mardi, 22 janvier 2019 •

127 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ
Komi Koutché mis en liberté conditionnelle : L’ancien Ministre des finances et ancien Directeur Général du Fonds (...)     *Conseil des Ministres : Mesures individuelles *Ministère de la Justice* - Directeur du Centre de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence de Parakou : Monsieur Dimitri Wilfried Rafiou VIOU - Directrice du Centre de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence d’Aplahoué : Madame Constance Sylvie CHAOU épouse ELEGBEDE - Directrice du Centre de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence d’Agblangandan : Madame Stéphanie Clémence A. GOUSSANOU. : *Conseil des Ministres : Mesures individuelles *Ministère de la (...)     Conseil des Ministres dub16 Janvier 2019 : Mesures conservatoires relatives au domaine litigieux sis à Womey, commune d’Abomey-Calavi, présumé propriété de la collectivité MARCOS. : Conseil des Ministres dub16 Janvier 2019 : Mesures conservatoires (...)     La Lépi 2019 en chiffres : Nombre d’électeurs au plan national : 5.037.785 (4.746.348 en 2016) Nombre d’électeurs par Département* : *Alibori* : 397.414 *Atacora* : 330.283 *Atlantique* : 773.129 *Borgou* : 571.284 *Collines* : 342.742 *Couffo* : 331.402 *Donga* : 221.631 *Littoral* : 412.987 *Mono* : 258.904 *Ouémé* : 614.490 *Plateau* : 289.501 *Zou* : 448.632 *Pays Étrangers* : 45.386 : La Lépi 2019 en chiffres : Nombre d’électeurs au plan national : (...)     Legislatives 2019 : Le corps électoral convoqué pour le dimanche 28 avril 2019 :    

Santé

Les innovations pour une meilleure évacuation sanitaire sous le régime Talon




Le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin, invité sur le plateau de la télévision nationale, ce dimanche 16 septembre 2018, a relevé les insuffisances et les difficultés liées aux évacuations sanitaires au Bénin depuis plusieurs années. Ces évacuations selon le ministre, sont marquées par la complexité de la procédure qui existait. Pour faire une évacuation sanitaire, rappelle Benjamin Hounkpatin, il y a un circuit qui part du médecin qui a consulté, va vers le ministère de la santé, parcoure les ministères de la fonction publique et celui des finances, implique la Bceao puis l’hôpital qui va accueillir le patient.

Plusieurs autres problèmes entravent les évacuations sanitaires. Il s’agit entre autres, selon le ministre, de la perte des dossiers du fait de la non informatisation de la procédure, des problèmes pour réunir le conseil de santé.
Lorsque ce conseil se réunit pour traiter les dossiers, informe le ministre, il se retrouve devant toute une panoplie de dossiers énormes qu’il devrait étudier. A cela, s’ajoute la dissémination du conseil de santé dans tous les ministères, et le choix unilatéral des structures d’accueil par les médecins. Autant de faits qui expliquent que l’Etat ne contrôlait pas toujours ce qui se faisait et la qualité des soins qui était offerts dans ces structures, ne pouvait pas être appréciée.
En un mot, « il y avait tout un réseau autour des évacuations sanitaires, indique Benjamin Hounkpatin. Pour lui, il s’agit d’un réseau à tentacules multiples avec des intermédiaires par-ci par-là, qui ne permettait pas vraiment d’assurer l’efficacité du processus. Et c’est l’Etat qui, selon lui, perdait parce que non seulement, les fonds qui étaient versés dans ces pays n’étaient pas maîtrisés, mais au-delà de ça, comme les dossiers traînaient longtemps, le malade peut déposer un dossier aujourd’hui et partir dans un an ou deux ans. Parfois, ils sont déjà morts et les fonds sont transférés, précise le ministre. Deux jours seulement après leur arrivée, certains patients décèdent, ajoute Dr Hounkpatin.
Ce système sanitaire souligne le ministre, ne profitait qu’à une minorité de populations. Dans le rang de cette frange, il y en a qui avaient du plaisir à repartir pour des contrôles insignifiants pour lesquels on dépensait des frais de séjour d’un mois, soit pratiquement 4,2 millions FCFA pour aller faire une consultation qui n’est pas forcément nécessaire. Dans le même temps, regrette-t-il, il y en a qui meurent pour défaut de 2000 francs CFA de poche de sang dans les structures sanitaires du pays. Certaines évacuations selon le ministre de la santé, sont vraiment inutiles. Il y a des cas où, tout peut être offert ici, des interventions totalement banales, pour lesquelles on se faisait évacuer avec les différentes pressions de part et d’autres, déplore-t-il.
Des évacuations pour lesquelles plus de 10 milliards FCFA ont été injectés.

