samedi, 23 février 2019 •

60 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

EDITORIAL

Le radicalisme et l’extrémisme syndical font perdurer les grèves au Bénin.




Euloge R. GANDAHO
Les Béninois ont raison d’espérer ou de croire que la reprise des négociations entre les syndicats et le gouvernement, depuis le mardi 13 Mars 2018, mettra fin aux grèves répétitives ou à tacite reconduction qui paralysent l’administration et les écoles qui ont fermé leurs portes. Face aux multiples appels du Peuple et aux cris de détresse des Parents d’élève qui craignaient une nouvelle année blanche pour le Bénin, chaque partie avait exprimé donc une ferme volonté d’œuvrer pour une sortie de crise. Mais en vérité, les syndicats n’ont pas fléchi ou lâché du lest puisqu’ils continuent d’exiger comme question préjudicielle, la rétrocession des fonds défalqués sur les salaires des travailleurs pour fait de grève. Les propositions du gouvernement et notamment la signature de six (06) des huit (08) Arrêtés d’applications des statuts particuliers des enseignants, n’ont pas fait changer la position de ses partenaires sociaux, malgré les appels des autorités à leur prise de conscience et à leur responsabilité.
Tous les Béninois sont convaincus que la persistance des grèves déclenchées par les syndicats depuis des mois, aura des conséquences fâcheuses pour le Bénin. La fermeté du gouvernement quant au respect ou à l’application stricte de la loi, se justifie dans la mesure où les grèves sont parfois inopportunes et donnent l’impression d’une manœuvre qui vise la déstabilisation du pouvoir en place. L’idée ou l’intension n’est pas de dire que les travailleurs ne doivent jamais contesté ou exiger de l’Etat, le respect des droits des travailleurs et la satisfaction de leurs légitimes revendications. Mais tout cela doit se faire dans le respect des lois qui régissent la République.
Alors, si l’on continue d’exiger des dirigeants ou des autorités béninoises, davantage de concessions et de flexibilité au sujet de l’application de la loi, on devrait attendre également de tous les syndicats, beaucoup plus d’objectivité et de modération dans les revendications pour faciliter l’aboutissement du dialogue social. En dépit des efforts déjà consentis par le gouvernement qui continue de tendre la main à ses partenaires sociaux, le peuple attend certainement que le pouvoir du Président Patrice Talon, fasse de nouvelles propositions et concessions aux syndicats, face à cette crise qui a déjà trop duré.
Les syndicats pour leur part, doivent également comprendre qu’ils sont au service d’une nation et ne doivent pas abuser des droits de grève consacrés par la Constitution du 11 décembre 1990 et d’autres textes de loi. C’est bien et c’est juste de défendre les droits des travailleurs. Mais c’est aussi bien et juste que les syndicats, en toute circonstance privilégient le dialogue pour donner la preuve de leur bonne foi, de mener de franches discussions en vue de la résolution de leurs problèmes. Mais attention ! Le radicalisme, le jusqu’au-boutisme ou l’extrémisme syndical, loin de construire une nation, devient un véritable obstacle à son développement./Le Grand matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

19 mars 2018 par Dg24h


Grisaille autour du gris-gris béninois à Paris


23 février 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Biowá Nàglókú, dans son village Sêxwidé, est depuis (...)
Lire la suite

Légende béninoise du panier de la ménagère


16 février 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Sous couvert dudit panier, il s’agit de la (...)
Lire la suite

Béatrice Aguessy, femme de combat


2 février 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​De combat et de défi. A 12 ans, accompagnant une (...)
Lire la suite

Patrice Talon, l’oiseau rare


18 novembre 2018 par La Rédaction
Imperturbable. Le chef de l’Etat reste le seul chef d’Etat que le Bénin (...)
Lire la suite

A coups de…Talon !


15 novembre 2018 par Dg24h
Le « Bénin révélé » de Patrice Talon, est un Bénin qui se donne pour (...)
Lire la suite

Il y a exil et exil


3 novembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Quand il a eu perdu la guerre, le souverain fut (...)
Lire la suite

Yayi Boni et ses trous de mémoire


4 octobre 2018 par Dg24h
Subitement réveillé par « des murmures, des grognes et des gémissements, (...)
Lire la suite

Les États-Unis, « partenaire idéal » de l’Afrique pour favoriser les (...)


28 septembre 2018 par Dg24h
Tibor Nagy, secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines Après (...)
Lire la suite

Comment redonner une âme à l’Ecole au Bénin


22 septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​La rentrée des classes s’est faite sans grève (...)
Lire la suite

Editorial :Sous le Sceau Divin !


20 juillet 2018 par Dg24h
Dans notre publication de la semaine dernière, nous titrions : « Prions (...)
Lire la suite

Code électoral : reformes pour pays « anormal »


22 juin 2018 par Dg24h
La recherche du consensus, a donc été une des motivations de l’atelier (...)
Lire la suite

Éviter l’Exclusion et les Fixations !


21 juin 2018 par Dg24h
À l’approche des prochaines consultations électorales, la révision du (...)
Lire la suite

Devoir d’Ingratitude et d’Indépendance !


8 juin 2018 par Dg24h
La 5e mandature de la Cour Constitutionnelle a vécu, vive la 6e (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 84


31 mai 2018 par Dg24h
Vendredi, huitième jour de campagne. Le voile de l’obscurité couvrait (...)
Lire la suite

Talon ou un homme de conviction


28 mai 2018 par La Rédaction
« Ma conviction, c’est que ce mandat sera celui de la responsabilité, de (...)
Lire la suite

Patrice Talon deux ans plus tard


7 avril 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​S’il nous avait dit, pendant la campagne (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 44


15 mars 2018 par Dg24h
Je ne sais plus exactement d’où nous revenions. Mais ce soir-là, nous (...)
Lire la suite

Jeunesse : responsabilités partagées !


11 mars 2018 par Dg24h
Faut-il toujours condamner la jeunesse face aux différents maux qui la (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information