lundi, 10 décembre 2018 •

63 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Le carbone des sols africains, un atout pour la résilience

Stam Otieno




Lecture rapide
- Les chercheurs ont analysé le potentiel de carbone des sols cultivés dans le monde
- Le potentiel élevé des sols africains pourrait contribuer à accroître la productivité
- Selon un expert, la restauration est nécessaire dans les pays à sol fortement dégradé

Selon une étude, de meilleures pratiques de gestion des sols en agriculture pourraient augmenter l’absorption du carbone et améliorer la productivité des sols et la résilience au changement climatique.

L’étude, publiée dans la revue Nature le mois dernier (14 novembre), montre que des approches telles que l’ajout de fumier, le paillage, le labour de conservation, la gestion de la fertilité des sols, l’agroforesterie et le pâturage rotatif aident les sols à absorber le carbone de l’atmosphère, un processus appelé séquestration.

Rolf Sommer, co-auteur de l’étude, explique que l’objectif des chercheurs était de quantifier le potentiel de séquestration du carbone des sols des terres cultivées, à l’échelle mondiale.


“Cela pourrait catalyser les investissements dans la protection et la réhabilitation des sols.”
Robert J. Zomer, Centre international d’agriculture tropicale
.


Rolf Sommer, co-responsable de Regenerating Degraded Landscapes, un programme de recherche du Centre international d’agriculture tropicale au Kenya, note que la distribution mondiale du carbone piégé dans le sol est fortement influencée par la température et les précipitations.

Le volume de carbone stocké dans le sol est généralement plus faible sous les tropiques, bien que ces derniers offrent également de grandes possibilités d’augmenter le carbone dans les sols.

"L’Afrique, dans son ensemble, avec plus de 2,6 millions de kilomètres carrés de terres cultivées, affiche un fort potentiel de stockage de carbone dans le sol, allant de 0,15 à 0,31 pétogramme de carbone par an", explique-t-il à SciDev.Net.

L’étude a identifié l’Amérique du Nord comme la région présentant le plus grand potentiel de stockage total de carbone, avec un potentiel de stockage de 0,17 et 0,35 pétogramme de carbone par an. Le chiffre correspondant pour l’Asie du Sud et l’Europe était de 0,11-0,23 pétogramme de carbone par an.

Selon Rolf Sommer, l’étude a impliqué l’utilisation de cartes disponibles sur la distribution des terres cultivées et des sols et une hypothèse raisonnable sur les taux de séquestration du carbone dans le sol.

La particularité de l’étude réside en ceci que cette estimation globale n’a jamais été réalisée d’une manière spatialement explicite, ajoute-t-il.

"L’étude permettra de sensibiliser les décideurs politiques aux échelles nationale et régionale, sur les potentiels de séquestration du carbone dans le sol", explique-t-il. "Cela pourrait catalyser les investissements dans la protection et la réhabilitation des sols, ce qui est d’une importance fondamentale pour maintenir les ressources de base pour la production alimentaire actuelle et future." Rolf Sommer recommande d’encourager les agriculteurs à gérer les sols en leur donnant accès à des semences ou à des systèmes de crédit et d’assurance abordables, ajoutant que cela pourrait stimuler l’intensification durable des systèmes de production qui augmentent la productivité et consolider les approches d’atténuation du changement climatique chez les petits exploitants.

Leigh Ann Winowiecki, spécialiste des sols au Centre mondial d’agroforesterie (ICRAF), approuve les résultats de l’étude et estime que le carbone organique du sol est important dans l’atténuation du changement climatique et la productivité agricole, dans son ensemble.

"Par exemple, la dégradation sévère des sols entraîne une émigration dans les communautés agricoles des hauts plateaux éthiopiens et les efforts de restauration peuvent créer de nouvelles opportunités de subsistance", explique Leigh Ann Winowiecki.

Selon elle, en raison de la dynamique complexe du COS (Carbone organique du sol), les efforts visant à évaluer la séquestration du carbone doivent également tenir compte des processus de dégradation et de gestion des terres.