La réorganisation sous le régime de Talon

Avec le régime du président Patrice Talon, le ministre de la santé explique que l’Etat a signé un contrat de prestation avec Paris Hospital Foundations (PHF), qui est un groupe de santé privé à but non lucratif qui regroupe trois hôpitaux. Avec un contrat bien précis avec des définitions claires qui définit les rôles et responsabilités de chacun, le pays a vraiment beaucoup à gagner, souligne le ministre.
Selon Benjamin Hounkpatin, les coûts des prestations ont été déjà revus à la baisse et un circuit de validation des dossiers beaucoup plus fluide est également aménagé. Après la validation par le conseil de santé, explique-t-il, les dossiers validés sous l’autorité du ministre de la santé, sont transmis directement à PHF qui les étudie, les valide et aménage un circuit de rendez-vous pour les patients. Lorsque les patients arrivent, poursuit Benjamin Hounkpatin, ils sont automatiquement pris en charge depuis l’aéroport durant tout leur séjour, et leur retour est organisé. Mais avant, les patients partaient avec leurs accompagnants qui les délaissaient déjà à l’aéroport alors qu’ils ont pris un billet d’avion, des frais d’accompagnement pour amener le malade. Le patient se retrouvait ainsi livré à lui-même pour aller à l’hôpital, pour faire les soins pour organiser son retour. Une situation vraiment compliquée. Le gouvernement avec PHF ont alors mis en place un système qui allège et facilite la vie aux patients, indique le ministre.
Au sujet du budget des évacuations qui ne couvrirait pas l’année et les dettes éventuelles, le ministre a expliqué que dans le système actuel, il n’y a pas de dette et que le gouvernement approvisionne régulièrement les PHF et les points sont faits au fur et à mesure.
Avec le système antérieur, on virait beaucoup de sous par le mécanisme de ressources des fonds ; ce qui fait qu’on a pleins de milliards qui sont disséminés dans des hôpitaux. La non informatisation du système et le réseau qu’il y avait autour, ne permettent pas de situer totalement où se trouvent ces ressources du pays.
Avec la dynamique que le gouvernement a établie avec PHF actuellement, il y a un meilleur suivi des rendez-vous et une meilleure réorganisation du retour au pays. Avec cette réorganisation, si la poursuite des soins va se faire au pays, PHF donne déjà le protocole à établir et sur place, le gouvernement a entamé la poursuite de la chimio thérapie, renseigne le ministre.
Aujourd’hui, selon le ministre, le Bénin a évolué d’un pas, en plus, le pays est entrain de formaliser le processus, et ça ira encore plus vite et beaucoup mieux.
Avec la construction de l’hôpital de référence, souligne Benjamin Hounkpatin, tout ira et le gouvernement va pouvoir prendre en charge les patients sur place, les grandes spécialités pour lesquelles le pays évacue. Ce centre sera un hôpital de référence qui offre des soins de santé grande qualité. Selon le ministre, il y a pleins de Béninois de la diaspora qui excellent dans leurs domaines à l’extérieur. Ces fils du pays devraient être sollicités pour appuyer les hôpitaux. Chaque fois que la nation aura besoins de compétence extérieures pour appuyer certaines interventions, il y en aura qui viendront. « Lorsque vous déplacez un spécialiste pour soigner 20 patients, c’est vraiment mieux que de déplacer 20 patients pour aller se faire soigner par une personne », a-t-il renchéri.

