilité de notre pays », a-t-il indiqué dans son discours d’investiture le 06 Avril 2016.
Le PAG repose sur des réformes structurelles profondes et un volume d’investissements massifs de 9.039 milliards de francs CFA.
Les 09 projets envisagés sont relatifs au tourisme, à l’agriculture, à la réalisation d’infrastructures, au numérique, à l’électricité, au cadre de vie, à la création de la Cité Internationale de l’Innovation et du Savoir, à l’eau potable et à la protection sociale.
Dans le secteur du tourisme, il est prévu dans le PAG, la transformation du parc W Pendjari en parc de référence de l’Afrique de l’Ouest, la réinvention de la cité lacustre « Ganvié » et la transformation d’Abomey en pôle touristique des arts et culture etc. L’objectif étant de faire du tourisme, un levier de l’économie béninoise.
Au niveau du cadre de vie, le gouvernement du président Talon envisage de mener une gestion efficace des déchets dans les agglomérations de Cotonou, de faire de Dantokpa un marché moderne de référence, de réhabiliter et d’aménager des voiries de certaines villes du Bénin.
De nombreux projets sont lancés au cours de l’année 2018 pour le développement du pays.
Il y a quelques jours, le projet Asphaltage inscrit dans le PAG est arrivé à sa phase pratique. Les différentes entreprises en charge des travaux sont entrées en possession des sites devant servir à la réalisation dudit projet. Ce dernier prend en compte les villes de Cotonou, Parakou, Porto-Novo, Abomey-Calavi, Sèmè-Kpodji, Abomey, Bohicon, Lokossa et Natitingou.
Le projet vise à assainir le cadre de vie à travers le bitumage et le pavage des rues, la construction d’ouvrages d’assainissement et l’aménagement urbain.
Aussi, l’instauration d’une force unique chargée de la sécurité intérieure a-t-elle permis de réaliser d’énormes progrès en matière de lutte contre l’insécurité et le grand banditisme.
Des actions ont été menées dans tous les départements du Bénin par la police républicaine pour renforcer la lutte contre l’insécurité. Une expérience béninoise qui a d’ailleurs inspiré le Nigéria.
C’est fort de ces progrès que le Directeur général de la Banque Arabe pour le Développement Économique de l’Afrique (BADEA), en visite à Cotonou du 27 au 30 juillet 2018, a promis de renforcer sa coopération avec le Bénin.
Des séances de travail ont été menées avec le Directeur de la banque Sidi Ould Tah. Ce dernier a promis d’œuvrer pour rendre plus dynamique la coopération. Et ce, afin de permettre au Bénin de poursuivre avec efficacité la transformation structurelle de son économie amorcée depuis l’avènement du régime du Président Patrice Talon.
La BADEA accompagne donc la Bénin dans ses projets.

Un terrain favorable aux investisseurs

Dans le secteur des mines, le gouvernement béninois a organisé la première édition du SEMICA (Salon international des mines, des carrières et du pétrole) du 29 au 20 juillet 2018, à Cotonou. Ce salon a permis de faire redécouvrir aux acteurs internationaux les potentialités du pays et ceux de la sous-région afin qu’ils puissent reformuler leurs engagements pour que le pétrole, les mines et les carrières deviennent réellement le vecteur de la croissance économique dans ces pays. L’objectif est de faire en sorte que ce salon, débouche effectivement sur la renaissance de la production minière et pétrolière au Bénin et dans la sous-région.
Des réflexions ont été menées sur les voies et moyens qu’il faut activer pour effectivement atteindre cet objectif.
La note B+ attribuée au Bénin, le 05 juillet 2018, par l’agence de notation internationale Standard & Poor’s vient confirmer les progrès du gouvernement. Le Bénin se positionne à l’instar du Sénégal et du Kenya, au premier rang des pays d’Afrique évalués par l’agence S&P (hors Afrique du Sud et Maroc), devant des pays tels que le Nigéria ou le Rwanda (B, perspective Stable).
Le Bénin a obtenu cette note grâce aux nombreuses réformes mises en œuvre pour soutenir la croissance économique et poursuivre l’ajustement budgétaire, dans le cadre du PAG. On peut citer l’amélioration de la collecte des recettes, et celle de l’impôt.
Par ailleurs, les efforts liés au climat des affaires, notamment la création des tribunaux de commerce et l’adoption de décrets et lois visant l’accroissement de la transparence, y compris dans la passation des marchés publics, constituent également des réformes importantes plébiscitées par l’agence de notation.
Standard & Poor’s souligne que le succès dans la mise en œuvre de ces réformes stimulera la confiance des bailleurs de fonds et des investisseurs étrangers.
L’agence apprécie la capacité d’un gouvernement à faire face à ses engagements financiers. Ce qui conforte les investisseurs dans leur perception sur la qualité de crédit de l’Etat.
Selon les Perspectives économiques en Afrique (PEA) 2018, le taux de croissance du PIB réel en 2017 est estimé à 5,5%. Une progression par rapport aux 4 % de 2016. Les projections pour 2018 et 2019 sont aussi prometteuses avec des taux respectifs de 6,1 % et 6,5 %. D’après l’agence de notation, le déficit budgétaire devrait se réduire à 4,0% en moyenne sur la période 2018-2021 contre le niveau de 7,6% du PIB enregistré en 2015. Elle anticipe un taux d’endettement d’environ 50% du PIB et un déficit extérieur courant qui se réduirait à 7% du PIB à l’horizon 2021. Les nombreuses réformes du PAG contribuent à rendre le pays plus attrayant pour les investisseurs.
L’invitation du Chef de l’Etat, Patrice Talon par le président chinois Xi Jinping au Summet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine en septembre prochain est une preuve que le Bénin est un pays favorable pour les investissements. Ce voyage permettra de promouvoir les relations de coopération entre les deux pays mais aussi d’avoir de nouveaux investisseurs pour renforcer le développement du pays.
Akpédjé AYOSSO (Stag.)