La pédologue recommande d’incorporer les connaissances locales dans les interventions visant à intensifier les innovations, pour aider les petits exploitants à conserver le carbone séquestré dans le sol pour stimuler la productivité.

http://m.scidev.net/afrique-sub-saharienne/changements-climatiques/actualites/afrique-carbone-resilience.html?utm_medium=rss&utm_source=link&utm_campaign=afrique-sub-saharienne/afrique-sub-saharienne_rss.xml

Cet article a été rédigé par le desk Afrique anglophone de SciDev.Net.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

6 décembre 2017 par Dg24h


Le bâtiment de la Ddtfp Borgou-Alibori réhabilité


9 décembre 2018 par Dg24h
Le ministère du travail et de la fonction publique a entrepris la (...)
Lire la suite

Les ministres de l’énergie de la sous-région en visite sur le site de (...)


9 décembre 2018 par Dg24h
En marge du Sommet International pour le Développement de l’Électricité (...)
Lire la suite

Dah Aligbonon a tiré sa révérence


8 décembre 2018 par La Rédaction
Sa Majesté dah Aligbonon a rejoint la demeure éternelle ce samedi 08 (...)
Lire la suite

Terre à Terre Bénin lance le 1er Web Tv environnemental du (...)


7 décembre 2018 par Dg24h
Le Bénin, à l’instar de certains pays, dispose, depuis ce jeudi 6 (...)
Lire la suite

Une camionnette remplie d’essence frelatée crée un accident


7 décembre 2018 par La Rédaction
Une camionnette remplie de l’essence de contrebande communément appelé (...)
Lire la suite

Aurélie A. Soulé Zoumarou porte haut le drapeau du Bénin


7 décembre 2018 par Dg24h
Un groupe de travail sur le financement du numérique au profit des (...)
Lire la suite

10 députés et 01 ministre ont violé la loi


6 décembre 2018 par Dg24h
Dix députés et 01 membre du gouvernement Talon n’ont pas déclaré leur (...)
Lire la suite

L’innovation technologiqie et la recherche scientifique au centre des (...)


6 décembre 2018 par Dg24h
En prélude à la troisième Conférence des ministres en charge de la (...)
Lire la suite

Les Vins de chez nous à l’honneur !


6 décembre 2018 par Dg24h
En prélude aux fêtes de fin d’années et surtout pour valoriser la (...)
Lire la suite

La présidente de l’Estonie reçue au palais de la Marina


5 décembre 2018 par Dg24h
Dans le cadre de sa visite officielle au Bénin, Son Excellence Madame (...)
Lire la suite

L’École de Formation des Professions Judiciaires ouvre ses (...)


5 décembre 2018 par Dg24h
Le Centre de Documentation et d’Information Juridique de la Cour (...)
Lire la suite

Le ministre de l’intégration régionale du Cap-Vert chez Emmanuel (...)


5 décembre 2018 par Dg24h
Le maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Zossou a reçu en audience, (...)
Lire la suite

Le maire Charles Toko en démonstration


4 décembre 2018 par Dg24h
La deuxième édition de la Foire internationale de Parakou a demarré ce (...)
Lire la suite

04 membres d’une même famille assassinés


3 décembre 2018 par Dg24h
Quatre personnes d’une même famille dont le mari, la femme et 02 enfants (...)
Lire la suite

La police en guerre contre les véhicules non assurés


3 décembre 2018 par Dg24h
Les véhicules non assurés font depuis la matinée de ce lundi 03 décembre (...)
Lire la suite

2019 sous de bons auspices selon le To-fâ


2 décembre 2018 par Dg24h
Une année de prospérité et de bonheur. C’est ce que serait l’année 2019 au (...)
Lire la suite

Le cadastre national se met en place


1er décembre 2018 par Dg24h
La salle de conférence du ministère de l’économie et des finances a servi (...)
Lire la suite

Un braquage fait O2 morts à Djidja


1er décembre 2018 par Dg24h
Marius Ayomon, précédemment directeur de l’EPP Lèlè-Adato, situé dans la (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information