F. Aubin AHEHEHINNOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

17 septembre 2018 par Dg24h


La première phase démarre en Avril prochain


22 janvier 2019 par Dg24h
Les travaux de modernisation des marchés vont démarrer incessamment. (...)
Lire la suite

Le Bénin organise dès février Wiki Loves Africa 2019


22 janvier 2019 par Dg24h
Du 1er février au 1er mars 2019, le Bénin organisera pour la première (...)
Lire la suite

José Tonato annonce le démarrage imminent des travaux


21 janvier 2019 par Dg24h
Les travaux du projet de construction et de modernisation de 35 marchés (...)
Lire la suite

22.000 entreprises ont été créées en 2018


21 janvier 2019 par Dg24h
La plateforme Askgouv lancée par le gouverment dans le cadre de la (...)
Lire la suite

Grande mobilisation de la jeunesse PRD à Akpro-Missérété


21 janvier 2019 par Dg24h
La messe politique dans la 20ème circonscription électorale a été dite à (...)
Lire la suite

Edition de l’Agenda 2019 : l’Ambassade du Bénin en France à la page (...)


21 janvier 2019 par Dg24h
Les exemplaires de l’Agenda 2019 de l’Ambassade du Bénin en France sont (...)
Lire la suite

Roajelf sensibilise les jeunes sur la paix et la sécurité


19 janvier 2019 par La Rédaction
Un atelier de formation a été organisé dans la matinée de ce samedi 19 (...)
Lire la suite

Plus d’obstacles pour la constructIon de la route Djougou-Péhunco-Kérou-Bani


19 janvier 2019 par Dg24h
Le ministre de l’économie et des finances, Romuald WADAGNI et le (...)
Lire la suite

La session prorogée jusqu’au 31 janvier 2019


19 janvier 2019 par Dg24h
Ce vendredi 18 janvier 2019 marque le 20ème jour du procès relatif au (...)
Lire la suite

Le Zou bat le record avec plus de 60% de participation


17 janvier 2019 par La Rédaction
La situation liée à la participation des enseignants à l’évaluation (...)
Lire la suite

Plusieurs produits déclarés impropres à la consommation


17 janvier 2019 par Dg24h
Suite aux manquements observés en matière d’hygiène et de salubrité, le (...)
Lire la suite

« Le montant total dû ne dépasse pas 15 milliards FCFA » (Guy (...)


17 janvier 2019 par Dg24h
Le 18è jour du procès ICC-Services a débuté ce mercredi 16 janvier 2019, (...)
Lire la suite

L’accord agricole entre le Maroc et l’Union Européenne adopté


16 janvier 2019 par Dg24h
Le parlement européen a adopté en plénière ce mercredi 16 janvier 2019 à (...)
Lire la suite

Renforcer la collaboration entre la Cour constitutionnelle et le (...)


16 janvier 2019 par Dg24h
Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

La loi portant code pétrolier au Bénin en étude


16 janvier 2019 par Dg24h
Le Bénin est en passe d’avoir un code pétrolier. Avec la volonté du (...)
Lire la suite

Des dégâts lors d’un accrochage entre vendeurs du ‘’kpayo’’


14 janvier 2019 par La Rédaction
Dans la soirée de dimanche 13 janvier 2019, un accrochage est survenu (...)
Lire la suite

Deux accords de prêt pour 17 milliards FCFA


14 janvier 2019 par Dg24h
Réunis en plénière en fin de semaine écoulée, les députés ont autorisé le (...)
Lire la suite

Dada Sagbadjou Glélé intronisé comme nouveau roi d’Abomey


14 janvier 2019 par Dg24h
Le royaume d’Abomey a un nouveau roi depuis ce samedi 12 janvier 2019. (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information