lundi, 18 février 2019 •

168 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Nouvelle tournure de la crise sociale

Les enseignants à la base toujours exigeants




Mettant en garde leurs détracteurs acquis pour la démobilisation de la troupe, les enseignants à la base prennent la mesure des choses et demandent la satisfaction intégrale de leurs revendications avant tout dénouement de la crise. C’est à travers un communiqué signé des porte-parole du Front ce 1er avril 2018 que les enseignants appellent à une nouvelle mobilisation.

La grève continue. Halte à l’intoxication. C’est ce qu’on peut retenir du nouveau mot d’ordre du Front d’ordre des trois enseignements. Appelant tous les enseignants depuis la maternelle jusqu’au secondaire à ne céder à aucune intoxication ni à une quelconque levée de motion des secrétaires non mandatés, le Front dénonce « les manœuvres du gouvernement qui consistent à se réfugier derrière quelques pantins désarticulés, affamés et moralement bas pour intoxiquer l’opinion publique ». Selon leur communiqué rendu public, les enseignants regroupés au sein du Front dénonce la manipulation de l’opinion publique. Depuis quelques jours, les ’’klébés’’ du pouvoir et certains organes font croire dans les journaux et sur les réseaux sociaux que la grève est terminée et que les cours reprennent mardi prochain, dénonce le Front. Pour ces enseignants, il n’est pas question de lâcher le mouvement. Il serait bien selon le Front que le gouvernement cherche une solution idoine à la crise qui secoue l’école béninoise depuis bientôt trois mois. Il se demande « depuis quand un individu ou un groupe d’individus non identifiés lève-t-il une motion de grève ? Peut-on suspendre ou lever une motion dont on n’est pas signataire ? ».
Le Front estime qu’il s’agit d’un non événement. Les enseignants sont demeurés très mobilisés, fait remarquer le communiqué. Martelant qu’ils ne veulent pas d’une année blanche, les grévistes posent les conditions de suspension qui sont la rétrocession des défalcations sur salaire (question préjudicielle), la prise de l’arrêté portant indexation des salaires, la signature des arrêtés d’application déjà élaborés après révision à la hausse des taux proposés par la partie gouvernementale, la prise du nouvel arrêté portant modalités de recrutement et d’emploi des enseignants vacataires.
Il faut donc un engagement du gouvernement notamment une entente entre les deux partie à travers la signature d’un protocole d’accord afin que tout rentre dans l’ordre. Selon le communiqué, tous les enseignants veulent du dégel mais pas à n’importe quel prix. Ils lancent donc la balle dans le camp du gouvernement qui décidera de la couleur de l’année. « Lorsqu’il comprendra que la confiscation de salaire ne produit pratiquement plus d’effet sur l’enseignant, la solution sera trouvée », rappellent-ils avant d’appeler les enseignants à rester mobilisés et à ne pas céder aux intoxications et à la manipulation. « La motion du Front n’est pas encore suspendue. La grève continue donc », martèlent les signataires du communiqué.

G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

2 avril 2018 par Dg24h


Bénin, 3ème meilleur pays de l’Uemoa (Forbes)


18 février 2019 par Dg24h
Le magazine américain Forbes, dans son dernier classement publié en (...)
Lire la suite

Le Micro Crédit Mobile présenté à Allada et Ouidah


18 février 2019 par Dg24h
Le ministre des affaires Sociales et de la Microfinance, Bintou Chabi (...)
Lire la suite

A la découverte de l’Ecole d’amitié sino-béninoise


18 février 2019 par Dg24h
Un délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la (...)
Lire la suite

Le ‘’Tolègba’’ de Godomey en feu ce dimanche


17 février 2019 par Dg24h
Le fétiche communément appelé ‘’Tolègba’’ situé au milieu de la voie pavée (...)
Lire la suite

Des officiers rétrogradés


16 février 2019 par Dg24h
Le chef d’Etat-major des forces armées béninoises, le Contre-Amiral (...)
Lire la suite

Un prêtre tué à la frontière Togo-Burkina


16 février 2019 par Dg24h
Le Père César Fernandez, secrétaire provincial de la congrégation (...)
Lire la suite

La réhabilitation de Ganvié lancée


15 février 2019 par Dg24h
A partir du mois de mai prochain, une centaine de balises lumineuses (...)
Lire la suite

Une session extraordinaire s’ouvre lundi


15 février 2019 par Dg24h
Le président de la représentation nationale, Me Adrien Hounbgédji, à (...)
Lire la suite

La liste provisoire des nouveaux membres


14 février 2019 par Dg24h
La liste provisoire des nouveaux membres du Conseil national de (...)
Lire la suite

Des voix appellent à des élections


13 février 2019 par Dg24h
Seul creuset de défense et de revendication de leurs intérêts (...)
Lire la suite

Les causes de l’augmentation du prix du ‘’Kpayo’’


13 février 2019 par Dg24h
Le prix de vente de l’essence de contrebande connait depuis environ 72 (...)
Lire la suite

Un homme tire sur un marabout


13 février 2019 par Dg24h
Un homme âgé de 45 ans environ a tiré à bout portant sur un marabout et un (...)
Lire la suite

Claudine Talon aux côtés des porteurs du Vih


12 février 2019 par La Rédaction
Un important lot d’antirétroviraux et des médicaments essentiels pour le (...)
Lire la suite

Des dossiers ajournés dont la convention de l’UPOV


12 février 2019 par Dg24h
La première session extraordinaire de l’année 2019 ouverte le lundi 28 (...)
Lire la suite

Plus de 400 dossiers de BEPC rejetés


12 février 2019 par Dg24h
Le chef service des examens et concours de la direction départementale (...)
Lire la suite

Des enseignants grévistes menacés de sanctions


11 février 2019 par Dg24h
Dans une correspondance en date du mercredi 06 février 2019, la (...)
Lire la suite

Plus de 700 kilos de faux médicaments saisis


11 février 2019 par Dg24h
Plus de 700 kilos de faux médicaments viennent d’être saisis par le (...)
Lire la suite

Une école pas comme les autres au Bénin


10 février 2019 par La Rédaction
Les maux dont souffre l’école sinon le système éducatif béninois sont (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information