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

15 août 2018 par Dg24h


Le réseau des entrepreneurs béninois en France en gestation


25 mai 2019 par Dg24h
Sur invitation de SEM. Auguste ALAVO, ambassadeur du Bénin près la (...)
Lire la suite

Le Bénin lève un fonds de 27 milliards FCFA


20 mai 2019 par Dg24h
Le gouvernement vient une fois de faire un levé de fonds. C’est par un (...)
Lire la suite

Trois accords de financement de 12 milliards F signés par Romuald (...)


13 mai 2019 par Dg24h
Le Ministre de l’Economie et des Finances Romuald Wadagni a procédé à (...)
Lire la suite

La BAD prévoit une forte croissance en 2019


7 mai 2019 par Dg24h
La Banque africaine de développement (Bad) a publié son rapport au (...)
Lire la suite

Romuald Wadagni invité à la conférence du G20 sur le financement à (...)


7 mai 2019 par Dg24h
Sur invitation de son homologue français Bruno Lemaire, le ministre (...)
Lire la suite

L’économie affiche une croissance stable et durable


6 mai 2019 par La Rédaction
Au terme d’une mission d’évaluation au Bénin, le ministre de l’économie et (...)
Lire la suite

Des performances qui impactent le quotidien des populations


18 avril 2019 par Dg24h
Dans un entretien accordé à la presse ce mercredi 17 avril 2019, le (...)
Lire la suite

En 3 ans, voici l’état de l’économie nationale


17 avril 2019 par Dg24h
Le ministre de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni, a accordé (...)
Lire la suite

Un record de 850.000 T attendu


17 avril 2019 par Dg24h
L’or blanc au Bénin a encore de beaux jours devant lui. Selon les (...)
Lire la suite

La SOBETRI SA rachète deux usines de décorticage de riz


10 avril 2019 par Dg24h
Les usines de décorticage du riz paddy de Malanville et de Glazoué sont (...)
Lire la suite

L’économie béninoise en croissance solide en 2018


9 avril 2019 par Dg24h
La Banque mondiale dans son dernier rapport intitulé Africa’s Pulse (...)
Lire la suite

Aurélien Agbénonci lance le forum économique Benin- Norvège


4 avril 2019 par Dg24h
Le Ministre des Affaires Étrangères, Son Excellence Aurélien AGBENONCI a (...)
Lire la suite

Cotonou accueille en mai le forum Africa BRICS


27 mars 2019 par Dg24h
La capitale économique du Bénin va abriter du 08 au 10 mai 2019, la (...)
Lire la suite

Le PAG reçoit encore du soutien de Rabat


26 mars 2019 par Dg24h
La sixième session de la grande commission mixte bénino-marocaine a été (...)
Lire la suite

Le Bénin lève un fonds de 328 milliards FCFA


21 mars 2019 par Dg24h
La République du Bénin a procédé ce mardi 19 mars 2019, à sa première (...)
Lire la suite

Les prévisions de 700.000t atteintes, satisfécit pour les acteurs de la (...)


20 mars 2019 par Dg24h
Le professionnalisme des acteurs de la filière coton a une fois encore (...)
Lire la suite

Le Bénin veut émettre des eurobonds sur le marché international


19 mars 2019 par Dg24h
Le Bénin envisage d’émettre ses premiers eurobonds sur le marché (...)
Lire la suite

Le Bénin gagne le pari de l’organisation de la 2ème édition du (...)


18 mars 2019 par Dg24h
La 2ème édition du Forum International pour le développement de (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information